Histoire De La Guerre Terrestre : Tous Les Conflits Du Xx@ Siècle, Les Guerres Classiques, Le Terrorisme, Les… par

Bibliographie de la France
par

Section called “Annonces” consists of publishers’ ads.

Guerre et stratégie au XXIe siècle
par Christian Malis

Un nouvel âge de la guerre se profile. Les technologies numériques, les robots et les armes furtives changent la donne. Sur le champ de bataille, la victoire ne dépendra plus du courage ou de la bravoure des combattants, mais de l’appui des meilleurs équipements techniques. Cette révolution se déroule alors même que les cartes sont redistribuées entre les grandes puissances. Quelles stratégies vont adopter les États-Unis, la Chine, l’Inde, la Russie ou la France ? Quels usages de la guerre vont s’imposer dans le proche avenir et à long terme ?
Telles sont les questions que soulève Christian Malis dans ce livre foisonnant. Passant des usines de la marine brésilienne aux entrepôts de la direction générale à l’armement, ce livre décrit un monde où l’arme nucléaire ne sera qu’un engin parmi d’autres. Il nous invite à tourner nos regards vers l’espace, nouveau théâtre de combat où des flottes de robots feront bientôt régner la dissuasion.


La guerre et la paix
par Charles Philippe David

Comment comprendre la permanence de l’état d’insécurité plus de quinze ans après la fin de la guerre froide ? Peut-on parler de ” retour à la case départ ” après les attentats terroristes de 2001 ? L’invasion de l’Irak et les politiques de sécurité militaire de l’administration Bush ramènent-elles le système international à un état classique d’anarchie ? Cinq tendances majeures se dégagent : le réflexe traditionnel du ” dilemme de la sécurité “, la menace non étatique que pose le terrorisme international, la résurgence de l’hégémonie américaine accompagnée de son affirmation du droit à la guerre préventive, la faillite d’Etats comme accélérateur de violence et la marginalisation du droit international qui ne parvient pas à surmonter les tentations unilatérales. La connaissance et la maîtrise des outils de la stratégie constituent le préalable à une meilleure compréhension. Au-delà d’explications ponctuelles et conjoncturelles, ces outils sont appréhendés ici dans le temps, depuis la mise en place en 1648 du système westphalien de sécurité centré autour de l’Etat et des enjeux militaires, jusqu’à nos jours. Complètement remanié et actualisé, ce manuel d’introduction aux études de sécurité et de stratégie est constitué de douze séquences qui présentent de manière pédagogique mais également critique les enjeux de la guerre et de la paix à travers, successivement, les questions sécuritaires et militaires, les stratégies de sujétion et celles de paix. De nombreuses définitions, des encadrés thématiques, un glossaire et une bibliographie exhaustive permettent au lecteur, étudiant comme chercheur, d’aborder les principaux concepts et courants de pensée des études stratégiques et de disposer ainsi des bases essentielles à une réflexion d’ensemble.

Histoire militaire de la France
par Hervé DREVILLON, Xavier HÉLARY, Benjamin Deruelle, Annie CREPIN, Bernard GAINOT

Toute l’histoire militaire de la France des Mérovingiens à nos jours, en deux volumes.
Que la guerre ait contribué à la construction institutionnelle et sociale de la France relève de l’évidence, d’autant que l’armée représente un élément fondateur de l’Etat-nation. Pour mieux comprendre la nature des liens unissant les Français à leur armée comme la guerre à l’Etat, il fallait rendre compte de 1 500 ans d’histoire. Dans sa globalité. Car le fait militaire dépasse les grands cadres d’organisation, le matériel ou les structures de l’armée ainsi que sa composition… Il oblige à penser le rapport au politique ainsi qu’à la société dans son ensemble et incite à revenir sur les engagements, en réfléchissant sur la stratégie et la tactique, en décrivant les grands conflits, en s’attardant, enfin, sur la réalité du combat, l’armement, la violence de guerre et son imposition aux civils.
Ce premier tome s’ouvre avec les Mérovingiens pour se conclure sur la guerre franco-prussienne de 1870. Non que l’on puisse dès le ve siècle parler de la France en tant que telle, mais il est nécessaire d’insister sur une forte continuité, matérialisée par le titre de Rex Francorum, ” roi des Francs “, porté par les souverains de trois dynasties sur plus de mille ans. A l’époque moderne, la figure du roi puise dans la guerre le fondement même de sa souveraineté, à l’image de François Ier recevant à Marignan son sacre militaire ou de Louis XIV, ” roi de guerre ” par excellence. La gloire du souverain mobilisa alors, avec une ampleur et une intensité inédites, les ressources du royaume et contribua ainsi à l’affirmation de la nation, qui se constitua en corps politique souverain avec la Révolution française.
La formation d’une armée véritablement nationale se combina alors avec d’autres innovations, telles que le système divisionnaire, qui conférèrent aux armées une efficacité et une mobilité inédites, dont Napoléon sut exploiter tous les avantages, au point de se laisser griser par cette faculté de porter le danger au cœur des territoires ennemis. La défaite de Waterloo ne mit pas fin à l’ambition d’étendre la domination française à des territoires lointains, mais cette stratégie impériale quitta l’horizon européen pour investir les espaces coloniaux. Ainsi, des champs catalauniques aux contreforts des Aurès, l’histoire militaire de la France raconte la genèse d’une riche et passionnante relation entre la nation, l’Etat et le territoire.


Catégorie