Construire L’émergence par Cheickna Bounajim Cissé

Construire l’émergence
par Cheickna Bounajim Cissé

Cet ouvrage est le cri de c ur d’un banquier malien, meurtri de voir son si riche pays et son immense continent pointer, sans discontinuite, parmi les plus pauvres du monde. C’est un pari sur l’avenir. Il ne s’adresse pas seulement au Mali, meme si c’est un pretexte heureux, utile et suffisant. Il est egalement destine aux autres Etats de la sous-region de l’UEMOA, et meme du continent africain, presentant un profil similaire et aspirant a un mieux-etre de leurs populations. Sans faux fuyant et avec des elements factuels, l’auteur aborde plusieurs sujets sensibles, dont le financement bancaire, la gouvernance et l’epineuse question monetaire (franc CFA). En somme, il alerte sur l’inefficacite du modele economique actuel face aux defis pregnants de developpement. En se demarquant des effets d’annonce et de la dictature de l’urgence, ce livre propose douze axes d’action qui appellent a des reformes vigoureuses et profondes du financement de l’economie. Il y en a qui peuvent produire des resultats immediats (quick wins). D’autres, a l’action au long cours, ont besoin d’interagir pour impacter. Mais tous ont un effet durable sur l’economie et sur le quotidien des populations. Et dans la meme lignee, certaines mesures deja existantes pourraient etre revues et corrigees, pour apporter une plus grande plus-value. L’essentiel des instruments proposes est inspire des best practices de l’economie mondiale. En les proposant aux decideurs politiques et aux dirigeants financiers, l’auteur a la ferme conviction que derriere toute reussite, il y a une methode. Et une methode est toujours transposable. L’objectif est double. Primo, demontrer qu’il y a des opportunites, des instruments financiers qui existent et qui sont a portee de main. Secundo, si ces leviers sont actionnes, ils peuvent fondamentalement changer le visage du Maliet de l’Afrique: d’une economie fragile, extravertie et sous financee, a une economie emergente, forte et competitive.”

Émergence
par Maurizio Ferraris

Pendant trop longtemps, la philosophie nous a raconté une histoire déprimante. Il y aurait un Moi qui, à travers le langage et la pensée, construirait le monde, les autres moi et, si absurde que cela puisse paraître, le passé lui-même. Cette histoire est triste parce que cette position, qui se prétend révolutionnaire, est de fait profondément conservatrice : c’est la réaction pure, c’est la négation de tout événement. Elle nous enseigne que rien de nouveau ne pourra jamais nous frapper, au titre de menace ou de promesse, et cela parce que le monde est tout entier à l’intérieur de nous. Avec un langage créatif et des arguments aussi ironiques que contraignants, Ferraris nous raconte une autre histoire. La réalité et la pensée qui la connaît proviennent du monde, à travers des processus et des explosions, des chocs, des interactions, des résistances et des altérités qui ne cessent de nous surprendre. Du Big Bang aux termites, du web à la responsabilité morale, ce que le monde nous donne (c’est-à-dire tout ce qui existe) émerge indépendamment du moi et de ses claustrophobies.

Construire une pratique réflexive
par Yann Vacher

Le concept de pratique réflexive est devenu, en une vingtaine d’années, un « incontournable » de la formation d’adultes. Erigé parfois en véritable paradigme, le concept est invoqué, convoqué pour justifier ou structurer de nouvelles architectures ou logiques de formation. Pour autant, sa définition et ses conséquences opérationnelles ne sont ni simples ni consensuelles. Cet ouvrage à destination des formateurs et chercheurs de domaines variés, propose un éclairage sur cet attracteur complexe qu’est la pratique réflexive.

Former des praticiens réflexifs, oui… mais comment ?

Dans les deux premières parties, l’auteur s’attache à donner des repères pour comprendre ce « nouveau paradigme » de formation. La proposition de concepts innovants telle que celui d’approche multiréfléchie ouvre ainsi de nouvelles perspectives de recherche et de conception des formations. Cette étude théorique aboutit à la proposition d’un cadre général de conception de dispositifs de développement de la pratique réflexive.
L’ouvrage se termine par la présentation d’un dispositif inédit de formation qui illustre l’opérationnalisation de ce cadre : ARPPEGE. Deux groupes de participants y sont suivis dans leur développement professionnel à travers l’étude des effets et limites de la formation proposée.

À travers de nombreuses illustrations et une mise en forme attractive, l’auteur nous propose de poursuivre deux objectifs : comprendre ce qu’est la pratique réflexive et agir pour son développement en formation


Comprendre et construire les groupes
par Chantal Leclerc

Qu’on le veuille ou non, les opinions les plus fécondes et les sentiments les plus profonds ne restent que chimères s’ils n’émergent pas de la rêverie solitaire ou des confidences en tête-à-tête. Pour devenir des réalités dynamiques qui nous engagent, nous transforment et nous transcendent, ils doivent être exposés à l’appréciation et à l’altération des groupes auxquels nous appartenons. C’est en devenant des sujets d’intérêt dans des espaces publics de plus en plus larges que les expériences individuelles contribuent à la transformation des représentations et des réalités sociales. Loin d’être des machines uniformisantes qui rapetissent les individus, comme on le prétend parfois, les groupes sont présentés ici comme des lieux de rencontre entre les aspirations de la personne et les influences de sa culture. S’ils peuvent abriter le pire, ils peuvent, avec une puissance tout aussi remarquable, mobiliser les meilleures énergies de leurs membres. En plus d’offrir une synthèse originale des connaissances récentes sur les groupes, cet ouvrage invite à la réflexion et à l’action dans des groupes réels, faits de désirs, de conflits et de projets. Il sera utile aux personnes venant de divers horizons ou occupant une variété de fonctions supposant un travail de groupe : direction d’équipe de travail, consultation organisationnelle, enseignement, action sociale ou communautaire, animation de groupes d’entraide, counseling, psychologie, etc. Il s’adresse à tous ceux et celles qui cherchent à comprendre ce qui se vit, se négocie et se consolide dans les groupes.

La construction de l’identité nationale kurde
par Zubeida Abdulkhaliq

Depuis 1991, la presse au Kurdistan irakien, bénéficiant d’un pouvoir politique favorable, a développé la notion d’identité nationale. De quelle manière celle-ci s’est-elle inscrite dans l’Histoire ? Qui en constituent les premiers acteurs ? Comment le sens de cette identité a-t-il évolué au fil des années ? Les 503 journaux et magazines qui ont bénéficié de cette expérience, et les dizaines de chaînes de télévision et de radio diffusant en langue kurde ont été partie prenante de ce qui a constitué un mouvement médiatique sans précédent dans toute l’histoire du journalisme kurde.

Catégorie