Architecture De La Russie Ancienne : Xe-Xve Siècles par Véra Traimond

Architecture de la Russie ancienne
par Véra Traimond

L’art de la Russie ancienne s’épanouit durant plus de sept cents ans, du quinzième au dix-septième siècle. Profondément marqué par l’empreinte religieuse, son évolution est étroitement liée au christianisme et aux finalités du culte orthodoxe. Très vite, les bâtisseurs russes manifestent un authentique génie créateur, marqué par l’élégance et l’harmonie des proportions. Ce premier volume est consacré à la naissance et à l’épanouissement d’une architecture d’abord sous influence byzantine au temps de la Russie kiévienne (du dixième au treizième siècle), mais qui ne tarde pas à s’émanciper et à susciter de nombreuses écoles régionales. Il ne faut pas attendre longtemps, en effet, pour voir surgir les puissants chefs-d’œuvre que sont les cathédrales Sainte-Sophie de Kiev et de Novgorod, puis la Dormition de Vladimir. Après une éclipse due aux invasions tataromongoles, la renaissance artistique et culturelle s’amorce dès le quinzième siècle sous l’égide des princes de Moscou. L’auteur présente les sources lointaines qui ont alimenté le génie artistique de la Russie et étudie la façon dont elles se sont combinées pour donner naissance à un style original, remarquable par son unité de pensée et d’expression. L’iconographie, somptueuse et entièrement inédite, témoigne avec éloquence de la maîtrise et des dons artistiques des Russes.

Perun, dieu slave de l’orage
par Patrice Lajoye

Les Slaves païens de l’Antiquité et du Moyen Âge ont longtemps eu un panthéon commun, lequel était dominé par Perun, le dieu de l’orage, maître du ciel et des éléments. Connu par des textes anciens, mais aussi par des chansons, des contes, et même des noms de lieu, il a survécu à la christianisation en étant récupéré par deux saints : Élie et Georges, qui ont repris sa place. Perun, dieu slave de l’orage est la première monographie, publiée dans une langue occidentale, consacrée à une divinité du panthéon slave.
 


Catégorie