Anfängerkurs Für Bassgitarre In 3D. Pour Guitare Basse par Hégésippe Moreau

Contes à ma soeur
par Hégésippe Moreau

Contes poétiques écrit par le poète maudit que fut Hégésippe Moreau, ruiné par l’alcool et l’errance. Ils sont tirés du recueil “Le myosotis, petits contes et petits vers”, publié quelques semaines avant sa mort en 1838.

Réflexions sur la politique
par Albert Thibaudet

La démarche paysanne et l’accent bourguignon d’Albert Thibaudet (1874-1936), son entrain à table, la chaleur de sa conversation et la vivacité de sa plume, nous les goûtons avec nostalgie en souvenir d’un monde qui a sombré peu après lui. Personne ne fut plus français que lui, et pourtant l’année la plus heureuse de sa vie fut celle de son voyage en Grèce. Ne serait-ce pas ce qu’il avait de grec, d’ionien, de socratique, d’épicurien, en harmonie avec la “République athénienne”, que nous appelons français? Thibaudet, avec ses quelques incursions de dilettante dans la critique politique, est considéré de nos jours par quelques-uns de nos plus éminents politologues comme le fondateur de l’histoire des idées politiques en France. Qui n’a pas entendu parler de la “République des professeurs” ? L’expression est entrée dans la langue après la parution, en 1927, de l’essai de Thibaudet qui portait ce titre. Elle est devenue si familière que tout Français en comprend le sens, même si peu d’entre eux ont lu ce livre qui l’a frappée dans la mémoire collective. La France a été longtemps gouvernée par des hommes qui croyaient à la pédagogie, à qui l’école a servi d’idéologie, non des mandarins, mais des maîtres. Nos hommes d’État républicains, qu’ils aient débuté comme avocats aussi bien que comme professeurs, ont été des lettrés, des rhéteurs et des liseurs, depuis Adolphe Thiers jusqu’à François Mitterrand. La politique, au fond, ce ne sont ni des intérêts ni des idées, mais des mots, des bons mots. Et voilà pourquoi la critique littéraire mène à la critique politique; voilà pourquoi le meilleur critique politique est un critique littéraire. Thibaudet ne se prend jamais au sérieux, car il jongle avec l’érudition, joue avec elle, s’en distrait. Non, Thibaudet n’était pas un de ces professeurs solennels qui vous font sentir le poids de leurs connaissances, et c’est bien cela qui lui a permis de déchiffrer leur République avec une ironie des plus tendres et justes.

Contes
par Hegesippe Moreau

“Contes” de Hégésippe Moreau. écrivain, poète et journaliste français (1810-1838).

Musulmane tout simplement
par Asma Lamrabet

Née musulmane, je ne me suis jamais préoccupée outre mesure du sens de cette identité. Je me considérais musulmane par hérédité, par tradition, par obligation… Occidentalisée, je l’étais par la force des choses. Scolarisée, depuis ma tendre enfance, dans des écoles occidentales, j’ai grandi nourrie de cette culture que j’assimilais avec une aisance étonnante… Ma culture d’origine, très traditionnelle, se limitait à l’espace intime du foyer familial… Autant la culture occidentale me paraissait facile à vivre et très accessible, autant celle qui était censée être la mienne m’importunait par sa rigidité, ses litanies, ses éternels interdits… De l’islam, je ne connaissais que très peu de choses. Cela se résumait à des pratiques ancestrales, transmises de génération en génération, passivement, mais inéluctablement… Quelle fut ma stupéfaction de découvrir que, en fait, tout ce que je supposais connaître de l’islam n’avait absolument rien à voir avec la réalité ! La réalité coranique, l’histoire émouvante et grandiose du Prophète Muhammad et ses Compagnons, les femmes musulmanes de l’époque, fières et rebelles, l’essor de la communauté musulmane, son âge d’or, ses conquêtes extraordinaires…

Catégorie