La Famille De Jeanne D’arc (Éd.1878) par Catherine Guyon, Magali Delavenne

De Domrémy à Tokyo
par Catherine Guyon, Magali Delavenne

Héroïne de l’histoire de France et sainte de l’Eglise, Jeanne d’Arc exerce un incroyable rayonnement, qui dépasse largement le cadre hexagonal, puisque son image et le récit de son épopée sont répandus aujourd’hui sur les cinq continents. A l’occasion du 600e anniversaire de sa naissance à Domremy, sur les frontières de Lorraine, il était important de revenir à son enfance et de la resituer dans les lieux qui ont conditionné sa formation humaine, morale et spirituelle : tel fut l’objectif du colloque international organisé à Domremy et à Vaucouleurs les 24, 25 et 26 mai 2012 dans le cadre d’un partenariat entre l’Université de Lorraine – soutenue par la Région Lorraine – la Mission des Célébrations nationales du Ministère de la Culture et de la Communication et les Conseils généraux de la Meuse et des Vosges. Les actes de ce colloque, rassemblés par ses organisatrices, Catherine Guyon et Magali Delavenne, apportent, à travers les contributions de 25 spécialistes, de nouveaux éclairages sur la naissance de Jeanne d’Arc en 1412, sa famille et son environnement villageois quotidien. Ils éclairent aussi les cadres politiques complexes des marches lorraines au sein de la guerre de Cent Ans, les structures sociales de cette région de frontières et le contexte religieux. Le retentissement de l’épopée johannique dans l’espace lorrain est aussi abordé, de même que les enjeux des commémorations, par une réflexion sur l’image de Jeanne en politique, auprès des femmes et des enfants, ainsi qu’à l’étranger à travers l’exemple significatif du Japon.

Jeanne d’Arc
par Philippe Contamine, Olivier Bouzy, Xavier Hélary

Après tant d’écrits historiques et littéraires sur Jeanne d’Arc, dans toutes les langues (car sa célébrité est internationale), l’état des sources, riches et complexes, et la curiosité des lecteurs appelaient une mise au point documentée et argumentée. Le “cas Jeanne d’Arc” exige en effet une approche multiple : impossible à son sujet de se contenter de réponses toutes faites ou réductrices. Pour nous permettre de mieux appréhender cette figure si singulière, cet ouvrage restitue l’environnement matériel et mental d’où elle a surgi – un tissu serré dont la trame est faite de malheurs et d’espérance. Ce livre s’attache de la même façon à examiner le “mystère de la vocation” et à relater le bref temps de la gloire, d’Orléans à Reims, suivi par les échecs, l’incompréhension, la prison, le procès et la mort par le feu. A l’évidence l’intervention, décisive, de Jeanne d’Arc bouleversa les calculs et les projets politiques de ses contemporains : il était logique qu’en un siècle où l’on croyait universellement à l’intervention de Dieu dans l’histoire des royaumes et des peuples, le débat politique s’appuie ou débouche sur un débat théologique. Tel est le fondement des procès de Jeanne d’Arc, illustrés par deux documents majeurs qui ont été conservés : celui relatif à la condamnation (1431), le plus émouvant, et celui concernant l’annulation de cette condamnation (1455-1456), le plus surprenant. Extraordinairement contrasté, le destin de Jeanne d’Arc fut aussitôt compris comme étant lié à l’histoire “providentielle” du royaume de France et de ses “Rois Très Chrétiens”. D’où l’attention que “la Pucelle” ne cessa de susciter -, une attention faite d’admiration mais aussi, de façon minoritaire, de scepticisme et de raillerie.

Catégorie