Don’t Get Taken Every Time: The Ultimate Guide To Buying Or Leasing A Car, In The Showroom Or On The Internet… par Jean-Louis Missika, Pierre Musseau

Des robots dans la ville
par Jean-Louis Missika, Pierre Musseau

L’arrivée des voitures autonomes est imminente. Elles sont déjà testées dans de nombreux pays, dont la France. Ce nouveau mode de transport va profondément transformer nos vies, nos villes et notre société. Or, personne n’est vraiment prêt pour ce bouleversement. Dans ce livre très documenté, les auteurs montrent que cette révolution technologique va entraîner de multiples révolutions. Faut-il dire adieu à la voiture individuelle ? La profession de chauffeur-livreur est-elle vouée à disparaître en provoquant un chômage de masse ? Qui détiendra le pouvoir sur les données, les algorithmes et l’organisation de cette nouvelle mobilité ? Des géants du numérique, américains ou chinois ? Ou des villes gouvernées démocratiquement ? Ce livre s’adresse aux citoyens comme aux pouvoirs publics : si on ne réfl échit pas à cet avenir très proche, toutes les dérives sont possibles. Le débat doit sortir du cercle des experts car il nous concerne tous. Et ce n’est pas de la science-fiction, la voiture-robot est au coin de la rue.

Lexique d’économie
par Ahmed Silem, Antoine Gentier

Le Lexique d’économie est conçu pour être un outil de formation,d’apprentissage et de révision des notions fondamentales en sciences économiques et de gestion, tout en s’ouvrant aux autres sciences sociales connexes, conformément aux programmes des classes préparatoires et des premiers cycles universitaires.
Il se caractérise par :
– la simplicité et la rigueur scientifique des définitions avec une identification des champs lexicaux ;
– la présentation détaillée des différentes théories, écoles, doctrines et courants économiques ;
– la prise en compte des modifications institutionnelles, aussi bien dans le cadre national et européen qu’international ;
– la présentation de graphiques et tableaux pour faciliter la compréhension des notions exposées.


La fabrique du Paris révolutionnaire
par David GARRIOCH

Dans ce livre très remarqué, qui brosse avec une verve narrative exceptionnelle le portrait d’une ville en plein bouleversement dans les décennies précédant 1789, l’historien australien David Garrioch montre que les transformations sociales, économiques, et culturelles de Paris expliquent bien des aspects de la Révolution.

Comment Paris, ville cosmopolite, polie et prospère, centre européen des savoirs et de la tolérance, a-t-elle pu donner naissance, à la fin du XVIIIe siècle, à une révolution radicale ? Certes, les inégalités y étaient très fortes et la vie souvent précaire, mais Paris n’avait rien d’une société en perpétuelle ébullition et les Parisiens étaient attachés à leur ville par des liens affectifs puissants, des devoirs communautaires et des obligations morales.
Dans ce livre sans équivalent, qui brosse avec une verve narrative exceptionnelle le portrait d’une ville en plein bouleversement, David Garrioch essaie de comprendre la singularité de la Révolution française en analysant les transformations de la vie matérielle, l’apparition d’idées et de pratiques sociales nouvelles, les évolutions démographiques et les profonds changements en matière religieuse, politique et institutionnelle. Le caractère sécularisé et égalitaire de Paris, sa grande taille et son dynamisme commercial, son étrange mélange de sujétion et d’indépendance ont donné naissance à un radicalisme politique inédit. Mais, à son tour, la Révolution a transformé la ville, ses structures politiques comme ses hiérarchies internes, ses idéologies sociales et de genre comme ses pratiques culturelles…


La guerre de Sécession
par John KEEGAN

Le récit et l’analyse magistrale de la première guerre moderne, par le plus grand historien de la guerre de notre temps.

Occultée par la vision littéraire antagoniste de La Case de l’oncle Tom et d’Autant en emporte le vent, la guerre de Sécession demeure méconnue. Elle fut pourtant un conflit majeur qui marque le passage de l’ère napoléonienne du combat, centré sur la bataille, à la “guerre totale” qu’elle annonce par ses pertes massives, la mobilisation des civils et l’innovation constante manifeste dans l’invention des cuirassés, des sous-marins, l’utilisation stratégique de chemins de fer ou le recours à la tranchée comme moyen de fixation de l’adversaire.
Pour raconter cette guerre sans précédent, il fallait un historien d’envergure internationale. Dans la lignée de ses synthèses renommées sur les deux guerres mondiales, John Keegan retrace les grandes batailles (Bull Run, Gettysburg) et le duel des généraux (Lee contre Grant), mais il fait aussi une large part aux enjeux stratégiques, à l’analyse psychologique et à certains aspects trop souvent négligés comme l’approvisionnement, la géographie militaire ou le rôle des Noirs dans le conflit.
La victoire du Nord industriel contre le Sud rural marqua au fer rouge la jeune République, mais la baptisa aussi comme grande puissance en lui conférant un messianisme démocratique, assis sur le progrès économique, qui allait lui ouvrir les portes de la domination du monde. Ce livre qui fera date permet ainsi de comprendre comment la déchirure de deux peuples fonda une nation.

Sir John Keegan, né en 1934, est actuellement le meilleur historien de la guerre. Sa nouvelle approche de l’histoire militaire, qui va au-delà du récit des faits, révèle la dimension humaine du combat. Parmi ses ouvrages, tous publiés chez Perrin, figurent L’Art du commandement, La Première Guerre mondiale et La Seconde Guerre mondiale.


Les philosophes et la science
par Pierre Wagner

Quels rapports, depuis les commencements, les philosophes ontils noués avec la science ? Il ne s’agit pas ici de dresser l’inventaire des problèmes philosophiques que soulèvent les sciences ou la science, ni d’évaluer les réponses qui y furent apportées, mais, à l’inverse, de s’interroger sur les manières multiples dont les philosophes se sont représenté la science – état d’un sujet connaissant ou activité savante – système d’énoncés ou méthode de recherche, voire ensemble de disciplines constituées – et les problèmes afférents à chacune de ces représentations. A l’exhaustivité historique, il a été préféré le questionnement philosophique. L’ouvrage se déploie à partir de quatre grandes problématiques : ” La science ” ? (Platon ; Descartes, Newton ; Leibniz ; L’Encyclopédie ; Carnap) ; Critiques et limites de la science (empirisme et scepticisme anglais ; Kant ; Bergson, Brunschvicg ; Heidegger ; Wittgenstein) ; Science et naturalisme (Aristote ; Mach ; Bolzano ; Husserl ; Quine) Science, histoire et société (Comte ; Durkheim ; l’école de Francfort ; Bachelard, Canguilhem, Foucault ; logique de la science et révolutions scientifiques).

Catégorie