De La Spinologie À L’ajustement Spécifique Ostéopathique par Jean-Yves Lazennec (chirurgien orthopédiste.)

Le complexe lombo-pelvien
par Jean-Yves Lazennec (chirurgien orthopédiste.)

Le concept d’équilibre lombo-pelvien intéresse de nombreuses spécialités’ qu’il s’agisse des rhumatologues, des rééducateurs, des neurologues, des médecins du sport ainsi que des chirurgiens du rachis ou de la hanche. La charnière lombo-sacrée a fait l’objet de travaux récents : nouvelles données morphologiques, notion de réglage et d’ajustement des gestes chirurgicaux ou principes originaux de rééducation, Pourtant les zones d’ombre persistent : les problèmes d’équilibre sagittal associés aux spondylolisthésis ou les conséquences posturales du vieillissement du tronc en sont deux exemples parmi tant d’autres. Le retentissement coxo-fémoral a été moins exploré jusqu’à présent. Pourtant, l’intrication des problèmes de hanche et de rachis apparaît aujourd’hui évidente aussi bien dans le domaine de la traumatologie du sport et de la pathologie micro-traumatique que dans le domaine des arthroplasties de hanche. Au cours de la vie d’un individu, la zone charnière lombo-pelvienne est soumise à des contraintes considérables, à des transformations significatives et chez certains patients à un vieillissement accéléré, traumatique ou micro-traumatique, neurologique ou dégénératif et parfois iatrogène.

Médecine tibétaine et thérapies holistiques
par Tom Dummer

Le monde occidental s’intéresse, de plus en plus, aux formes orientales de la médecine, c’est ainsi que l’acupuncture se développe considérablement. La médecine, tibétaine est très mal connue ; pour la rendre plus accessible à l’esprit occidental, Tom Dummer en expose la théorie et la pratique en rapport avec les concepts bouddhistes. Il tient compte de son expérience et de ses rencontres avec des grands médecins tibétains, pour en rappeler les principes énergétiques. Il décrit l’étiologie, la pathologie, et les méthodes de diagnostic et de traitements tibétains. Il analyse les similitudes entre les thérapies holistiques occidentales telles que la phytothérapie, l’homéopathie, l’ostéopathie et la médecine tibétaine. Enfin il examine les problèmes-posés par l’intégration de cette médecine traditionnelle dans le système médical rationnel européen et américain.

Philosophie des âges de la vie
par Eric Deschavanne, Pierre-Henri Tavoillot

Paradoxe : c’est au moment où, grâce à l’allongement de l’espérance de vie, nous avons le plus de chance de vivre la totalité des âges, que les moyens de les concevoir clairement et de leur donner sens nous font le plus cruellement défaut. Jamais, dans l’histoire, l’homme n’a bénéficié d’une telle certitude de son horizon de vie. Jamais pourtant il n’a paru aussi démuni sur la manière de parcourir le chemin, du berceau à la tombe. Qu’est-ce qu’un enfant ? Qu’est-ce qu’un adulte ? Alors qu’ils relevaient autrefois de l’évidence, le sens des âges semble irrémédiablement brouillé. C’est ce dont témoignent les débats contemporains. – Quel est le coeur de cette fameuse « crise de l’école », sinon l’incertitude qui pèse sur l’idée même de maturité ? – Le dessein d’une « éducation tout au long de sa vie » ne nous voue-t-il pas à n’être tous et à tout âge que des adultes en devenir, donc des adolescents jusqu’à la fin ? – Quel est le n’ud du problème des retraites, sinon l’apparition d’une figure nouvelle de la vieillesse qu’il revient à la société de gérer ? Face à de telles interrogations, on dispose de deux scénarios explicatifs : la fin des âges, l’individu ayant réussi à se dégager des contraintes du temps aidé par la technologie « anti-âge » ; ou la lutte des âges, ceux-ci se constituant en castes antagonistes. Chacun de ces scénarios a sa part de vérité. Mais surtout, ils se retrouvent sur le constat d’une crise de l âge adulte. C’est à examiner la nature profonde de cette crise que l’ouvrage est consacré. A la lumière d’une histoire philosophique des âges de la vie, les auteurs défendent l’idée que la crise contemporaine de l âge adulte relève davantage d’une reconfiguration que d’une disparition. Sans doute est-il plus difficile que jamais d’accéder à la maturité dans un monde en constante mutation, mais l’horizon demeure intact, plus exigeant que jamais. « Etre soi-même » ou « devenir ce que l’on est » n’a rien d’aisé et il se pourrait que cet idéal, jadis réservé aux plus sages, soit devenu notre lot commun. Cette reconfiguration qu’il faut décrire en détail permet aussi d’envisager une nouvelle échelle des âges qui s’élabore dans un univers individualiste mais aussi, parce qu’elle reste fragile, la perspective d’une politique des âges de la vie susceptible de l’accompagner.

L’esprit des points
par Philippe Laurent

Les points ont-ils réellement un esprit ? Assurément ! Car leur esprit est celui de la pensée chinoise, chaque point nommé recèle, soit une précision sur sa localisation, soit une indication thérapeutique. Traduire les idéogrammes dans leur acception actuelle n’est pas suffisant, comme toute langue. le chinois a évolué au cours des siècles, il est donc nécessaire de remonter au sens originel des caractères pour en appréhender réellement la signification, c’est l’ambition de cet ouvrage qui propose en outre : – le descriptifs des trajets de tous les méridiens, – la liste des noms successifs des points (accompagnée de leur traduction), – le rappel d’appartenance à un groupe ou une famille de points (antiques, MU/SHU, HUI, etc.), – un commentaire sur la (ou, les) traduction(s) proposé (es), – la localisation précise du point selon les dernières indications de l’Académie de Médecine Traditionnelle de Pékin (avec pratiquement un schéma par point), – les indications thérapeutiques traditionnelles, – les indications techniques : mode de puncture, moxibustion, – un classement récapitulatif des, points par thème, – une nomenclature des points par ordre alphabétique. Le système de transcription utilisé est le PINYIN. Les listes, de points sont proposées en caractères chinois simplifiés et classiques.

Odontologie médico-légale et serial killers
par Philippe Brousseau, Xavier Riaud

Les auteurs de ce livre, tous deux dentistes, nous livrent ici le résultat de leur enquête. Ils mettent en évidence les tueurs en série qui ont pu être arrêtés après avoir laissé des traces de morsure sur le corps de leurs victimes, une fois identifiés leur ADN salivaire ou bien leurs dents. Au cours de véritables récits relatant l’histoire et les investigations policières qui ont conduit à l’arrestation de ces meurtriers, cette étude remonte aux premiers tueurs connus.

Catégorie