An Analytical Guide To The Bibliographies On Islam, Muhammad, And The Qur’an par Evariste Lévi-Provençal

Arabica
par Evariste Lévi-Provençal

Revue d’études arabes.

La vie de Muḥammad
par Hichem Djaït, Hichem Abdessamad

A l’heure où l’islam est divisé quant à l’interprétation et à la mise en pratique de ses textes fondamentaux, Hichem Djaït propose une analyse scientifique des origines de cette religion. Reconsidérant les écrits fondateurs — du Qur’an aux hadiths en passant par la Sira — et ce qu’on en a dit jusqu’à présent, il analyse, interprète, critique et apporte un regard moderne et anthropologique sur la naissance de l’Islam.

Controverses sur les écritures canoniques de l’islam
par Daniel de Smet, Mohammad Ali Amir-Moezzi

Quels sont les éléments des écrits canoniques de l’islam qui divisent les savants musulmans ? Quels sont les critères sur lesquels s’appuie aujourd’hui la recherche pour relire, à l’instar de ce qui s’est produit dans d’autres traditions scripturaires, le processus de canonisation de ces écrits ? Comment ces débats critiques historiques influencent-ils encore aujourd’hui la communauté musulmane ? Dès le premier siècle de l’Hégire, l’élaboration du Coran et du Hadith a suscité des controverses multiples, menées parfois avec véhémence, dans un climat de rivalité entre factions concurrentes. La rédaction du Coran et l’établissement de la version uniforme actuelle, tout comme la mise par écrit des traditions prophétiques, ne firent pas l’unanimité parmi les musulmans, tant sunnites que shi’ites. L’intégrité du texte coranique, l’autorité du Hadith comme source de droit ou la légitimité de traduire le Coran ont été contestées, et continuent à l’être de nos jours, comme en témoignent les nombreux débats sur Internet. Ce volume, émanant de chercheurs internationaux reconnus en leur domaine, aborde sous un éclairage nouveau les différents aspects liés au processus de canonisation des textes sacrés et les discordes doctrinales qui en sont issues.

Manifeste pour un islam des Lumières
par Malek Chebel

Associer l’islam aux Lumieres peut paraitre ambitieux et temeraire. Il n’en est rien. Cette relation est inscrite dans la dynamique amorcee au XIXe siecle et poursuivie par les nombreux reformistes qui ont voulu changer le visage de cette religion en s’appuyant sur le travail de la raison. Ces penseurs ont ete taxes d’heresie.
Aujourd’hui, le debat est plus que jamais d’actualite l’islam est-il compatible avec la Republique ? Quelle est la place et le statut de la parole libre, de la laicite, de l’egalite des sexes, de la tolerance ou de la democratie ? Faut-il adapter l’islam a la modernite ou au contraire adapter la modernite a l’islam, ainsi que le pretendent les fondamentalistes ?
En vingt-sept propositions, Malek Chebel repond a ces interrogations sans masquer les contradictions de l’islam ni eluder les questions difficiles. Interpretation des textes, guerre sainte et fetwa, statut de la femme, corruption, chatiments corporels, crime d’honneur et assassinat politique, democratie, liberte d’expression et de conscience… tels sont quelques-uns des themes qu’aborde l’auteur de ce manifeste appele a devenir la charte d’un islam nouveau.
Malek Chebel se fait ici le theoricien de l’ autre islam, un islam fonde sur le reel, dynamique et moderne, tolerant et positif, mais surtout capable de s’inserer dans le monde d’aujourd’hui et de demain.

L’islam, nouvel espace public en Afrique
par Gilles HOLDER

Au fil d’un parcours à travers cinq pays de l’Afrique de l’Ouest, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Niger et le Sénégal, cet ouvrage souligne combien l’Afrique musulmane est inscrite dans la modernité et participe de ce que l’on peut appeler la globalisation islamique. Mais plus encore qu’une active présence au monde, l’Afrique d’aujourd’hui donne à voir des pratiques politiques et sociales originales qui puisent massivement dans la ressource religieuse, cherchant ainsi à pallier la faillite morale, politique et économique des Etats. Décrivant le phénomène d’assimilation réciproque des sphères politique et religieuse, et le degré d’organisation des acteurs islamiques au sein des sociétés civiles, cet ouvrage pose la question de l’émergence d’un nouveau type de rapports entre l’Etat et la société, que l’on peut qualifier d’"espace public religieux".

Catégorie