Cote D’azur Vu Du Ciel Moyen Format par Camille Monnier

Sous mes yeux
par Camille Monnier

“Voici mon premier livre. Je n’y parle pas de mon travail de peintre ni n’analyse les tableaux que j’ai choisis ici. Simplement regardant, j’ai laissé libre cours aux pensées qu’ils m’inspiraient, étonnée des souvenirs qu’ils ravivaient, des associations qu’ils provoquaient. Ce parcours personnel est celui que chacun peut faire à sa manière, lorsque s’abandonnant à son propre regard nous laissons advenir ce qui soudain surgit, s’exprime à travers ce que nous voyons, percevons, à travers nos yeux et nos sentiments, à l’écoute d’un tableau qui nous parle.” C’est un “derrière”, un “par-delà” que vaut le “sous” du titre de cet essai… Qu’est-ce qui se joue derrière la cornée, par-delà la pupille au moment de regarder une oeuvre? nous demande ainsi cet ouvrage, qui capte ces mille pensées qui naissent au moment où l’image peinte s’imprime sur l’oeil. Des expériences personnelles – face à Rembrandt, Odilon, Picasso, ou encore Warhol – que décrit Camille Monnier au fil de compositions littéraires épidermiques, qui convoquent tout autant les souvenirs que les réflexions de la contemplatrice devant l’art… Et par là même, elle soustrait l’art pictural au seul discours esthétique – souvent académique – pour le faire entrer en territoires plus intimes… De quoi encore susciter, chez chacun, l’envie de parcourir les galeries avec un stylo à la main…

Livres de France
par

Includes, 1982-1995: Les Livres du mois, also published separately.

Les Livres disponibles
par

La liste exhaustive des ouvrages disponibles publiés en langue française dans le monde. La liste des éditeurs et la liste des collections de langue française.

Peintres de la couleur en Provence, 1875-1920
par Sophie Biass-Fabiani

La période comprise entre 1875 et 1920 voit en France un extraordinaire développement de la peinture de paysage. De toutes les régions célébrées alors par les artistes, la Provence est l’une des plus importantes : avec l’Ile-de-France et la Normandie, elle est le creuset où s’élaborent les nouvelles formes qui seront à l’origine de l’art moderne. Présentée d’abord à Marseille, puis à Paris, Milan et Barcelone, l’exposition se propose de montrer, d’une part, toute la richesse et la diversité de la peinture méridionale au cours de cette période ; d’autre part, l’importance de l’attrait exercé sur de nombreux peintres par les paysages et la lumière du Midi. Aussi bien y trouvera-t-on des œuvres d’artistes nés et ayant travaillé en Provence, la figure majeure étant évidemment celle de Cézanne, à côté d’œuvres de peintres ayant séjourné plus ou moins longuement en Provence comme Van Gogh et Gauguin à Arles, Signac à Saint-Tropez, Braque et Derain à l’Estaque… De même y trouvera-t-on des œuvres fidèles à la tradition figurative à côté d’œuvres qui ont tantôt fait évoluer tantôt fait éclater celle-ci, pour substituer à un monde de la lumière un monde de formes et de couleurs.

Catégorie