La Gestion Sonore : ‘Hein ?’ Guide Pour Une Bonne Gestion Sonore Dans Le Spectacle Vivant par Daniel Deshays

Pour une écriture du son
par Daniel Deshays

Ceux qui pratiquent l’enregistrement croient transcrire fidelement le reel. Pourtant, on n’enregistre pas le rock comme la musique classique, et la bande-son d’un film ressemble peu a celle d’une piece de theatre. En fait, le son est loin d’avoir acquis son autonomie, il n’a meme pas le privilege de la photographie qui permet a une prise de vue de se situer a la fois du cote du reportage et de celui de l’expression artistique. Le son de reportage ne s’expose pas dans les galeries alors qu’il est, a l’instar de la photographie, ” regard ” sur le monde ! Ce livre interroge les raisons d’une telle situation ; ” livre manifeste “, il propose de nouvelles pratiques du sonore : meler les ecritures, inventer des ” techniques mixtes ” sont quelques-unes des methodes necessaires a une pratique du son plus ouverte. Que la prise de son ose de nouvelles regles, joue du mouvement, du deplacement de l’observateur et de l’ellipse, comme le cinema nous l’a enseigne. La reflexion esthetique qui en emane est nee du terrain. Pas de theories a priori, tout est tire des diverses realisations de l’auteur – films, spectacles de danse et surtout creations theatrales.

DALF C1/C2
par Richard Lescure

Les activités d’entraînement proposées sont destinées à un public de grands adolescents et d’adultes. Elles offrent un équilibre entre l’activité de compréhension et celle de production, à l’oral comme à l’écrit. Au niveau C1, les personnes peuvent comprendre des textes relativement longs, elles doivent être à même de s’exprimer avec nuance à l’oral et à l’écrit, dans des contextes personnels, professionnels ou académiques. Les personnes relevant du niveau C2 doivent être capables de comprendre “sans grand effort tout ce qu’elles peuvent lire ou entendre, de réagir avec un maximum d’efficacité dans les différentes situations d’utilisation du francais.”

De l’écriture sonore
par Daniel Deshays

L’enregistrement a bouleversé notre conscience du temps. L’instant, déjà révélé par l’acte photographique, se trouve comme épaissi par la prise de son. La fixation du temps invite à la réécoute. Elle organise le récit de ce déroulement temporel. Prendre le son répond à la nécessité de produire de la mémoire. D’abord mémoire de son acte, la prise de son figure la présence du passé. Prélèvement du monde, elle est aussi une inscription du corps. Si la prise de son produit de l’écrit en fabriquant des signes, elle élabore surtout l’écriture d’une énergétique. Ces écritures sont des mises en scène de l’espace et du temps. Le champ théâtral présente un lieu d’investigation privilégié. Cet essai va du simple questionnement de l’acte de prise de son à la description de pratiques de jeux avec le sonore.

La Recherche Écosanté en pratique
par Dominique F. Charron

Près de vingt ans après la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement (le Sommet de Rio), la nécessité d’atténuer la pauvreté et d’améliorer les conditions de vie grâce à un accès plus équitable aux ressources, à l’utilisation judicieuse de ces dernières et à des milieux ambiants plus sains est toujours aussi vive. Conscients que la santé humaine est intimement liée aux écosystèmes, les chercheurs tracent de nouvelles voies vers un avenir plus durable. Une approche écosystémique de la santé, alliant la recherche et la pratique dans des domaines aussi variés que la gestion de l’environnement, la santé publique, la biodiversité et le développement économique, se fonde sur la conviction que l’être humain fait partie intégrante de systèmes socio-écologiques complexes.

En présentant des études de cas menées dans diverses régions du monde, La Recherche Écosanté en pratique rend compte de pratiques novatrices en agriculture, gestion des ressources naturelles, renforcement des collectivités et prévention des maladies témoignant des plus récents progrès en ce qui concerne la recherche, ses applications et l’élaboration de politiques dans le domaine. Le livre montre les rouages de la recherche en écosanté et illustre comment elle a produit des changements qui ont amélioré de manière durable les conditions de vie des populations et les écosystèmes les soutenant.

Dominique F. Charron dirige le programme Écosystèmes et santé humaine (Écosanté) du CRDI, qui examine les liens entre l’environnement et la santé humaine dans les pays en développement. Elle possède un doctorat en épidémiologie et un doctorat en médecine vétérinaire de l’Université de Guelph.

En plus d’être fort instructif, cet ouvrage est une source d’inspiration. Les chapitres d’ouverture, la description des projets de recherche et les chapitres de clôture qui analysent la portée et les défis de l’écosanté forment un tout qui prouve à quel point il s’agit d’un domaine dynamique et en évolution constante doté d’une mission claire et animé par une communauté de praticiens scientifique toujours plus large.

Mario–Henry Rodríguez
Directeur général, Instituto Nacional de Salud Pública, Mexique


Tous les styles
par Sylvie Chadenet, Maurice Espérance

Du Louis XIII à l’Art Déco, Tous les styles, par chapitres faciles à consulter et illustrés de 600 dessins, permettent de situer avec précision et en quelques instants tel meuble, tel objet, tel ornement. Guide précieux pour acheter originaux et copies sur les marchés aux puces, dans les brocantes et chez les antiquaires. Chaque style, campé dans son contexte, est analysé en détail à travers toutes les pièces de mobilier en usage, les matériaux et les techniques utilisés.Un tour d’horizon des menus objets de l’époque, pichets, carafes, écuelles, argenterie, verrerie, cristallerie, etc, complète le décor.Sont donnés aussi les grands noms des artistes et des ateliers, peintres, graveurs, ébénistes, etc, leurs chefs-d’œuvre, leurs spécialités, leur influence sur le mobilier de leur temps.

Catégorie