Cours D’histoire Jules Isaac. Rome, Débuts Du Moyen-Âge. Classe De 5Ème Programmes De 1957 . par Jean-Paul Massicotte, Claude Lessard

Histoire du Sport de L’Antiquité au Xixe Siècle
par Jean-Paul Massicotte, Claude Lessard

Cet ouvrage décrit le rôle joué par les sports et les jeux dans diverses sociétés et civilisations jusqu’au milieu du XIXe siècle, alors que l’organisation du loisir a entraîné des activités sportives de masse. Pour mettre en valeur les données majeures qui sont à l’origine de cette vie sportive contemporaine, les auteurs utilisent une approche multidisciplinaire faisant appel à l’histoire, à l’anthropologie, à l’histoire de l’art, à l’archéologie et aux Classiques.

L’historiographie tardo-antique et la transmission des savoirs
par Philippe Blaudeau, Peter Nuffelen

Millennium überschreitet Grenzen, Grenzen zwischen den Epochen und regionalen Räumen wie auch Grenzen zwischen den Disziplinen. Die Schriftenreihe Millennium-Studien ist, genauso wie das Jahrbuch, international, interdisziplinär und epochenübergreifend ausgerichtet. Das Herausgebergremium und der Beirat repräsentieren ein breites Fächerspektrum: Kunst- und literaturwissenschaftliche Beiträge kommen ebenso zu ihrem Recht wie historische, theologische und philosophische, und die Millennium-Studien bieten gleichermaßen Raum für Arbeiten zu den lateinischen und griechischen wie zu den orientalischen Kulturen.

In die Studien finden einschlägige Monographien und Sammelwerke aus dem gesamten Themenspektrum Aufnahme, zudem Kommentare und Editionen. Publikationssprachen sind vornehmlich Deutsch und Englisch; die Aufnahme französischer, italienischer und spanischer Arbeiten ist möglich.

Falls Sie ein Manuskript für die Studien einreichen möchten, bitte wir Sie, sich an den fachnächsten Herausgeber zu wenden:

Wolfram Brandes, Frankfurt (Byzantinistik und Frühes Mittelalter): brandes@rg.mpg.de

Peter von Möllendorff, Gießen (Gräzistik): peter.v.moellendorff@klassphil.uni-giessen.de

Dennis Pausch, Dresden (Latinistik): dennis.pausch@tu-dresden.de

Rene Pfeilschifter, Würzburg (Alte Geschichte): Rene.Pfeilschifter@uni-wuerzburg.de

Karla Pollmann, Bristol (Frühes Christentum und Patristik): K.F.L.Pollmann@bristol.ac.uk

Alle Manuskripte werden von dem jeweiligen Herausgeber und von einem externen Gutachter beurteilt. Dabei gilt das Single-blind peer review-Verfahren.


Investir dans la diversité culturelle et le dialogue interculturel
par

Au carrefour de la réflexion intellectuelle, scientifique et politique, ce second “Rapport mondial de l’Unesco” fait le point sur ce qui se fait au nom de la diversité culturelle et tente d’identifier les conditions nécessaires pour faire de la diversité une source de renouveau pour les politiques publiques au service du développement, de la cohésion sociale et de la paix. (ladocumentationfrancaise.fr)

Orphée au Moyen Âge
par John Block Friedman, Jean-Michel Roessli

La place que tient Orphée dam la mythologie et la religion gréco-romaines est connue depuis fort longtemps. Ce qu’on savait moins jusqu’à une époque récente, c’est que le chantre thrace n’a jamais complètement disparu de la culture occidentale. On le retrouve en effet dans la littérature pseudépigraphique de l’époque hellénistique et romaine, chez les Pères de l’Eglise, dans l’art paléochrétien, la philosophie médiévale et les littératures en langues latine et vernaculaires du Moyen Age. Le livre de John Block Friedman s’interroge sur les raisons de cette survivance et étudie les métamorphoses de la figure mythique au cours des quelque dix-huit siècles qui séparent le judaïsme hellénisé de la Renaissance écossaise. Cet ouvrage ne met pas seulement à la disposition des lecteurs francophones un classique des études médiévales, il présente en outre plusieurs traductions françaises inédites de textes écrits originellement en grec, en latin et dans diverses langues vernaculaires du Moyen Age. Une postface étendue propose un bilan des travaux effectués depuis la publication de l’ouvrage et fait le point sur les perspectives qui s’offrent encore aux chercheurs.

L’Empire gréco-romain
par Paul Veyne

La séparation des chaires de grec et de latin au sein de l’Université française perpétue le mythe d’une distinction, voire d’une opposition, entre ” la Grèce ” et ” Rome “.

Pourtant, l’Empire dit ” romain ” fut en réalité gréco-romain à plus d’un titre. Et d’abord par la langue. Certes, la langue véhiculaire qu’on pratiquait dans sa moitié occidentale était le latin, mais c’était le grec autour de la Méditerranée orientale et au Proche-Orient. Ensuite, la culture matérielle et morale de Rome est issue d’un processus d’assimilation de cette civilisation hellénique qui reliait l’Afghanistan au Maroc. Enfin, l’Empire était gréco-romain en un troisième sens : la culture y était hellénique et le pouvoir romain ; c’est d’ailleurs pourquoi les Romains hellénisés ont pu continuer à se croire tout aussi romains qu’ils l’avaient toujours été.

Le présent volume entend suggérer, à coups d’aperçus partiels et de questions transversales, une vision d’ensemble qui ne soit pas trop incomplète de cette première ” mondialisation ” qui constitue les assises de l’Europe actuelle.

PAUL VEYNE, est né en 1930 à Aix en Provence. Élève de l’École normale supérieure, puis de l’École française de Rome, il a été nommé Professeur d’histoire romaine au Collège de France en 1975. Il a publié notamment, au Seuil, Comment on écrit l’histoire, Le Pain et le Cirque, Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes?, et L’Élégie érotique romaine.


Catégorie