Dards D’art : Exposition, Arles, Musée Réattu Et Musée Carmarguais, 9 Juillet-10 Octobre 1999 par

Naples, Rome, Florence
par

Comment saisir l’activité intellectuelle à l’époque moderne ? Comment faire dialoguer des traditions historiographiques – la française et l’italienne – qui, pour être proches au plan géographique, n’en mobilisent pas moins des questionnaires, des méthodes, des objets divergents ? En quoi un travail de ce type peut-il contribuer à l’analyse du travail intellectuel contemporain ? Le volume qu’on présente ici offre les résultats d’un programme de recherche qui a accueilli pendant cinq ans, à l’École française de Rome, des chercheurs italiens et français engagés dans une analyse comparative susceptible de contribuer à l’éclairage de ces questions. Trois sites, Naples, Rome, Florence, ont alimenté la comparaison sur la base d’un questionnaire commun dont les résultats sont proposés dans les trois textes de synthèse correspondant à chacune des villes. Des études locales et plus circonstanciées sont venues enrichir ces textes de synthèse, ainsi que des recherches engageant conjointement les trois villes. L’adjonction d’annexes et d’une large bibliographie offre des outils de travail susceptibles d’approfondir la recherche et de prolonger la réflexion.


Le management durable
par Alain Astouric

On s’en doutait depuis quelque temps, nous y sommes ! La ” ressource humaine ” supporte de moins en moins bien la course à la performance, les changements incessants, le stress professionnel. Même si elle ne nie pas pour autant la nécessité de la réussite économique. Comment faire sans la véritable participation des hommes et des femmes sans lesquels une organisation n’est rien ? Comment faire, qu’il s’agisse d’une entreprise, d’une institution ou d’un organisme ? Comment obtenir (re-gagner) suffisamment de confiance et d’adhésion ? Considérer les hommes et les femmes au travail autrement que de simples ressources. Les écouter, les entendre, les respecter. Les considérer comme des personnes à part entière et non comme une simple collection d’individus. C’est ce que nous propose ce livre. En des termes ” pratico-pratiques “, auxquels s’ajoutent de solides références théoriques.

La mort de l’enfant
par Charles Zaremba

L’ouvrage aborde la question de la mort de l’enfant sous plusieurs angles : historique (notamment par Michel Voyelle), ethnologique et surtout littéraire. Les représentations littéraires de la mort de l’enfant, particulièrement de l’enfant de soi, sont étudiées dans des textes polonais, russes, allemands et français d’une dizaine d’auteurs (Kochanowski, Goethe, Gogol, Tolstoï, Dostoïevski, Tsvetaïéva, Chamoiseau, etc) de la Renaissance jusqu’à nos jours. Ces études montrent que cet événement n’est jamais anodin et constitue une blessure profonde, de tout temps et dans diverses cultures. Elles mettent également en évidence la problématique de l’infanticide.

L’exécution capitale
par Vincent Barras

Plus de vingt ans après son abolition en France, les questions posées par l’application de la peine de mort sont réexaminées ici à travers quinze études historiques. Violence légale, l’exécution est par essence paradoxale. Une première série de décalages surgit dans sa mise en oeuvre concrète et ses suites, concernant le statut et le traitement particuliers du condamné. Mais dans sa perception et sa mise en scène, l’exécution publique hésite aussi entre la fête macabre et la leçon salutaire, le spectacle et l’édification. Son symbolisme sacrificiel, profane ou religieux, en fait ainsi un objet de narration artistique.


Ressources humaines et responsabilités sociétales
par Maurice Thévenet, Jacques Igalens, Jacques Orsoni, Soufyane Frimousse

Jean-Marie Peretti est aujourd’hui considéré comme un pionnier de l’enseignement et de la recherche dans le domaine des Ressources humaines, en France comme dans l’ensemble des pays francophones. Ses publications ont eu, et ont toujours, un fort retentissement ; ses cours et interventions diverses passionnent les auditoires ; ses recherches bousculent les certitudes. Au-delà des techniques du spécialiste RH, c’est bien la gestion de l’humain au sein de l’entreprise qui intéresse Jean-Marie Peretti et rares sont les scientifiques de ce niveau qui auront ainsi réussi à combiner leur sensibilité personnelle à leurs travaux. Avec le temps, ce passionné s’intéressera à l’éthique, la diversité, la responsabilité sociale et sociétale.
Ces sujets sont au coeur des témoignages rassemblés ici en son honneur. L’ouvrage se compose en effet de 32 chapitres groupés autour de deux grands thèmes :
1 ) Les politiques et les pratiques de GRH : bilan, défis et perspectives.
2) Les responsabilités sociétales : visions, pratiques et outils.
Professionnalisation de la fonction Ressources Humaines, management des talents, éthique, stratégie de développement, audit, pressions des normes nationales et internationales, employabilité, management de la diversité, bien-être, stress, gestion intergénérationnelle, mixité au travail, expatriation, confiance, performance sociétale, gouvernance, évolution de carrière, postmodernité, recrutement, externalisation, révolution digitale, interculturel… telles sont les thématiques abordées au travers des différentes contributions.
Ont contribué à cet ouvrage : Alain AKANNI, David AUTISSIER, Essaïd BELLAL, Sophia BELGHITI-MAHUT, Béchir BEN LAHOUEL, Laïla BENRAISS-NOAILLES, Charles-Henri BESSEYRE DES HORTS, Chafik BENTALEB, Marc BONNET, André BOYER, Luc BOYER, Alain BRIOLE, Jean-Luc CERDIN, Richard DELAYE, Jean-Yves DUYCK, Yves ENREGLE, Faranak FARZANEH, Soufyane FRIMOUSSE, Bernard FUSTIER, Alexandre GUILLARD, Jean-Pierre HELFER, Jacques IGALENS, Michel JORAS, Emmanuel KAMDEM, Nathalie MONTARGOT, Jacques ORSONI, Marie PERETTI, Yvon PESQUEUX, Jean Michel PLANE, Jean PRALONG, Alain ROGER, Khaled SABOUNE, Henri SAVALL, Aline SCOUARNEC, François SILVA, Bruno SIRE, Jean-Claude TARONDEAU, Maurice THEVENET, Marc VALAX, Delphine VAN HOOREBEKE, Eric VATTEVILLE, Véronique ZARDET.

Catégorie