Düs Hançeri Zaman Çarki Serisi 11. Cilt (Ciltli) par Olivier Maurel

Le Taulier
par Olivier Maurel

Depuis vingt et un ans, Olivier Maurel vit en prison. Pas derrière les barreaux, mais devant : c’est le patron. Des maisons d’arrêt surpeuplées aux centrales de haute sécurité, il a tout vu et aujourd’hui, il raconte la vérité crue de son métier, les rapports humains d’une intensité extrême qui font son quotidien, la violence, la misère, la folie. Avec une plume qui rappelle Michel Audiard et les meilleurs polars, ce « taulier » livre des récits d’une puissance inattendue : la prise d’otage dont il a été victime, les mutineries qu’il a dû gérer, les mutilations que s’infligent les détenus, la tragédie des suicides – qu’il s’agisse de gardiens ou de détenus. Il aborde avec honnêteté tous les sujets sensibles : l’état des centrales et des maisons d’arrêt, l’islamisme, la drogue, la sexualité. Ce témoignage bouleverse la vision communément admise de la prison, et surtout des hommes qui y travaillent. Olivier Maurel montre combien la mission qui lui a été confiée est paradoxale : d’une part, surveiller des individus condamnés par la justice et placés hors du corps social : d’autre part, tout faire pour qu’ils puissent se réinsérer à leur sortie – c’est-à-dire réussir là où la famille, les services sociaux et l’école ont échoué… C’est un homme passionné par son métier qui se dévoile. Un homme qui défend jour après jour les valeurs de la République là où elles sont le plus souvent mises à mal.

Ma vie et mes luttes
par Antoine Gizenga

Antoine Gizenga constitue une icône de la politique congolaise. Personnage historique et figure de légende, il est auréolé du prestige d’avoir été l’ami personnel et l’adjoint de l’illustre Patrice-Emery Lumumba. A la mort de celui-ci, il devint son successeur idéologique et son légataire testamentaire avant d’être contraint à l’exil qui ne prit fin qu’en 1992. Antoine Gizenga raconte son histoire, désire que ce récit soit un témoignage utile pour la jeunesse congolaise et les historiens.

La croissance verte
par Julien Rebillard

Faire prospérer une entreprise, créer des emplois, tout en ayant une démarche écologiquement responsable? Il y a encore quelques années, une telle proposition aurait prêté à sourire. Et pourtant, nombreux sont les secteurs où des entreprises réussissent ce pari. Non, le respect de l’environnement n’est pas nécessairement en contradiction avec les intérêts économiques. Les bonnes pratiques écologiques constituent déjà, dans de nombreux secteurs, un moteur de croissance. Cette croissance verte, ancrée dans le développement durable, n’oublie pas de prendre en compte l’humain par une meilleure répartition des richesses, de meilleures conditions de logement et un cadre de vie plus agréable. Ce faisant, elle dessine les traits d’un nouveau modèle de société, plus respectueux des hommes et de la planète.

Catégorie