Jeudi De La Jeunesse (Le) [No 243] Du 17/12/1908 – Les Histoires De Papa Gateau – Le Pate Et La Tarte – Illustrations… par Yves Plasseraud

Les minorités
par Yves Plasseraud

Depuis le début des années quatre-vingt, les minorités ethniques, culturelles et religieuses occupent une place importante au cœur de notre actualité. Les malheurs des Kurdes, des tibétains ou encore de certains peuples balkaniques au premier rang desquels les albanais, sont désormais des préoccupations constantes des diplomates, notamment dans le cadre des organisations intergouvernementales. Alors que, en matière de droits de l’homme, depuis 1945, les droits individuels (et en particulier la prévention contre les discriminations) retenaient l’attention de l’ONU, du conseil de l’Europe ou de l’OUA, les minorités, généralement qualifiées de ” nationales ” sont désormais revenues au centre de tous les débats. C’est que l’on a enfin pris conscience du fait que les victimes de violations des droits de l’homme sont généralement des minoritaires et que, sans droits collectifs, les droits individuels restent souvent lettre morte. Une brève description de quelques exemples significatifs, une tentative de classification ainsi qu’une approche géopolitique de la question permettront de mieux décrire les travaux des organisations internationales et des Etats. Pour la concision de l’ouvrage, une approche européenne et non mondiale a été privilégiée, ce qui, étant donné le rôle pionnier de notre continent en la matière, devrait néanmoins permettre d’appréhender la problématique générale ainsi que les diverses situations extra-européennes.

Chansons et textes chantés
par Jacques Demy

L’œuvre de Jacques Demy a marqué le cinéma français. Ce livre qui reprend les textes de ses chansons, connues et inédites, révèle un poète, un écrivain.

Une vie de création
par Charlotte Perriand

Charlotte Perriand fait partie de ces créateurs qui ont marqué le XXe siècle. Luttant farouchement dès 1927 contre les Arts décoratifs, elle a été avec Le Corbusier le précurseur de l’architecture d’intérieur. Nous lui devons une nouvelle approche de l’art d’habiter, ouverte, faite de jeux et de flexibilité, toujours en rapport harmonieux avec l’homme et son milieu. Liée aux mouvements d’avant-garde des années 1930, à Fernand Léger et à Jean Prouvé, mais surtout célèbre pour sa collaboration avec Le Corbusier et Pierre Jeanneret, elle a signé avec eux une série de meubles révolutionnaires qui sont devenus de grands classiques. Animée par une insatiable curiosité,elle a voyagé à travers d’autres cultures (Japon, Indochine, Brésil) qui ont influencé son œuvre, notamment le très zen ” Espace Thé ” de l’Unesco (1993). Dans cette autobiographie, elle nous fait partager le destin d’une femme hors du commun qui a toujours su concilier une extraordinaire exigence de rigueur avec un amour de la vie, de la nature et de la liberté.

Peau d’Âne
par Charles Perrault

L’histoire de la plus belle des princesses !
Beaucoup de poésie dans cette version de Peau d’Âne illustrée avec élégance par Judith Gueyfier.

Avec ce titre, Mango renouvelle sa collection de contes classiques : des adaptations superbement illustrées pour inviter les enfants à se plonger dans un univers magique et enchanté.


Banquets et manières de table au Moyen Âge
par Danielle Quéruel, Jean Lacroix, Marie-Geneviève Grossel, Jean-Claude Mühlethaler, Alain Labbé, Maria José Palla, Jean Arrouye, Marylène Possamaï-Perez, Jean-Jacques Vincensini, Arno Gimber, Yves Roguet, Jacques Voisenet, Jean-Louis Hague Roma, Dominique Lagorgette, André Moisan, Colette Stévanovitch, Roger Вellоn, Wolfgang Spiewok, Giovanna Bonardi, Micheline De Combarieu Du Grès, Patricia Zambrana Moral, Anne Berthelot, Jean-Guy Gouttebroze, Michèle Gérard, Susanna Bliggenstorfer, Manuel J. Pelaez, Despina Ion, Danielle Buschinger, Mireille Vincent-Cassy, Robert Baudry, Raphaela Averkorn

Depuis quelques années les historiens s’intéressent également à l’histoire de la sociabilité qui comprend plusieurs aspects. Un des aspects est celui de la sociabilité de la table. Le but de cette étude est de donner une impression de ce qu’on pourrait appeler la sociabilité à table. On peut l’analyser à partir des festivités de toutes sortes qui se déroulaient à des occasions spéciales, c’est-à-dire regardons par exemple de plus près les mariages, baptêmes, funérailles et les repas des corporations et des métiers. Cette étude se consacre à l’analyse de sources qui viennent d’une région géographique assez restreinte qui comprend les villes de Brunswick, Duderstadt, Göttingen, Hanovre, Hildesheim et Lüneburg. Quant aux sources il faut avouer qu’elles ne sont pas très abondantes. Quand un chroniqueur parle par exemple d’un mariage célébré à la cour des ducs de Brunswick, il évoque surtout l’effet politique de cette union et parle longuement des invités célèbres sans montrer un intérêt plus concret pour le banquet de mariage et les plats servis. Il faut donc chercher ailleurs pour trouver des sources qui donnent des renseignements plus précis concernant notre sujet. Heureusement nous disposons de diverses ordonnances urbaines ainsi que des statuts de corporations qui nous renseignent en détail sur les règlements concernant les banquets. De plus, il y a le plus ancien livre de cuisine en bas allemand qui date du xve siècle et le journal d’un maire de la ville de Hildesheim qui relate ses expériences personnelles.


Catégorie