Croquis D’amphi 1938. Ecole Centrale Des Arts Et Manufactures par Yasmine Marzouk, Christian Seignobos, François Sigaut

Outils aratoires en Afrique
par Yasmine Marzouk, Christian Seignobos, François Sigaut

Il n’y a pas d’agriculture. Il n’y a que des agricultures, autant que de terroirs cultivés sur cette terre. Et ce qui définit chacune d’elles, c’est d’être un ensemble structuré de pratiques, un faire. On a une assez bonne idée des éléments constitutifs de chaque agriculture, climat et sols, plantes et animaux, marchés, etc. Ce qu’on connaît beaucoup moins bien en revanche, c’est ce que font les agriculteurs (-trices), comment ils préparent leurs champs, comment ils sèment, comment ils récoltent… Car ce sont des détails qui paraissent de si peu d’importance ! Surtout en Afrique, continent dont les traditions techniques restent si honteusement méconnues. Heureusement, il y a des chercheurs dont le courage ne faiblit pas devant l’obstacle. On leur doit le premier ouvrage en langue française sur Les instruments aratoires en Afrique tropicale, paru en 1984. Ce deuxième volume tient les promesses du premier. L’étude des outils n’est pas une fin en soi, mais elle pose des questions redoutablement concrètes. Pour comprendre les outils, il faut se mettre à l’école des paysans et démêler le réseau infiniment complexe de leurs faits et gestes. L’outil est une concrétisation de l’action, c’est une sorte de sculpture où on peut en lire les traces essentielles. C’est d’ailleurs parfois une sculpture tout court, tant certains outils peuvent être beaux. L’étude des outils n’est pas une voie facile. Mais c’est celle qui conduit le plus sûrement vers la compréhension en profondeur de la réalité des agricultures et des sociétés africaines.

Guide Evasion Malte
par Collectif

Vous aimez construire votre propre circuit, sélectionner soigneusement vos étapes, dénicher un hôtel de charme, partir à la découverte de lieux authentiques ? Le guide Évasion est fait pour vous.

Vous y trouverez :
– Tous les sites et monuments incontournables.
– Des cartes et des suggestions de circuits avec des infos précises pour identifier les meilleures étapes, les distances, les temps de transport…
– Des « balades secrètes » et des « visites privées » pour sortir des sentiers battus.
– Des adresses d’hôtels, de restaurants, de cafés… sélectionnées par nos auteurs.
– Des infos pratiques et des conseils pour composer son voyage sur mesure.

Les guides Évasion sont réalisés par une équipe d’auteurs et d’experts locaux, qui arpentent le pays pour en donner le meilleur !

Dans le guide Malte :
– Des visites à partir de La Valette pour voir les plus beaux sites de l’île mais aussi pour découvrir Gozo et Comino.
– Les plus belles plages ou criques pour profiter de la mer méditerranée.

Préparez votre voyage sur www.guide-evasion.fr ou sur la page Facebook guideevasion.


Robert Desnos
par Armelle Chitrit

Étonnant Desnos ! Il peut être le plus classique des surréalistes, capable de couler ses images dans de beaux alexandrins pas du tout boiteux. Et il fut, en même temps, son enfant terrible, le poète de Rrose Sélavy, le maître toutes catégories en pastiches et contrepèteries, l’homme de la radio et de la publicité. Un des apports les plus décisifs de cette étude consiste à montrer que même la métaphore, cette figure si typiquement surréaliste et si atemporelle en apparence, ouvre par la tension qu’elle crée entre ressemblance et différence une temporalité nouvelle. Pierre Nepveu.

Évaluation des coûts
par Claude Riveline

Ce traité présente un intérêt pratique et un enjeu philosophique. Pratique, car il est l’œuvre d’un ingénieur qui l’a élaboré au cœur de la vie des organisations et il est utilisé quotidiennement par de nombreux responsables de tous niveaux dans la vie des affaires. Philosophique, car il tourne le dos aux théories classiques, qu’elles soient inspirées de la maximisation du profit ou de la planification scientifique, pour mettre au premier plan la logique personnelle des divers acteurs.

Le personnage
par Marie-France Briselance, Jean-Claude Morin

Rares sont les études autour du personnage de fiction, sujet pourtant passionnant par sa complexité et, surtout, sa genèse. Car, en effet, des Temps modernes à Avatar, en passant par Thelma et Louise, le personnage fictionnel dans toute sa diversité tire son origine des principales figures mythologiques. A travers l’exploration de sources tant historiques, théâtrales ou romanesques que cinématographiques, cet ouvrage nous explique comment la mythologie a fondé les grands archétypes de la dramaturgie. Personnages vertueux, victimes, traîtres, lâches ou même mystificateurs, tous répondent à un schéma ancré dans la légende égyptienne. Ainsi, la déesse Isis se reflète dans les épouses et mères modèles, tandis qu’Osiris, le dieu sacrifié, est le père de tous les martyrs. Et c’est bien en Seth que se retrouvent les misanthropes solitaires et les couples infernaux, pour qui transgression, imposture et mythomanie font loi. De ces dieux égyptiens mais aussi de Thot, d’Anubis ou d’Horus sont nées les figures universelles de la fiction d’hier et d’aujourd’hui, de Don Quichotte à Barry Lindon, des Précieuses ridicules aux Desperate Housewives. En s’attaquant brillamment au sujet encore peu traité du personnage fictionnel, Jean-Claude Morin et Marie-France Briselance referment ici leur magnifique trilogie consacrée à la fiction (Leçons de scénarios Les 36 situations dramatiques et Grammaire du cinéma, parus chez Nouveau Monde éditions).

Catégorie