Agenda Calendrier Patrimoine De L’humanite 2012 par Etienne Tshibang Mulaj

L’ONU et l’Eglise catholique dans la recherche de la paix en République
par Etienne Tshibang Mulaj

La République démocratique du Congo connaît une instabilité quasi chronique il y a plus de 19 ans en dépit des actions des Nations Unies à travers la MONUC et par la suite, la MONUSCO. La présente étude propose une analyse ouverte de la recherche de la paix dans ce pays. Elle repose sur les initiatives du Conseil de sécurité des Nations Unies et de l’Eglise catholique en rapport avec la stabilisation en RD Congo. En raison de la complexité de la situation sur terrain, la nouvelle démarche relativise les approches classiques et pose la synergie d’efforts des différents acteurs comme un impératif juridique et existentiel. Ces efforts doivent rendre efficientes les ressources locales, car la consistance et la fiabilité des ressources dont un Etat dispose sont déterminantes pour sa stabilité. Il s’agit des ressources humaines et citoyennes, économiques et financières, sécuritaires et dissuasives, techniques et technologiques, juridiques et politiques, géostratégiques et diplomatiques.

Dictionnaire critique de la mondialisation
par

Globalisation du capitalisme, accélération et diffusion des échanges, uniformisation des modes de vie, internationalisation de la gouvernance, abolition des frontières grâce aux nouvelles technologies… la mondialisation est au cœur des mutations qui bouleversent la planète. Tantôt haïe, tantôt prônée, mal du siècle ou destin de l’humanité, la notion même semble être devenue dans la sphère publique l’unique clé de compréhension des enjeux du monde contemporain.
Et pourtant, derrière ce terme, quelle(s) réalité(s) ?
Revenir sur les mots, les concepts et les processus qui définissent la mondialisation dans toute sa complexité, son caractère multidimensionnel et sa perpétuelle évolution : telle est l’ambition de ce dictionnaire. Loin de toute vision doctrinale ou caricaturale, une soixantaine d’auteurs (géographes, sociologues, historiens, économistes, anthropologues, architectes…) livrent leur expertise et leurs analyses, volontairement critiques, pour rendre accessible au plus grand nombre des phénomènes encore méconnus et mal compris.
Une source d’information et un outil de réflexion incomparables.

• 235 entrées pour appréhender les différentes facettes de la mondialisation
• De courts essais d’auteur pour alimenter le débat
• Un réseau de renvois signifiants pour comprendre et mettre en perspective
• Des bibliographies et sitographies pour prolonger la réflexion

Dictionnaire dirigé par Cynthia Ghorra-Gobin, géographe, directeur de recherche au CNRS (CREDA) et coordonné en équipe par Martine Azuelos, Catherine Distler et Christian Grataloup.


Sociologie d’un groupe de fest-noz
par Gilles Simon

Le groupe de fest-noz Sonerien Du est une figure bien connue de la musique bretonne. Depuis 43 ans, il anime les fêtes bretonnes et exporte, lors de tournées, la musique bretonne en Europe. Il doit son extraordinaire longévité au renouvellement continuel de ses musiciens et à l’originalité de sa musique, au carrefour d’influences diverses. Cet ouvrage conte l’épopée du groupe qui a su s’imposer dans le paysage sonore contemporain.

Heritage and Beyond
par Conseil de l’Europe

La notion de patrimoine culturel peut être abordée de divers points de vue. Le présent ouvrage traite moins des sciences et des techniques de la conservation que des significations et des apports du patrimoine au progrès de la société européenne. Dans l’optique de la vocation du Conseil de l’Europe – organisation politique s’attachant à la promotion des droits de l’homme, de la démocratie et de la diversité culturelle – cette publication offre un recueil d’articles resituant la question du patrimoine par rapport aux enjeux actuels de la société, tout en éclairant les apports et les innovations de la Convention-cadre du Conseil de l’Europe sur la valeur du patrimoine culturel pour la société. Also available in English : ISBN 978-92-871-6636-4.

Le goãut des autres
par Benoît de L’Estoile

La diversité culturelle est aujourd’hui proclamée ” patrimoine mondial de l’humanité “. C’est aussi pour célébrer sur le mode esthétique la diversité des cultures qu’un musée consacré aux ” Arts et civilisations d’Afrique, d’Amérique, d’Asie et d’Océanie “, a été ouvert en 2006 à Paris, quai Branly. S’il rencontre le goût contemporain pour l’exotisme, le choix de bâtir un palais aux Arts premiers pour remplacer le musée de l’Homme ne va pas de soi. Par-delà les polémiques opposant art et ethnologie, quel sens a un ” musée des Autres ” dans un monde post-colonial où se redéfinissent les frontières entre Nous et les Autres ? Par ce qu’il choisit de montrer, un musée réalise une mise en ordre du monde où nous vivons. Analyser les façons dont leurs objets ont été exposés au cours de l’histoire permet d’interroger les transformations de notre regard sur les hommes et les femmes des autres continents. Le goût des Autres s’affirme en France dans l’entre-deux-guerres, entre ” Art nègre ” et ethnologie. L’Exposition coloniale de 1931 célèbre la variété des civilisations de l’empire, tandis que le musée de l’Homme, pour réaliser l’inventaire de la diversité humaine, envoie ses ethnographes sur des terrains lointains dont ils rapportent une moisson d’objets. Aujourd’hui célébrés comme autant d’œuvres d’art, ces objets sont aussi, de plus en plus, réclamés par ceux qui s’en disent les héritiers pour affirmer leur identité. Que faire devant de telles remises en question ? Peut-on tourner la page coloniale comme on oublie un mauvais souvenir ? Interrogeant à la fois les discours savants et les mythes qui orientent notre regard sur les Autres, tel celui de ” peuples premiers ” qui seraient en harmonie avec la nature, cet ouvrage propose un regard anthropologique sur la façon dont les Occidentaux conçoivent leur propre place dans le monde. En comparant le cas français à d’autres, de l’Italie aux États-Unis en passant par la Grande-Bretagne ou le Mexique, il explore de nouvelles façons de présenter aux visiteurs des mondes différents du nôtre, mais en relation avec lui.

Catégorie