Astaroth Et Bernadette par CoaX., Ensis

Astaroth et Bernadette
par CoaX., Ensis

Une belle et innocente jeune femme destinée à subir de cruels tourments… mais aussi d’intenses plaisirs. Un démon minuscule, pervers et bavard… qui pense toujours à la même chose. Des châtiments, des tentations, de la sueur… la Renaissance n’a jamais été si sexuellement délirante ! Une oeuvre jaillie de la main de Coax, dessinateur espagnol ayant longtemps officié dans la fameuse revue Kiss Comix, et du cerveau du scénariste Ioannes Ensis.

Astaroth et Bernadette
par Ensis Coax

Une belle et innocente jeune femme destinée à subir de cruels tourments… mais aussi d’intenses plaisirs.
Un démon minuscule, pervers et bavard… qui pense toujours à la même chose.
Des châtiments, des tentations, de la sueur… la Renaissance n’a jamais été si sexuellement délirante !
Une œuvre jaillie de la main d’Álvaro Muñoz (Coax), dessinateur espagnol ayant longtemps officié dans la fameuse revue Kiss Comix, et du cerveau du scénariste Juan Espadas (Ioannes Ensis), complètement inédite en France et exclusivement disponible en version numérique !


Sexy Stories
par Ensis Coax

Après les excellents Astaroth & Bernadette, Nymphomaniaque etKinky Slave, Sexy Stories compile plusieurs petites histoires délirantes et très perverses, où des femmes pulpeuses s’abandonnent à la virilité de mâles fort bien montés… La patte de Coax est reconnaissable à chaque planche : de l’humour, un style cartoon maîtrisé et des héroïnes aux courbes dévastatrices.


Carnaval
par Alfred Le, Gil Giarro

Des dessins splendides du célèbre dessinateur mexicain Alfret Le, entièrement colorisés à l’aquarelle, des histoires bien ficelées par Gil Giarro, et voilà pour votre plus grand plaisir un album qui comblera même les plus exigeants. Quatre histoires très chaudes, que vous lirez et relirez…

La Pharmacienne
par Esparbec

La Pharmacienne est un roman pornographique ” pur et dur “, où les métaphores sont bannies, les adjectifs concrets, et les descriptions méticuleuses sans être délayées. En outre, un humour noir assez décapant ne gâte rien à l’affaire. Les tribulations de Bébé, Laura Desjardins, Beau P’ et son cousin Ernest constituent un vaudeville d’un genre nouveau, lubrique et facétieux. Gageons que sa lecture en surprendra plus d’un qui avait, sur ce type de littérature, des préjugés que l’actuelle liberté d’écriture a rendu désuets. Le roman est suivi d’une postface d’Esparbec sur la pornographie. Romancier prolifique, Esparbec refuse avec horreur d’être considéré comme un auteur érotique; il se définit comme ” pornographe à part entière “. Après avoir écrit près d’une centaine ” de bouquins de cul “, il a publié en 1998 à la Musardine son premier ” vrai roman “, un récit autobiographique : Le Pornographe et ses modèles. La Pharmacienne appartient à sa première veine.


Catégorie