Dictionnaire D’ancien Français : Moyen Age Et Renaissance par Helmut Peter Schwake

Der Wortschatz des »Cligés« von Chrétien de Troyes
par Helmut Peter Schwake

Die im Jahre 1905 von Gustav Gröber ins Leben gerufene Reihe der Beihefte zur Zeitschrift für romanische Philologie zählt zu den renommiertesten Fachpublikationen der Romanistik. Die Beihefte pflegen ein gesamtromanisches Profil, das neben den Nationalsprachen auch die weniger im Fokus stehenden romanischen Sprachen mit einschließt.

Zur Begutachtung können eingereicht werden: Monographien und Sammelbände zur Sprachwissenschaft in ihrer ganzen Breite, zur mediävistischen Literaturwissenschaft und zur Editionsphilologie.

Mögliche Publikationssprachen sind Französisch, Spanisch, Portugiesisch, Italienisch und Rumänisch sowie Deutsch und Englisch. Sammelbände sollten thematisch und sprachlich in sich möglichst einheitlich gehalten sein.


Dictionnaire d’ancien occitan auvergnat
par Philippe Olivier

This dictionary of old occitan from Auvergne is based on about 200 original manuscripts pro-duced during the 1340-1540 period by consular, seigniorial and religious authorities of two regions of Haute-Auvergne (Mauriacois and Sanflorain in the present department of Cantal) characterized by a palatalized occitan (chabra, jausir). The editions of texts written in old occi-tan from Auvergne being rare (see references in the DOM) and often not reliable, it was neces-sary to work only on the original documents. This also allowed the discovery of many un-known manuscripts. The main part of the corpus constituting this dictionary comes from the city of Saint-Flour which kept the occitan language for administrative use until ca. 1540.
This dictionary contains about 7,000 entries and more than 12,000 definitions representing words and expressions mainly of the juridical, commercial, artisanal and military domains. Words of the nature and wild life are less represented. All these terms are illustrated by one to several examples carefully edited. Many of these words and locutions are first occurrences. References to other publications dealing with old occitan (DOM, Lv, FEW, etc.) allow compari-sons with other dialects to be made. This dictionary, which differs from most of other dictionar-ies based on yet published texts, shows how a thorough study of the documents of a restricted area and period may improve our knowledge of old occitan.


Lyon et l’illustration de la langue française à la Renaissance
par Gérard Defaux

Variété, diversité, bigarrure de ” langages ruraux “, telles sont, dans les années 1530, les caractéristiques essentielles du paysage linguistique français. Selon Charles de Bovelles, on trouve alors en France ” autant de coutumes et de langages humains que de peuples, de régions ou de villes “. Certes, ce que nous appelons aujourd’hui le français existe, mais à l’état latent. Il doit, pour se faire entendre, rivaliser non seulement avec les dialectes provinciaux, mais aussi avec ces langues modèles que sont le latin et l’italien. Le présent ouvrage montre de quelle façon, sous l’impulsion d’une politique orchestrée par le pouvoir royal, les grammairiens, les linguistes, les écrivains et les poètes de la première moitié du XVIe siècle, Lemaire de Belges, Rabelais, Tory, Marot, Dolet, Peletier, tous ” facteurs ” et ” champions ” du ” Gallique hemisphere “, tous aussi Lyonnais de cœur ou d’adoption, sont, bien avant Du Bellay et Ronsard, parvenus à ” ordonner “, ” decorer ” et ” illustrer ” la langue française, à faire de celle-ci une véritable langue de culture. Une langue qui, au XVIIIe siècle, sera parlée de toute l’Europe.

Patronnes et mécènes en France à la Renaissance
par Kathleen Wilson-Chevalier, Eugénie Pascal

Vingt-quatre articles portant sur les femmes mécènes en France, de la fin du XVe siècle à la fin du XVIe siècle : reines et régentes, grandes dames, abbesses, maîtresses de roi, bourgeoises. Montrent à quel point le pouvoir de ces femmes dépendait de leur capacité à orchestrer la représentation sociale de leur personne, de leur famille voire de l’Etat.

L’Avocat dans la littérature du Moyen Âge et de la Renaissance
par Agnès Aguer

La profession d’avocat réapparaît au Moyen Âge après plusieurs siècles d’oubli. La littérature s’en empare alors pour faire la satire de cet homme de justice représentant d’une classe sociale nouvelle, la bourgeoisie, et de valeurs nouvelles, celles de l’argent. Cet essai étudie la perception du personnage de l’avocat à travers La Farce de Maître Pathelin et les oeuvres d’Eustache Deschamps, Noël du Fail, Bonaventure des Periers, Marguerite de Navarre, François Rabelais, Henri Estienne, Michel de Montaigne, Jacques Grévin et Rémy Belleau.

Catégorie