Agenda Le Temps Des Cerises Aout2014/Aout2015 1 Jour Par Page 12X17Cm Couverture Souple par Didier Lestrade

Act Up. Une histoire
par Didier Lestrade

En 1989, Didier Lestrade, entouré de Pascal Loubet et de Luc Coulavin, crée Act Up-Paris, sur le modèle d’Act Up-New York. Il raconte ici les dix premières années durant lesquelles l’association de lutte contre le sida va construire et porter un discours politique à travers des campagnes de communication extrêmes, parfois violentes, toujours efficaces. Il explique comment elle a réussi à rendre visibles les séropositifs et la communauté gay, tout en s’impliquant fortement dans l’élaboration des traitements. Contrairement à d’autres ouvrages sur le sujet, l’auteur délaisse le côté théorique et réhumanise le récit du combat mené contre la mort et la maladie en racontant ses sentiments, ses espoirs, ses doutes et ceux des militants qui l’entourent. Un texte d’une actualité toujours aussi brûlante, dont l’émotion et l’intelligence prennent à la gorge au fil des pages, à l’heure où beaucoup de jeunes pensent les années sida derrière eux. Figure du militantisme homosexuel français, Didier Lestrade s’est engagé dans la lutte contre le sida. Il a joué un rôle clé au sein de l’association Act Up-Paris, dont il est cofondateur. Il est également cofondateur de Têtu et du site d’infos Minorités.org. À l’occasion de la sortie du film 120 battements par minute, Grand Prix du Festival de Cannes, Denoël réédite ce texte incontournable, enrichi d’une préface de l’auteur.

Les Parents martyrs
par Jean Pierre Chartier, Laetitia Violet-Chartier

Etude de certains problm̈es concernant l’ďucation des enfants, les relations parents-enfants, particulir̈ement dans le cas d’enfants et d’adolescents qui ont des comportements dits marginaux (drogue, dľinquance) ou qui causent des difficultš ̉leurs parents en exerȧnt une forme de chantage sur eux par leur conduite dv̌iante. [SDM].

Sami à Paris
par Isabelle Albertin

Sami découvre Paris. Que la ville est belle ! Et quelle vue exceptionnelle depuis la tour Eiffel ! Ce niveau 1 est conçu spécialement pour les enfants au début du CP. Les mots utilisés dans l’histoire sont exclusivement construits avec des syllabes simples : ba, be, bi, bo, bu, sa, mi, pa, ri… et très facilement déchiffrables pour un enfant qui débute en lecture. “J’apprends à lire avec Sami et Julie” est une collection de petites histoires spécialement conçue pour les enfants apprenant à lire. Le texte est écrit en gros, les mots sont bien détachés les uns des autres et les lignes bien espacées. Les histoires sont courtes, drôles et très faciles à lire. Ecrites avec des mots en adéquation avec leur progression, une quantité de texte à lire réduite et adaptée, pour que l’enfant reste motivé et prenne confiance. En plus de la petite histoire, le livre contient : des conseils pour accompagner l’enfant dans ses premières lectures, la présentation des personnages, des activités pour préparer la lecture, et à la fin : “As-tu bien compris l’histoire ? ” pour donner du sens à ce que l’enfant a lu et aller plus loin que le simple déchiffrage ainsi qu’une rubrique “Et toi, qu’en penses-tu ? ” avec des petites questions pour “faire réfléchir” ou simplement discuter autour de l’histoire.

Adam et l’astragale
par Gil Bartholeyns, Pierre-Olivier Dittmar, Thomas Golsenne, Misgav Har-Peled, Vincent Jolivet

Adam et l’astragale, deux faces d’une même question : celle de l’homme et de son humanité.

Un homme, dans la tradition occidentale, c’est d’évidence un fils d’Adam, qui fut créé de toutes pièces et d’un seul coup par Dieu, à son image. L’homme y est animé de raison, pour se distinguer de l’animal, mortel pour se distinguer des anges. Autant de définitions créationnistes de l’origine de l’homme : celui-ci existe d’emblée et sa nature le sépare radicalement de son environnement.

L’astragale, c’est ce petit os du pied présent chez tous les primates et chez l’homme. C’est parce que l’astragale humain forme un angle presque droit que l’homme peut se déplacer debout longtemps, libérer ses mains, développer son cerveau. Cet os minuscule, comme tant d’autres critères, incarne une vision plus continuiste de l’origine de l’homme : l’homme est ici un animal parmi d’autres. Ce n’est que par l’apprentissage d’une culture spécifique, par l’acquisition de certains comportements et valeurs, qu’il devient un humain.

Face à une vision simpliste de l’histoire de l’idée d’humanité, qui expliquerait en termes de progrès unilatéral le passage d’Adam à l’astragale, d’une vision religieuse à une vision matérialiste, ce livre révèle l’imbrication voire les tensions des deux modèles à travers les époques. Au lieu de définir l’être de l’humain en s’appuyant sur les seules références philosophiques ou dogmatiques, il interroge les discours et les pratiques qui ont déterminé et déterminent les limites de l’humain. Un tel questionnement demande une approche transversale, multidisciplinaire.

L’humanité mise à l’épreuve en tant que valeur communautaire, principe d’exclusion, modèle normatif de comportement, tel est le fil conducteur de ces essais d’histoire, de philosophie, d’anthropologie et d’éthologie. L’Occident médiéval est ici leur centre de gravité. Car c’est là qu’Adam, le chrétien, l’image de Dieu, qui nous semble si étranger, évidemment triomphe. Mais c’est aussi à cette époque que sont clairement posés un certain nombre de problèmes qui rendront possible la pensée de l’astragale.


Vivre la tradition celtique au fil des saisons
par Mara Freeman

Ce livre est conçu comme un almanach, mois par mois, Mara Freeman ravive l’esprit celtique, décrivant les fêtes celtiques qui sont pour la plupart à l’origine des fêtes chrétiennes. Présentant des contes, des légendes, des chroniques – dont de très poétiques extraits sont cités – on trouvera aussi des recettes pour des plats traditionnels selon les saisons, le tout ponctué de très belles poésies antiques ou plus récentes, mais toujours dans l’esprit du monde celte. L’auteur propose une médiation permettant d’accéder à l’autre monde qui est entrelace avec le nôtre. Les esprits, les fées, les dieux son présents – il suffit de traverser la brume qui nous isole de ce monde “numineux” (cet autre monde) pour participer à sa splendeur et en recevoir les effets curatifs.

Catégorie