Catharsis By Milo (2016-07-11) par Jean-François Amadieu

La Société du paraître
par Jean-François Amadieu

Le fond de la salle, est-ce ce qui nous attend encore aujourd’hui dans un restaurant chic si nous ne sommes pas jugé assez beau ? Un décolleté plongeant, des hauts talons et une taille 36 : est-ce toujours un atout pour réussir un entretien d’embauche ? Le chômage : est-ce vraiment ce qui nous guette si nous perdons notre emploi après 50 ans ? Plus d’argent : est-ce, à compétences égales, nécessairement ce que gagnera un homme sportif par rapport à un quadragénaire en surpoids ? Après l’immense succès de son livre Le Poids des apparences, Jean-François Amadieu explore un nouveau volet de cet impérialisme du paraître dans nos sociétés, en s’appuyant sur des enquêtes inédites concernant notamment les réseaux sociaux, le monde du travail, la politique ou la télévision. Il était inévitable que le culte de la beauté, de la minceur ou de la jeunesse finisse par provoquer des refus et des réactions dans l’opinion publique. Allons-nous enfin être libérés de la tyrannie des apparences ? Jean-François Amadieu est l’auteur du très grand succès Le Poids des apparences. Professeur à l’université Paris-I-Panthéon-Sorbonne. Il est également conseiller scientifique au ministère du Travail et membre de l’agence Entreprises et Handicap.

Un silence de mortes
par Patrizia Romito

Alors que les hommes exercent des violences contre les femmes et les enfants, la société met tout en œuvre pour occulter cette réalité. Si les progrès dans la lutte contre la violence masculine sont indéniables, la violence, elle, continue pourtant bel et bien à exister. Pour l’auteure, cette violence est un des moyens d’entretenir en bon état de marche le système de domination patriarcale, système dont profitent la majorité des hommes et une minorité de femmes. C’est donc la société patriarcale dans son ensemble qui élabore activement l’occultation de la violence, afin d’éviter qu’elle cesse. Ce livre établit et décrit, à partir d’un matériel aussi vaste que diversifié, les différents types de violences masculines et les différentes manières de les occulter, tant au niveau social, qu’il s’agisse des lois, du fonctionnement des services socio-sanitaires, de la police et des tribunaux, des théories psychologiques et psychiatriques en vigueur, qu’au niveau des individus et de leurs ressorts psychologiques. Ouvrage publié avec le concours du Secrétariat européen pour les publications scientifiques (Bologne, Italie)

La culture du divertissement
par Sébastien Ste-Croix Dubé

“Le divertissement revient toujours hanter les conversations, comme une sorte de tissu social qu’on porte malgré nous, sans plus vraiment nous en rendre compte. Écrit dans un souffle littéraire, à cheval entre l’anecdotique et l’analyse culturelle, cet essai tente de cerner la portée vertigineuse du divertissement dans nos vies. Empruntant divers angles, l’auteur en vient à nous montrer comment le divertissement – celui de l’écran de télévision, de Facebook, du jeu vidéo, de la pornographie, etc. – n’est peut-être pas un symptôme du néolibéralisme, mais bien un de ses engrenages fondamentaux. Loin de chercher à condamner ces moments de détente, l’auteur s’interroge plutôt sur la mutation de l’esprit collectif suite à des décennies de surconsommation de plaisir oisif cathodique et constate un fait saillant, évident même : « plus ça va, moins on fait ce que l’on devait faire. »”–Page 4 of cover.

Petit manuel de résistance contemporaine
par Cyril Dion

Pendant deux ans, Cyril Dion a sillonné 18 pays, près de 200 villes pour accompagner le succès de son documentaire Demain, co-réalisé avec Mélanie Laurent. Pendant ce temps, la litanie des mauvaises nouvelles s’allongeait : accélération du réchauffement planétaire, disparition de 80% des insectes en Europe et de 50% des populations de vertébrés ces 40 dernières années, explosion des inégalités, des migrations, des déchets… Comment faire face à une telle conjonction de catastrophes alors que de nombreux scientifiques parlent désormais d’une poignée d’années pour réagir ? Dès lors, n’est-il pas nécessaire d’entrer en résistance contre la logique à l’origine de cette destruction massive, frénétique, de nos écosystèmes. Sans chercher à apporter de réponses définitives, Cyril Dion propose de nombreuses pistes d’action : individuelles d’abord, dans l’espace de notre vie quotidienne, collectives ensuite, à l’échelle de nos quartiers, de nos villes, de nos territoires, et politiques enfin à travers des exemples de mobilisation à large échelle qui ont pu faire basculer des pays entiers. Plus encore, l’auteur nous invite à renouer avec notre élan vital, à mener une existence où chaque chose que nous faisons, depuis notre métier, jusqu’aux tâches les plus quotidiennes, participe à construire le monde dans lequel nous voulons vivre.


L’alter de mon ego
par Joël HILLION

Professeur d’anglais pendant 40 ans, l’auteur a pratiqué ce qu’il appelle la pédagogie du lien. Sous l’influence de René Girard, d’Antonio Damasio, et plus récemment des découvertes de neurones miroirs, il a appliqué une pédagogie originale où l’empathie tient une place centrale. L’apprentissage s’appuyant sur un mécanisme mimétique l’auteur donne des pistes pour valoriser l’imitation et tirer profit de l’empathie spontanée dans un cadre scolaire.

Catégorie