La Littérature Fantastique En France. par Marcel Schneider

Histoire de la littérature fantastique en France
par Marcel Schneider

Réédition revue et augmentée d’un ouvrage paru en 1964. Après une centaine de pages où l’écrivain récupère les éléments fantastiques des mythes, du merveilleux et de la féerie, l’historien, qui connaît son sujet de l’intérieur puisqu’il est lui-même un auteur fantastique, nous fait parcourir les vastes et souvent méconnus domaines littéraires français où l’on retrouve le fantastique sous toutes ses formes. Quoique très documenté (index et bibliographie à la fin), cet ouvrage manque peut-être de rigueur, en donnant une définition trop élastique de son sujet, mais n’en demeure pas moins passionnant å parcourir. Important.

La littérature fantastique en France
par Véronique Ehrsam, Jean Ehrsam

Quoique très mince face à la complexité du sujet, ce petit ouvrage d’initiation arrive à traiter de la notion, de l’historique et de la thématique de ce genre littéraire.

L’art et la littérature fantastiques
par Louis Vax

Le récit fantastique […] aime nous présenter, habitant le monde réel où nous sommes, des hommes comme nous, placés soudainement en présence de l’inexplicable.

La ville européenne dans la littérature fantastique du tournant du siècle, (1860-1915)
par Corinne Fournier Kiss

L’ouvrage trouve son point de départ dans la constatation que, à partir de la deuxième moitié du XIXe siècle. le fantastique en littérature ne se contente plus des châteaux isolés et des régions reculées qui jusque-là lui étaient impartis. niais qu’il se nier impudemment à envahir le cadre même par excellence de la modernité : la ville. Or. comment concilier les principes de rationalisation. d’intellectualisation, de visibilité et de lisibilité sur lesquels repose la ville du tournant du siècle – et le fantastique qui. par définition. réclame pour se déployer que des zones d’ombres et de mystères soient préservées Pour tenter de dénouer ce paradoxe. l’auteure recourt à une méthode résolument interdisciplinaire: les textes littéraires, puisés dans les ères linguistiques européennes les plus variées (allant du français au tchèque en passant par l’anglais, l’allemand. le russe, le hongrois), sont non seulement analysés à la lumière des outils de la théorie de la littérature, mais encore sans cesse contextualisés et confrontés aux réflexions proposées par d’autres disciplines scientifiques (sociologie, urbanisme, philosophie, psychanalyse, histoire de l’art et de l’architecture, histoire des mathématiques). L’interlocuteur privilégié de cette démarche comparatiste est le philosophe allemand Walter Benjamin : la notion d'” allégorie “, à laquelle il recourt pour désigner une manière de perception palimpsestique de la réalité dans laquelle l’Antique vient brusquement se superposer au Moderne, ainsi que l’opposition rigoureuse qu’il trace entre Erfahrung (expérience enracinée dans le temps et l’histoire) et Erlebnis (expérience momentanée sans contenu) fournit à l’auteure les clés essentielles pour une définition nouvelle et originale du fantastique moderne. La perception fantastique, ou perception allégorique de la modernité, serait en fin de compte une tentative de se ressaisir, de manière si fugitive et si partielle soit-elle, de l’Erfahrung sérieusement mise à mal dans la ville du tournant du siècle au profit de l’Erlebnis.

Littérature Fantastique
par Marisa López Arrupe

Écrit en 1887 par Guy de Maupassant, LE HORLA-nouvelle (2ème version) s?inscrit dans le cadre de la nouvelle catégorie du fantastique émergeant à l?époque de l?écrivain : c?est le « fantastique intérieur » qui le différencie et l?éloigne du « merveilleux » ou du « féerique ». Le récit qui prend la forme d?un journal intime relate les phénomènes aussi insolites qu?angoissants dont un être vivant mais invisible en serait la cause. Pourchassé par cet être maléfique qui a tout pouvoir sur sa victime, l?écrivain entraine le lecteur, par la profondeur de ses analyses et la force de ses descriptions, dans un univers fantastique fascinant. La présente étude littéraire aborde le registre fantastique sur deux plans majeurs : d?une part l?approche du contexte historique et social et les influences exercées sur l??uvre, et d?autre part la mise en forme discursive interprétant l?irrationnel par ses rapports au rationnel, dans l?imaginaire de l?écrivain. Ce travail qui ne se limite donc pas à la seule analyse des marques linguistiques du texte constitue au-delà une recherche sur la mise en ?uvre des procédures logico-discursives et de l?organisation du discours comme instrument de communication, dans le fantastique de Maupassant. Cet ouvrage d?adresse aux étudiants de littérature française ainsi qu?à à tous les lecteurs qui s?intéressent au genre fantastique.

Catégorie