Jeu Et Réalité par Donald Woods Winnicott

Jeu et réalité
par Donald Woods Winnicott

Les objets transactionnels sont à la source de l’écriture de ce livre dont le fil conducteur est une conception du jeu : la capacité de créer un espace intermédiaire entre le dehors et le dedans et qui a pour origine l’expérience culturelle. Winnicott montre comment se met en place une théorie psychanalytique.

L’errance urbaine
par Danielle Laberge

En 24 chapitres divisés en deux parties, un “collectif de recherche sur l’itinérance, la pauvreté et l’exclusion sociale”. Principaux points abordés: facteurs structurels dans la production de l’itinérance; travail et non-travail; l’itinérance des femmes et des jeunes; du sans-abri au délinquant; solitude et isolement, besoins et services, aide alimentaire, victimisation, etc. [SDM].

Comportements Dans Le Jeu Et la Réalité
par DARE-W., William’s Daré

“Ça n’a aucune conséquence, ce n’est qu’un jeu !,” voici résumée la perception occidentale du jeu inculquée aux enfants. Pour Freud, “l’opposé du jeu n’est pas le sérieux mais la réalité.” Paradoxalement, ComMod, un groupe interdisciplinaire de chercheurs, s’appuie sur le jeu pour travailler sur les modalités de gestion de ressources renouvelables. Réfléchir sur la pertinence de leurs recherches impose de re-questionner le lien entre jeu et réalité. Participer à un jeu de rôles (jdr) peut-il avoir des conséquences sur la réalité? A partir des cadres de la sociologie des pratiques des acteurs et de l’interactionnisme symbolique, nous analysons des séances de jeu et des réunions de concertation entre les agriculteurs de deux systèmes irrigués de la vallée du fleuve Sénégal. Nos résultats montrent que la proximité entre le système représenté dans le jeu et la réalité favorise la réflexion et la mise en action des participants qui mobilisent leurs connaissances du système réel de gestion pour élaborés les simulacres joués. Les interférences entre jeu et réalité révèlent partiellement les relations sociales entre les individus faisant du JDR un outil d’investigation sociale.

Le jeu pathologique
par Marc Valleur

Le bon vieux tiercé du dimanche et le billet de loterie de grand-mère ont laissé la place à une offre tentaculaire en jeux de toutes sortes, et pour toutes les bourses. Face à la masse croissante des « joueurs pathologiques », on commence à mesurer le coût social d’un phénomène dont l’État tire bénéfice, mais dont la société tout entière paie le prix.
Ce petit livre, outre qu’il livre des informations d’accès longtemps confidentiel, propose une étude exemplaire du joueur compulsif, figure emblématique du « toxicomane sans drogue ». L’apport est double, en direction d’une meilleure compréhension du phénomène addictif d’une part, et d’une prise en charge adaptée des « joueurs » de l’autre.
Il retiendra l’attention des psychologues, soignants, travailleurs sociaux et de tous ceux qui ne se résignent pas à ce que les jeux soient faits…

Marc Valleur est psychiatre des hôpitaux, médecin chef du Centre médical Marmottan à Paris.
Christian Bucher est psychiatre des hôpitaux (EPS Alsace-Nord – Brumath), expert près de la Cour d’appel de Colmar.

Les jeux d’argent et de hasard. Définition du jeu et classification des jeux. Argent et jeux aléatoires. Jeux et loteries : histoire et géographie. Développements socio-économiques récents. Dispositions légales : le joueur et sa dette. Le joueur compulsif, « pathologique ». Typologie des joueurs et descriptions du joueur pathologique. Les descriptions récentes. Psychopathologie. Théories psychanalytiques. Modèles comportementalistes et cognitifs. Prise en charge des joueurs dépendants. Liminaire. La gamme des thérapies proposées. Programmes thérapeutiques. Groupes d’entraide. Mesures judiciaires ou administratives.


Et dedans Et dehors… la voix
par Bernadette Bailleux

Envisageant la voix comme métaphore de l’identité, cette thèse choisit pour terrains spécifiques d’étude et d’observation, le travail vocal de futurs comédiens et de futurs psychothérapeutes à médiation corporelle. Celui-ci est évalué en tant que facteur d’intégration, de construction ou de «remaniement» de l’identité de la personne « en travail ».

Un premier chapitre apporte un éclairage sur le « travail » de la voix comme support de l’identité. L’auteur y constate que la voix ne peut jamais être qualifiée de «naturelle» : des aspects biogénétiques, psychiques et socioculturels la «travaille». Au plan communicationnel, ceci mène à considérer l’identité humaine et ses capacités de réflexivité en termes d’enracinement fort dans la réalité audiophonologique.

« Penser la voix » est difficile et rare. C’est ce que met en lumière le deuxième chapitre, « le sonore, le vivant et l’univers vocal ». Depuis toujours, la voix inscrit dans l’univers des représentations imaginaires, une multitude de résonances que l’homme cherche à contrôler. Elle « travaille » les inconscients de scientifiques, d’esthètes, de philosophes, de musiciens ou tout simplement de l’homme de la rue, à leur insu !

Dans « l’identité et le geste vocal » (troisième chapitre), l’auteur découvre que si l’identité s’avère paradoxale, la voix l’est aussi en tant que phénomène transitionnel au sens où le pédopsychiatre et psychanalyste anglais Winnicott, l’a défini : un phénomène vécu activement et faisant lien entre deux réalités apparemment séparées et pourtant liées. L’examen d’autres auteurs intéressés par le langage sonore et l’identité (Anzieu, Fonagy, Castarède,…) renforce cette idée.

S’appuyant sur les approches conjuguées de la « transitionnalité » de Winnicott et del’« icône » du sémiologue Peirce, l’enquête rapportée dans la partie expérimentale observe le jeu transitionnel qui s’opère dans le travail de la voix d’apprentis comédiens et d’apprentis psychothérapeutes. Lorsqu’elle concerne la voix, l’« icône », figure par excellence de l’échange, signe permettant une manipulation commune partagée dans l’espace entre-deux de la relation, s’impose aussi comme le lieu de la mobilisation de l’identité dans la relation. Ce fait apparaît sur chacun des terrains d’observation et peut être généralisé à toute autre réalité d’échange vocal.

Cette thèse peut être accompagnée d’un CD reprenant des extraits significatifs de la démonstration de l’auteur.


Catégorie