Agrégation De Sciences Physiques, Option Physique : Corrigés Des Épreuves A Et C, 1999-2001 par Alexandre Del Valle

Le Complexe occidental
par Alexandre Del Valle

Géopolitique, désinformation et guerre psychologique. Voici le premier manuel de contre-désinformation a l’usage de nos sociétés occidentales, victimes du virus de la culpabilisation collective. Véritable arme de «destruction massive», cette culpabilisation est mise en oeuvre sous la forme de «mythes fondateurs» que l’auteur analyse un a un : les croisades, les «ténèbres» du Moyen âge, la diabolisation de l’Eglise catholique, la “dette” envers la science arabo-musulmane, Al-Andalus, les accusations d’esclavagisme, de colonialisme et de racisme à sens unique, la “mondialisation heureuse” et les dérives de l’Union européenne. Persuadé que la «guerre des représentations» ou «guerre mentale» est la clef de tous les conflits, l’auteur va plus loin en identifiant le processus de désinformation à l’origine de cette manoeuvre de déstabilisation collective. D’après Del Valle, la culpabilisation pathologique qui sape les fondements mêmes de nos sociétés ouvertes, est aux antipodes de la saine capacité à s’autocritiquer, car loin d’aider les peuples à tirer les leçons du passé, elle est fondée sur la haine de soi et attise celle de l’Autre envers soi-même. Opposant la culpabilisation identitaire des sociétés européennes à la fierté d’appartenance des nations non-occidentales, l’auteur rappelle qu’il n’y a pas de culpabilisateur efficace sans culpabilisé volontaire… Pour retrouver l’estime de soi, elle-même condition pour être respecté par les autres, Del Valle invite la France et ses alliés occidentaux à mettre en oeuvre d’urgence une thérapie globale de déculpabilisation. Il montre enfin en quoi la survie géopolitique des nations occidentales dans le nouveau contexte multipolaire passe par leur capacité à substituer à leurs prétentions universalistes, souvent contreproductives, un recentrage stratégique et une réappropriation de leur identité propre, dont le monde slavo-orthodoxe, trop souvent diabolisé, est l’un des piliers


Mais… Comment naissent les parents ?
par Jean Regnaud, Aude Picault

“Un petit garçon voudrait savoir comment on fait les parents… Mais les siens sont très occupés, et il préfère aller trouver ses copains pour leur poser sa question. Et tous les copains se mettent à raconter leur histoire ! Au bout du compte, le petit garçon avait une question, et repart avec plein de réponses, tant et si bien que lorsque son père lui propose de raconter comment naissent les bébés, le petit garçon répond : “Laisse-moi d’abord te raconter comment naissent les parents !” (www.ricochet-jeunes.org)

Recrutement et formation des magistrats en Europe
par Giacomo Oberto

L’histoire des institutions judiciaires modernes a connu et connaît encore aujourd’hui les systèmes les plus disparates pour la sélection et la formation des magistrats. Au moment où les institutions européennes essaient de rapprocher les différents systèmes juridiques des pays membres, la création d’un espace judiciaire européen est déjà une réalité et la notion même de " magistrat européen " apparaît. Cet ouvrage offre une esquisse comparative des différentes méthodes de recrutement et de formation des magistrats de notre continent. L’accent est mis sur les modèles italien et français, sans négliger les particularités les plus intéressantes des autres réalités nationales, à la lumière des principes européens et internationaux en la matière. Le Conseil de l’Europe regroupe aujourd’hui quarante-quatre Etats membres, soit la quasi totalité des pays du continent européen. Son objectif est de créer un espace démocratique et juridique commun, organisé autour de la Convention européenne des Droits de l’Homme et d’autres textes de référence sur la protection de l’individu. Créé en 1949, au lendemain de la seconde guerre mondiale, le Conseil de l’Europe est le symbole historique de la réconciliation.

Tom-Tom et Nana, Tome 15
par Évelyne Reberg

En 9 histoires, les inépuisables bêtises du frère et de la soeur, duo infernal. C’est la panique chez les Dubouchon : le banquet des A.B.B. vient d’être annulé, et tout était prêt !

Désindustrialisation, délocalisations
par Lionel Fontagné, Jean-Hervé Lorenzi, France. Conseil d’analyse économique

Les auteurs s’attachent à montrer que la désindustrialisation, entendue comme une diminution de la part de l’emploi industriel, est un phénomène assez naturel, dans lequel les délocalisations n’auraient qu’une responsabilité réduite : elle s’expliquerait par des gains de productivité industriels qui restent importants (et sans doute stimulés par l’apparition de nouveaux compétiteurs au Sud) alors que l’élasticité-revenu de la demande de biens industriels est inférieure à 1. Au-delà de ces considérations, les stratégies d’entreprises fournissent aussi des explications à la localisation des unités de production. Plus qu’à une délocalisation systématique on assiste surtout à des réorganisations globales des entreprises : les activités se localisant non plus sur une base sectorielle mais en exploitant au mieux les avantages (coûts, fiscalité, proximité des marchés, etc.) constatés. La réorganisation des processus productifs a donc tendance à spécialiser « le Nord » dans les segments de la chaîne de valeur les plus intensifs en main d’œuvre qualifiée, les phases plus intensives en main d’œuvre non qualifiée étant plutôt localisées « au Sud ». D’après les études référencées dans le rapport, l’ensemble de ces effets paraît avoir un effet global sur l’emploi limité en termes macroéconomiques (qui peuvent néanmoins prendre beaucoup d’importance localement) mais, en revanche, l’impact en est clairement négatif pour les travailleurs non qualifiés. Quels sont donc les véritables enjeux de la désindustrialisation ? Il s’agit de savoir si le système productif a modifié sa spécialisation productive et sectorielle vers les segments les plus dynamiques de la demande, si la « montée en gamme », reflet des efforts de R&D, est effective et permet de résister à la concurrence par les prix qu’imposent les pays du Sud. C’est donc bien le déclin dans les positions exportatrices françaises sur les segments géographiques ou sectoriels de la demande qui apparaît le plus préoccupant. Une constatation avérée dans le cas français qui conduit les auteurs à émettre quelques propositions de politiques économiques. [Site du CAE]

Catégorie