Étonnants Francs-Maçons par Paul Pistre

Catholiques et francs-maçons
par Paul Pistre

Moins secrète que discrète, la franc-maçonnerie nourrit d’étonnants fantasmes. L’opinion française la connaît mal. Sait-on qu’aujourd’hui la maçonnerie comporte un nombre important de loges en activité avec un effectif record de frères et de sœurs, et ce dans toute la France? Ou encore que le Grand Orient de France, logntemps largement majoritaire, n’accueille que le tiers des initiés, aux côtés d’autres obédiences plus confidentielles? La franc-maçonnerie est puissante, largement répandue et témoigne d’une capacité d’évolution suprenante. Si l’Eglise romaine et la maçonnerie ont longtemps été adversaires, plusieurs entretiens récents, oraux ou écrits, très peu médiatisés, témoignent d’un évident rapprochement entre clercs et maçons… Paul Pistre dévoile ces conversations inédites dans cet ouvrage et vous y livre une définition de ce qu’est la franc-maçonnerie au XXIe siècle.

Des Templiers aux francs-maçons
par Michael Baigent, Richard Leigh

Dans cette enquête historique captivante et remarquablement documentée, les auteurs de L’énigme sacrée nous racontent la genèse et l’évolution de la franc-maçonnerie à partir de l’héritage templier. Au XIIIe siècle, des Templiers survivent aux persécutions du roi de France Philippe le Bel et trouvent refuge en Ecosse. Là, ils perpétuent en secret les traditions templières. Dépositaire des rites et des mystères de l’ordre templier, la franc-maçonnerie contribuera à forger les valeurs progressistes et tolérantes de la philosophie des Lumières. Faisant la part du mythe et de la réalité, Michael Baigent et Richard Leigh éclairent d’un jour nouveau l’histoire et les réalisations étonnantes des Templiers et des francs-maçons dont l’influence en France, en Angleterre et aux Etats-Unis fut bien souvent décisive.

Franc-maçonnerie et Romantisme
par Daniel Béresniak

L’Europe à la fin du XVIIIe siècle est soumise au plus fort bouillonnement d’idées de son histoire. Elle n’est pas isolée. C’est d’Amérique, par exemple, qu’arrivent des thèmes qui marqueront la nouvelle République française dont la naissance et les symboles frappent les esprits européens. En cette période si riche dans le mouvement des idées, les Loges maçonniques prolifèrent et leurs courants divers contribuent à bien des débats, qu’elles soient rationalistes ou mystiques. Les thèmes du préromantisme et du romantisme investissent au même moment les lettres et les arts : découverte de la valeur des mythes, des anciennes légendes, de l’imaginaire et de l’intuition. Une partie de l’Europe des intellectuels se met à idéaliser la Nature, redécouvre le ” gothique “, et recherche une ” rédemption nouvelle “. De nombreux thèmes répandus chez les Francs-Maçons se retrouvent transposés sous la plume des écrivains alors que débute le XIXe siècle : l’homme en tant qu’émanation divine, les grands initiés, l’avènement de l’Age d’Or… Les concepts acquièrent, dans le contexte illuministe, le statut de schémas applicables à l’Histoire et à la Politique : c’est l’épopée romantique. L’ambiguïté de ces thèmes conduit à une réflexion sur la fluidité de la frontière entre le socialisme mystique et le prophétisme révolutionnaire. Les littérateurs s’érigent en juges, prophètes et prêtres. Le débat est passionnant, d’étonnantes interactions surviennent qui éclaireront les décennies suivantes et les idéologies du XXe siècle. C’est cette période marquante que traite Daniel Béresniak.

Catégorie