Développer Les Capacités D’écoute À L’école: Écoute Musicale, Écoute Des Langues par Jacotte Ribière-Raverlat

Développer les capacités d’écoute à l’école
par Jacotte Ribière-Raverlat

Ce livre traite de l’éducation musicale à l’école (maternelle et primaire) mais il s’attache spécifiquement au domaine de l’écoute. C’est pourquoi il fait référence à diverses recherches sur la perception de la musique, et sur l’évolution des aptitudes auditives de l’enfant (capacités mélodiques, rythmiques, harmoniques, perception des timbres), de manière à mieux guider celui-ci vers le monde sonore et la musique. Cet essai d’analyse et de synthèse est mis en perspective, en tenant compte d’une part des évolutions pédagogiques et culturelles depuis un siècle environ, d’autre part des représentations mentales négatives qui freinent l’action des maîtres, ou leur font faire des choix non maîtrisés. L’essentiel du livre est consacré à l’écoute musicale. Mais les dernières pages rappellent le rôle de l’oreille pour l’acquisition de la langue maternelle, et les mécanismes mentaux permettant de passer de la perception à la compréhension. Une éducation musicale régulière à l’école pourrait-elle aussi avoir des effets de transfert, et contribuer à faciliter le déconditionnement prosodique nécessaire à l’approche orale de langues vivantes (écoute et production) ? Ce livre s’adresse aux professeurs d’éducation musicale en IUFM, aux conseillers pédagogiques d’Éducation musicale, aux maîtres titulaires et professeurs des écoles en formation, mais aussi à tous ceux, musiciens ou généralistes, qui s’intéressent au développement de l’enfant, futur adulte.

L’hyperactivité au diapason de la musique et du français
par Linda Essiambre, Pauline Côté

Le présent ouvrage s’intéresse à l’apprentissage du français en lien avec l’apprentissage d’un instrument de musique chez l’élève manifestant des comportements d’hyperactivité. À l’aide d’une étude de cas approfondie, nous voyons dans quelle mesure une approche centrée sur la musique peut présenter de nombreuses similitudes avec l’apprentissage du français, entraînant de multiples améliorations au plan du comportement, des apprentissages et de la motricité.

Langage et littératie chez l’enfant en service de garde éducatif
par Annie Charron, Caroline Bouchard

Puisque les deux tiers des enfants de moins de 5 ans fréquentent régulièrement un service de garde, les éducatrices qui en ont la responsabilité sont bien placées pour offrir un modèle langagier adéquat et stimulant. Mais qu’en est-il de l’apprentissage de la lecture et de l’écriture? Plusieurs chercheurs conjuguent ici leur expertise et proposent de nombreux moyens d’aider les enfants à se développer sur le plan du langage et de la littératie, dans un contexte ludique en cohérence avec le programme éducatif actuel.

Violence et éducation
par Alain Guillotte

Des incidents et des infractions graves au sein de l’école sont de plus en plus souvent commentés sur la place publique et servent de toile de fond à des polémiques non strictement éducationnelles. C’est toute la politique d’éducation et la compétence de l’ensemble des catégories d’éducateurs (enseignants, parents, éducateurs spécialisés) qui sont mises en cause. Dans ce contexte, l’auteur se propose de prendre un peu de distance, d’abord en essayant de clarifier le concept de violence, ensuite en inventoriant les diverses explications proposées par les théoriciens des sciences humaines pour expliquer la fréquence et l’intensité des phénomènes. Au-delà des faits bruts, il met en évidence que le sens et la valeur attribués à l’incivilité et aux accidents conditionnent et limitent le type d’interventions possibles sur le terrain. Il est montré comment un accès de violence se fabrique et comment y contribue l’ensemble des usagers habituels et occasionnels de l’école. Aussi l’organisation de l’action éducative est-elle interrogée dans ses composantes humaines (comportementales et psycho-dynamiques), techniques (enseignement et animation) et environnementales (infrastructures scolaires, institutions familiales et sociales). Il en ressort que les questions de l’autorité et des limites sont fondamentales… mais aussi que prévention et répression ne sont pas les seules armes d’une alternative uniquement défensive. Selon l’auteur, une approche résolument éducative de la violence repose sur une réflexion épistémologique conséquente. Il soutient que plus un éducateur sait donner des significations différentes aux phénomènes plus le champ de ses possibilités s’accroît. Finalement les quelques préconisations qu’il ose visent toutes à épauler les formateurs momentanément débordés par les formés eux-mêmes momentanément débordés.

Catégorie