Identité, Citoyenneté Et Souveraineté: Œuvre Collective Et Universitaire par Anatole Fogou, Flora Amabiamina, Collectif,

Identité, citoyenneté et souveraineté
par Anatole Fogou, Flora Amabiamina, Collectif,

Anatole Fogou, Flora Amabiamina et leurs collègues universitaires se penchent sur la question identitaire des africains mais aussi sur la problématique identitaire en général

Cet ouvrage montre combien il est difficile de réclamer et de faire valoir une identité unique dans un monde en proie aux migrations et partant à diverses mutations ; en somme, la difficulté à déterminer l’unique à partir du divers, de la multiplicité, la difficulté de vivre en autarcie dans un monde ouvert, malgré les menaces et les risques de perte que la relation génère pour soi. Ainsi, le monde est désormais contraint au partage des identités en raison des circulations des hommes, des idées, des modes, des arts de faire et de vivre. Mais, même si l’heure est davantage à l’exhortation de l’établissement des relations, à la célébration de l’interculturalité voire de la multiculturalité, des transnationalismes et donc aux mixités qui bousculent la consubstantialité Nation-territoire-identité, il reste que les souverainismes s’affirment paradoxalement de plus en plus et révèlent, par ailleurs, des identités problématiques.

La problématique identitaire dans un monde où les barrières autant géographiques qu’idéologiques se brisent et dans un contexte marqué « la société des flux », société dans laquelle les populations migrent constamment d’un pôle à l’autre du monde, est une préoccupation incontournable. L’envisager prend les contours d’un questionnement à la fois anthropologique, sociologique, psychologique, politique voire économique. Mais au-delà de ces dimensions, la question identitaire est, avant toute chose, une histoire d’hommes qui se retrouvent contraints de se rencontrer.

Un ouvrage éclairant sur la situation actuelle des nations dans le monde et de l’évolution que provoque la rencontre des différentes cultures

A PROPOS DES AUTEURS

Titulaire d’une Habilitation à Diriger des Recherches (HDR) de l’Université de Lille 3, Anatole Fogou enseigne la philosophie moderne et la philosophie morale et politique au département de philosophie de l’ENS de Maroua. Il s’intéresse aux questions de gouvernance en Afrique en lien avec les héritages de la colonisation et de la décolonisation, de justice globale et de justice ethnoculturelle, d’identités, d’éthique et de bioéthique en étant à la fois attentif à l’évolution des débats philosophiques sur ces différentes questions et à la manière dont elles servent (ou pourraient servir) à questionner les situations concrètes, en Afrique et ailleurs. Il a publié plusieurs articles dans des revues et ouvrages collectifs tant au niveau national qu’international et est membre du comité de rédaction de la revue Kaliao.

Flora Amabiamina est Maître de Conférences et spécialiste de littérature comparée. Elle enseigne au Département d’Etudes Francophones à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’Université de Douala. Ses domaines de recherche concernent les problématiques relatives aux études postcoloniales (marginalité, minorités, genre, expressions culturelles). Elle est l’auteur de plusieurs articles. Elle est, par ailleurs, co-éditeur scientifique de la revue ABA, membre du comité éditorial des éditions Dianoia et de la revue Pax Academica du CODESRIA ; membre de comités scientifiques et de rédaction de diverses revues scientifiques (Kaliao, Terroirs, Mosaïques, Rhumsiki).


Le Pouvoir, l’État, la Politique
par Université de tous les savoirs,

Les grandes questions que posent le pouvoir, l’État, la politique aujourd’hui : la notion de citoyenneté, la violence et les conflits, l’armée, le service public, la laïcité, la démocratie, la souveraineté, le rôle de l’État dans la mondialisation. L’Université de tous les savoirs : une approche contemporaine des différents domaines de la connaissance dans un esprit qui est à la fois celui du bilan encyclopédique et celui du questionnement d’avenir. Contributions notamment de Jacques Blamont, Pascal Boniface, Olivier Cayla, Marcel Gauchet, Claude Lefort, Yves Michaud, Alain Renaut, Michel Rocard.

Invention et réinvention de la citoyenneté
par Claude Fiévet

Le mot de citoyenneté, attesté pour la première fois à la fin du XVIIIe siècle, connaît depuis quelques années une belle fortune. Il envahit les médias et, tel un sésame ouvrant sur de nouvelles espérances, il est brandi constamment par les acteurs du monde social et politique. Concept consensuel qui tend à se substituer aux notions dévaluées de civisme et d’engagement politique ? Concept aux origines gréco-latines, exclusivement occidental ou transposable dans d’autres modèles de sociétés ? Concept réinventé et sollicité par une société en crise ? Concept élastique requis tant dans une vision mondialiste que dans le microcosme de la cité et de ses territoires ? Concept aux représentations mouvantes, multiples, voire opportunistes ? Le colloque international Invention et réinvention de la citoyenneté, organisé par l’université de Pau et des pays de l’Adour en décembre 1998, a réuni des chercheurs appartenant à des disciplines aussi diverses que complémentaires (droit, sciences politiques, sciences humaines), qui se sont donné comme objectif commun d’étayer notre réflexion sur une question qui concerne chacun d’entre nous dans sa relation aux pouvoirs et dans ses rapports avec les autres membres de sa communauté. Les communications rassemblées dans cet ouvrage invitent le lecteur à suivre l’évolution du concept de citoyenneté et de sa mise en œuvre dans une perspective historique et spatiale ; elles l’invitent aussi à en cerner les enjeux dans le monde actuel. En témoignent les étapes de l’itinéraire qu’on lui propose de parcourir, avec la liberté pour chacun de s’attarder où bon lui plaira ou de prendre des chemins de traverse, au gré de ses préoccupations et de ses interrogations personnelles.

L’état des citoyennetés en Europe et dans les Amériques
par Jane Jenson, Eric Remacle, Bérengère Marques Pereira

Dans nos sociétés contemporaines, sans cesse bouleversées par les restructurations économiques et les recompositions sociales, les institutions étatiques se trouvent confronter à la difficulté d’assurer l’inclusion sociale et la participation à la vie collective des citoyens. En Europe comme dans les Amériques, nous assistons à des mutations importantes dans les régimes de citoyenneté et à des changements de formes de citoyenneté. Cet ouvrage examine en détail ces transformations, à partir de perspectives multiples qui, non seulement croisent les optiques européennes et canadiennes, mais mobilisent plusieurs disciplines, que ce soit la science politique, la sociologie, le droit ou la philosophie.

Justice de genre, citoyenneté et développement
par

Bien que les femmes aient, partout dans le monde, obtenu des gains notables au cours des dernières décennies, les inégalités entre les hommes et les femmes et les injustices fondées sur le genre continuent d’empêcher les femmes de réaliser leurs droits et leur plein exercice au titre de citoyennes et de partenaires à part entière dans les processus décisionnels et le développement. Les études présentées ici relient la réflexion actuelle sur la justice de genre aux débats sur la citoyenneté, les droits, les lois et le développement.

Catégorie