Fonctionnaire : Comment Le Devenir ? par Laurence de Percin

Fonctionnaire : comment le devenir ?
par Laurence de Percin

Devant l’attrait du statut de fonctionnaire – sécurité de l’emploi, volonté d’être au service du public, conditions de travail…-, près d’un million de candidats, de tous âges et parfois déjà très diplômés, tente, chaque année, l’un des nombreux concours de la fonction publique ou d’intégrer l’un des établissements publics et semi-publics. Mais si l’offre des emplois y est large (6oo métiers), l’accès n’en est pas toujours facile. Une fois motivé par un métier, il faut cibler le concours en fonction de ses compétences, son niveau d’études et des spécificités de l’emploi lui-même, puis s’y préparer sérieusement pour s’offrir toutes les chances de la réussite. Et une fois fonctionnaire, on saisira l’opportunité de passer d’autres concours pour faire évoluer sa carrière. Si vous souhaitez rentrer ou progresser dans la fonction publique, cet ouvrage vous offre toutes les chances de réussir votre parcours, en vous expliquant : le fonctionnement du service public dans son ensemble, les particularités attachées à chaque entité, les pistes pour bien choisir votre futur métier et y accéder; les démarches pour s’inscrire aux concours, s’y préparer, décrocher un stage, un emploi de contractuel, obtenir une titularisation… ; le statut des agents publics, titulaires ou contractuels, avec les particularités propres à chaque fonction publique.

Les métiers de le fonction publique
par Yaël Didi

Près d’un actif sur cinq travaille dans le secteur public en France, ce qui représente entre 4,9 et 5,6 millions de fonctionnaires, selon la formule de calcul retenue. Trop nombreux pour certains, pas assez pour d’autres, on connaît souvent mal leurs statuts et leurs domaines d’activité. Qui sont-ils ? Où travaillent-ils ? Comment sont-ils recrutés ? Quels sont leurs droits et leurs contraintes ? Autant de questions auxquelles cet ouvrage apporte des réponses, qui sont aussi autant de clés pour vous y retrouver dans cette profusion de sigles qu’est l’Administration. C’est le pourcentage de fonctionnaires qui auront pris leur retraite d’ici à 2020. Des départs annoncés qui vont voir les bureaux de la fonction publique se désemplir largement dès 2006. Dans l’Éducation nationale, où seuls un peu plus de 30 % des titulaires ont moins de 50 ans, plus de 250 000 départs sont prévus d’ici 2010. Futurs profs, en particulier dans les filières scientifiques, vous êtes donc très attendus ! postes d’infirmières étaient à pourvoir en 2004, dont 6 000 dans les établissements hospitaliers et médico-sociaux d’Île-de-France. Une pénurie qui a d’ores et déjà poussé les hôpitaux à recruter des infirmières étrangères et induit les écoles à augmenter leurs quotas d’admission candidats ont passé les différents concours en 2002, dont plus de 580 000 les concours externes. On compte trois grandes catégories hiérarchiques de concours. La catégorie A est ouverte aux titulaires d’une licence au minimum, voire d’un doctorat ou d’un diplôme d’ingénieur. Elle donne accès à des postes d’encadrement, de direction et de conception. Enfin la catégorie B, accessible à partir du bac, oriente vers des postes intermédiaires. La catégorie C, accessible sans condition de diplôme, avec un CAP ou un BEP, est réservé aux emplois d’exécution

L’aptitude dans le droit de la fonction publique
par Frédéric Colin

L’aptitude, condition préalable et primordiale d’entrée dans la fonction publique, constitue le principe fondamental du lien de service des agents publics. L’intérêt général suppose que les agents soient à même d’exercer correctement l’ensemble des missions qui leur sont confiées. Dès lors, le contrôle du juge administratif, encore en retrait en matière d’aptitude, se développe, générant une jurisprudence volumineuse qui permet d’en dégager une définition assez précise, malgré sa qualité de standard juridique. Le but de cette étude est de démontrer la spécificité de l’aptitude, afin de la distinguer notamment de la faute disciplinaire. L’affermissement de l’aptitude est progressif, mais sa consécration explicite pose toujours problème. Son étude est l’occasion de redéfinir l’étendue et les limites de la protection juridique des fonctionnaires, notamment à travers la titularisation. L’aptitude s’apprécie dans une relation de compatibilité continue entre l’agent et sa fonction. Elle offre ainsi des ressemblances entre secteur privé et secteur public : l’ensemble de toute carrière professionnelle est soumis à l’aptitude, tant physique que professionnelle. Sa place dans les systèmes de droit étrangers est de plus similaire à celle du droit français. Le principe d’aptitude a ainsi valeur constitutionnelle, soit directe, soit dérivée. Les droits européen, communautaire et international en font aussi état. Dans un premier temps, l’aptitude est envisagée comme garantie générale du lien de service. Dans un deuxième temps est développée la garantie qu’elle apporte à l’ensemble du droit de la fonction publique : un équilibre entre les intérêts des agents et de l’administration, afin d’optimiser leurs rapports de collaboration. La fonction publique peut donc trouver dans l’aptitude un facteur de réhabilitation dans l’opinion publique. L’aptitude, loin d’être un concept insaisissable, passe donc du morcellement à une interdépendance de ses composantes et acquiert la dimension de la complexité.

Bien se préparer aux oraux de la fonction publique
par Pierre Gévart

Dans un concours de la fonction publique, les épreuves orales permettent au jury d’opérer son choix définitif parmi les candidats qui ont réussi aux écrits et qui sont dits admissibles. Ces épreuves orales peuvent porter différents noms, en particulier celui ” d’entretien avec le jury destiné à éprouver la motivation du candidat “. Les épreuves orales ne répondent pourtant ni aux normes ni aux usages des entretiens destinés à vérifier, dans le secteur privé, que le profil du candidat correspond bien à un emploi précis. Elles doivent donc faire l’objet d’une préparation spécifique. 500 questions commentées. Grâce à ces questions, vous allez vous entraîner concrètement. Certaines sont très classiques, d’autres vous paraîtront étranges, voire déplacées. Pourtant, elles ont toutes été posées, sous la forme proposée ou dans des termes approchants. Pour chacune d’elles, l’auteur explique l’intention du jury, soumet une réponse et précise les erreurs à éviter. Toutes les situations, même les plus délicates, sont envisagées pour vous permettre de vous sortir de toutes les impasses.

Je deviens fonctionnaire sans passer de concours
par Sylvie Beyssade, Valentin Sartre

Sans emploi ? Marre des CDD à répétition ? En reconversion professionnelle ? Bloqué dans un poste sans perspective de progression ? A la recherche d’un vrai poste de fonctionnaire ?
Devenir fonctionnaire sans concours ni diplôme, c’est possible !

  • De quels métiers s’agit-il ?
  • Où trouver les annonces ?
  • Comment y postuler ?
  • Comment rédiger son CV ?
  • Comment formuler sa lettre de motivation ?
  • Comment préparer et réussir son entretien ?

Toutes les réponses dans cet ouvrage mode d’emploi !
Retrouvez toutes les astuces pour accéder aux offres de recrutements directs des emplois de la fonction publique et laissez-vous guider tout au long de votre candidature.

Les + :

  • Des tests pour évaluer vos motivations et sélectionner les offres adaptées à votre profil.
  • Des témoignages pour s’identifier et s’inspirer de cas concrets.

Catégorie