Géo – Histoire. Quatrième. 1979. Cartonnage De L’éditeur. 191 Pages. (Manuel De Géographie, Histoire, Manuel Scolaire… par Paul Claval

Epistémologie de la géographie
par Paul Claval

Les hommes ont toujours eu besoin de connaître et de comprendre le monde qui les entourait : ils devaient s’orienter, baptiser les terrains parcourus, mettre en valeur des milieux variés. Les géographies scientifiques répondent aux mêmes besoins que les géographies populaires qui les ont précédées. Elles en diffèrent par l’utilisation de la carte mais aussi par l’acquisition et le traitement systématique de données qui permettent l’élaboration de rigoureux systèmes d’information géographique. A travers eux, les géographes analysent les relations qui prennent place entre les hommes et les milieux où ils vivent, soulignent la surprenante longévité des paysages agraires, des constructions régionales et des formes que revêtent les milieux humanisés. Le rôle de la distance et de l’éloignement dans le jeu social offre une autre avenue pour l’exploration de la réalité terrestre. Les hommes ne sont jamais indifférents au cadre où s’insère leur existence. Les paysages parlent des aspirations de ceux qui les modèlent. Les territoires servent de points d’ancrage aux sentiments d’identité et donnent un sens à la vie des individus et des groupes. La prise en compte de l’expérience des lieux complète les démarches mises au point au cours des phases antérieures de l’évolution de la discipline.

Désindustrialisation, délocalisations
par Lionel Fontagné, Jean-Hervé Lorenzi, France. Conseil d’analyse économique

Les auteurs s’attachent à montrer que la désindustrialisation, entendue comme une diminution de la part de l’emploi industriel, est un phénomène assez naturel, dans lequel les délocalisations n’auraient qu’une responsabilité réduite : elle s’expliquerait par des gains de productivité industriels qui restent importants (et sans doute stimulés par l’apparition de nouveaux compétiteurs au Sud) alors que l’élasticité-revenu de la demande de biens industriels est inférieure à 1. Au-delà de ces considérations, les stratégies d’entreprises fournissent aussi des explications à la localisation des unités de production. Plus qu’à une délocalisation systématique on assiste surtout à des réorganisations globales des entreprises : les activités se localisant non plus sur une base sectorielle mais en exploitant au mieux les avantages (coûts, fiscalité, proximité des marchés, etc.) constatés. La réorganisation des processus productifs a donc tendance à spécialiser « le Nord » dans les segments de la chaîne de valeur les plus intensifs en main d’œuvre qualifiée, les phases plus intensives en main d’œuvre non qualifiée étant plutôt localisées « au Sud ». D’après les études référencées dans le rapport, l’ensemble de ces effets paraît avoir un effet global sur l’emploi limité en termes macroéconomiques (qui peuvent néanmoins prendre beaucoup d’importance localement) mais, en revanche, l’impact en est clairement négatif pour les travailleurs non qualifiés. Quels sont donc les véritables enjeux de la désindustrialisation ? Il s’agit de savoir si le système productif a modifié sa spécialisation productive et sectorielle vers les segments les plus dynamiques de la demande, si la « montée en gamme », reflet des efforts de R&D, est effective et permet de résister à la concurrence par les prix qu’imposent les pays du Sud. C’est donc bien le déclin dans les positions exportatrices françaises sur les segments géographiques ou sectoriels de la demande qui apparaît le plus préoccupant. Une constatation avérée dans le cas français qui conduit les auteurs à émettre quelques propositions de politiques économiques. [Site du CAE]

Orient/Occident : L’enseignement du droit
par Hervé Guillorel

La formation du juriste dépend de la place qu’il occupe dans la société. Veut-on d’un juriste citoyen actif, capable de s’interroger sur les fondements de la loi, sa pertinence, ou bien d’un juriste “garagiste” technicien des lois ? Ce numéro hors série se propose d’explorer dans une perspective comparatiste un thème peu étudié, celui de l’apprentissage du juriste, des techniques d’éducation juridique en Orient et en Occident.

Nouveaux espaces de partage des savoirs
par

Le savoir n’est plus l’apanage d’une catégorie de la population mais le résultat d’une co-construction dans laquelle l’expertise naît de l’intelligence collective. Les réseaux sociaux et les plateformes construites à cet effet révèlent de nouvelles dynamiques s’inscrivant dans des politiques publiques appropriées. Cet ouvrage analyse ces différents réseaux, les dynamiques qui les sous-tendent et les politiques publiques sur lesquelles ils reposent.

Les Grandes dates de l’histoire de France
par Daniel Sassier

De 52 avant J.-C. à 1981, les grandes dates et les moments forts qui ont marqué l’histoire de France.

Catégorie