Jeune Cinéma N° 16 De Juin Juillet 1966 – Vrai Visage De La Censure Vue Par Rivette,Resnais,Chris Marker, Daquin… par Alain Burlaud, Jean-Yves Eglem, Patrick Mykita

Dictionnaire de gestion
par Alain Burlaud, Jean-Yves Eglem, Patrick Mykita

Destiné aux étudiants des sections de BTS, des IUT, des facultés, des écoles de commerce, à tous ceux qui suivent la filière de l’expertise comptable (DPECF-DECF-DESCF) et, plus généralement, à toute personne s’intéressant à la comptabilité, à la finance et au contrôle de gestion, ce dictionnaire propose une définition claire et précise, avec tous les compléments nécessaires, des principaux termes utilisés dans ce domaine. Pour chaque mot retenu, la présentation adoptée met en évidence : – la définition proprement dite du mot considéré, celle-ci apparaissant distinctement en couleur ; – des développements particulièrement importants, qui complètent la définition du mot, et qui sont parfois prolongés par des approfondissements ; – une liste de corrélats indiquant les mots du dictionnaire directement reliés au mot examiné.

Marked Men Saison 3 Rome -Extrait offert-
par Jay Crownover

Intrépide et pleine de vie, Cora Lewis est aussi celle qui veille sur ses amis ” bad boys ” tatoueurs, d ans le salon Marked où elle officie comme perceuse. Derrière son apparente joie
se cache un coeur brisé et Cora est bien décidée à ne plus jamais se laisser embraser par une passion dévorante.
Elle attend maintenant l’homme parfait, sans bagages douloureux ni histoire dramatique, avec qui elle pourra s’engager. Et elle rencontre Rome Archer.

Sous ses airs rassurants d’ancien soldat, Rome est en fait têtu, autoritaire et rigide. Pas très ” homme parfait ” ! Et surtout il revient du front…
Si Rome avait l’habitude d’être le grand frère protecteur, le fils aimant, le b on soldat, aujourd’hui il n’est aucun de ces hommes-là. Traumatisé, il cherche un moyen de survivre et de reprendre le cours de sa vie, malgré les démons de la guerre qui le rongent. Pour cela, il pensait être seul, jusqu’à ce que Cora débarque dans sa vie et l’éclaire de mille couleurs.

Parfois les mauvais chois sont les meilleurs.


Le syndrome d’Asperger
par Tony Attwood

Tony Attwood, un des meilleurs spécialistes du Syndrome d’Asperger et de l’autisme de haut niveau, dresse ici un état des lieux complet et détaillé de ce syndrome encore mal connu. Déjà vendu à plusieurs centaines de milliers d’exemplaires et raduit en plus de vingt langues, son ouvrage constitue une synthèse exhaustive et actuelle des nombreux travaux de recherche issus d’une expérience clinique de plusieurs décennies.

Conçu comme un véritable guide pratique, il passe en revue tous les aspects de ce syndrome ainsi que les complications qu’il engendre au quotidien : altération de la communication et des codes sociaux, intégration scolaire, insertion professionnelle, difficulté de poser un diagnostic précis etc. Chaque explication des particularités de ce trouble est suivie de conseils pratiques pour remédier aux difficultés qu’il peut engendrer. Tous les concepts scientifiques (Théorie de l’esprit, thérapies cognitives et comportementales, etc.) sont expliqués de manière claire et accessible.

Le Syndrome d’Asperger est destiné aux psychologues spécialistes des troubles du développement, médecins, psychiatres, orthophonistes, enseignants, éducateurs, de même qu’à tous les parents et les proches des personnes atteintes du Syndrome d’Asperger. Il constitue une véritable référence et permet de découvrir l’univers des personnes atteintes du Syndrome, sous un jour résolument positif, constructif et humain.


Propos de O.L. Barenton
par Auguste Detoeuf

“Personne ne croit aux experts, mais tout le monde les croit.” “Aide-toi, l’Etat ne t’aidera pas.” “En affaires, mentir n’est jamais nécessaire, est rarement utile, est toujours dangereux.” “Il n’y a de bonne politique que celle du juste milieu. Le difficile n’est que de savoir où il est.” “Il est doux de médire des comptables : peut-on leur pardonner d’être indispensable ?” “Evitez ceux qui parlent de leur honnêteté: ils vous roulent. Traitez avec qui se vante d’avoir roulé autrui : c’est qu’il n’en a pas l’habitude.”

Un volcan nommé Haroun Tazieff
par Frédéric Lavachery

Né à Varsovie d’un prince tatar et d’une mère russe en 1914, Haroun Tazieff émigre en Belgique en 1921. Alpiniste, boxeur accompli, il obtient son diplôme d’ingénieur-agronome et, pendant la guerre, rejoint la Résistance : il fera sauter la gare de Liège. Il devient géologue et ingénieur des mines. En 1948, en mission au Congo belge, il se découvre une passion pour les volcans. Ses travaux permettront de valider la théorie de la tectonique des plaques.
Proche d’Hergé, compagnon de Cousteau, il réalise ses premiers films en 1956. Engagé à gauche, il attend le départ du général de Gaulle pour obtenir la nationalité française. En 1976, il se heurte à son supérieur Claude Allègre, qui le qualifie de « vieux con », en déconseillant l’évacuation de la Soufrière. Son appréciation des crises du St Helens (1980) et du Nevado del Ruiz (1985) sera critiquée par une communauté scientifique qui ne le chérit pas. Soutien de Mitterrand, il est nommé en 1981 à la tête d’un Commissariat à la prévention des risques naturels. Déçu par l’écologie politique, le fondateur de la vulcanologie moderne retourne à ses études, n’hésitant pas à ironiser sur le catastrophisme (La Terre va-t-elle cesser de tourner ? , Seghers, 1992).
Depuis sa mort en 1998, Frédéric Lavachery tente de percer les mystères de ce père qui ne l’a pas reconnu et à l’enterrement duquel il n’a pas été convié. Il célèbre dans ce livre un homme au « niveau d’exigence impraticable », étudie ses rapports houleux avec les institutions politiques et scientifiques, évalue ses apports, ses innovations et son approche globale des géosciences.

Catégorie