La Cr??Ation D’une Japonit?? Moderne (1870-1940): Le Regard Des Architectes Europ??Ens Sur Le Japon: Josiah Conder… par Irène Vogel Chevroulet

La création d’une japonité moderne (1870-1940)
par Irène Vogel Chevroulet

Cet ouvrage propose un voyage à travers les écrits d’architectes européens sur le Japon 1870-1940, en plaçant nos connaissances dans une optique révélant l’émergence des stéréotypes associés à la japonité. L’ouverture du Japon en 1853 par les Américains, après plus de deux cent ans d’autarcie stimule la reprise du commerce et la modernisation du pays. Ce livre raconte la découverte progressive de l’architecture et de l’art des jardins par les Occidentaux, dans un dialogue avec leurs contemporains japonais. Les fondements et les modalités du regard des architectes européens trouvent leurs clés dans ce croisement entre japonisme et occidentalisme. Cet ouvrage présente un corpus des principaux écrits en langue occidentale, chronologiquement et en parallèle aux analyses qui identifient les enjeux, les spécificités et les réalisations remarquables. Ces dialogues interculturels stimulent la création d’une japonité moderne cristallisée dans les écrits de quatre protagonistes principaux: Josiah Conder, premier professeur d’architecture à Tôkyô; Robert Mallet-Stevens, observateur du Japon depuis la France; Bruno Taut et Charlotte Perriand, conseillers au Japon.

La médecine pittoresque
par Loft Publications

Publiée initialement en 1834, La Médecine pittoresque se donnait pour objectif de former ” un musée aussi indispensable à l’élève qu’au médecin “, avec la volonté de constituer ” un complément nécessaire de toutes les bibliothèques, un auxiliaire obligé de tous les ouvrages d’anatomie, de pathologie, de médecine opératoire, d’accouchements, et de thérapeutique “. Pour la première fois dans l’histoire de la médecine, il s’agissait de réunir l’ensemble des connaissances nécessitant une iconographie, avec la reproduction de 94 splendides planches en couleurs, et de les proposer au grand public à un prix modique. Enfin réédité aujourd’hui, cet ouvrage se révèle passionnant, instructif et parfois cocasse – au vu des descriptions et remèdes proposés.

L’homme commun
par Christophe Erismann

Le present livre propose l’etude de la constitution, durant le haut Moyen Age latin, d’une position philosophique: le realisme de l’immanence a propos des universaux. Cette position est fondee sur la conviction qu’il existe, dans le monde qui nous entoure, certes des individus particuliers – ce tilleul, cette tortue -, mais aussi des entites universelles. Ces entites n’existent pas separees des individus, mais integralement realisees en eux, sans variation ni degre. Cet engagement philosophique resulte d’une exegese des Categories d’Aristote, reinterpretees selon des philosophemes issus de la pensee de Porphyre. La genealogie de cette position est ici retracee en abordant successivement ses sources tant grecques que latines et ses ancetres patristiques (avant tout Gregoire de Nysse), puis son elaboration conceptuelle durant les premiers siecles du Moyen Age latin jusqu’a la critique qu’en donnera Pierre Abelard, et ce, par l’analyse de l’ontologie des quatre philosophes qui l’ont soutenue: Jean Scot Erigene, Anselme de Canterbury, Odon de Cambrai et Guillaume de Champeaux. Ce parcours permet de dessiner les contours d’un projet philosophique: comprendre, analyser et decrire le monde sensible au moyen des concepts issus de la logique aristotelicienne.

L’étrange silence des abeilles. Enquête sur un déclin inquiétant
par Vincent Tardieu

Imaginez à quoi ressemblerait un matin dans un monde sans abeilles. Ce n’est pas seulement le miel qui disparaîtrait de votre table. Plus de confiture de groseille, d’abricot ou de marmelade d’orange. Plus de jus d’orange ou de pomme. Plus de café ni de chocolat. Il vous resterait le thé… Au rythme où les populations d’abeilles déclinent, ce cauchemar risque-t-il de devenir réalité ?Durant deux ans, Vincent Tardieu a sillonné la France et les États-Unis, rencontré des dizaines de chercheurs et d’apiculteurs, compilé près de deux cents publications scientifiques. Il présente ici les résultats d’une enquête exceptionnelle, où l’on découvre que de multiples raisons se conjuguent pour causer le déclin des abeilles : pesticides, parasites, virus, apiculture intensive, appauvrissement des ressources alimentaires pour l’insecte, mauvaise gestion de l’espace rural… Il est urgent de comprendre et, surtout, d’agir. Ce livre comporte un épilogue qui fait le point des toutes dernières découvertes.

Histoire des sciences et des savoirs: Modernité et globalisation
par Dominique Pestre, Stéphane van Damme, Kapil Raj, Heinz Otto Sibum

Se donnant comme “la Modernité”, les années 1770 à 1914 sont le temps de l’industrialisation et de l’expansion impériale et coloniale. La science est victorieuse, la technique est reine, la Terre est quadrillée et mesurée, les populations sont mises en nombres, les races sont cartographiées. Laboratoires, universités et musées se répandent à l’échelle planétaire. Réunissant les contributions de spécialistes des quatre coins du monde, ce deuxième tome de l’Histoire des sciences et des savoirs nous parle des sciences physiques et mathématiques, des sciences et savoirs en Inde, de la révolution Meiji et du “provincialisme” colonial des sciences américaines. Il raconte aussi l’avènement des microbes et leur impact sur les sociétés, l’engouement populaire pour les expositions universelles et, déjà, les inquiétudes des contemporains au sujet de la détérioration du climat. Un livre concret qui brosse un XIXe siècle fascinant et inquiétant.

Catégorie