La Maternité À L’épreuve Du Genre : Métamorphoses Et Permanences De La Maternité Dans L’aire Méditerranéenne par LACHHEB Mona (sous la direction de)

Penser le corps au Maghreb
par LACHHEB Mona (sous la direction de)

Ce livre traite du corps socialisé, que l’on habite et qui vous habite. Le corps que l’on regarde, que l’on danse, que l’on promène, que l’on photographie, que l’on écrit, que l’on touche, que l’on domine. Le corps vécu y est décrit dans ses expressions quotidiennes : selon la doctrine musulmane et les proverbes ou dictons populaires, à travers le culte du Saint et la spiritualité du Cheikh, par la transe et la communication avec l’au-delà, dans la déambulation de l’espace public, au hammam comme lieu de parole et d’expression du plaisir corporel, sous le hijab et le corps voilé et stratégiquement protégé du regard de l’homme. Le corps dominé est évoqué lors des illégitimes flâneries de femmes dans la rue. Mais c’est aussi le corps violenté. Violence symbolique par l’assignation d’une identité sociale au corps biologique. Violence physique du contrôle familial de la virginité, de l’excision et de l’amputation du désir, de la sexualité annexée et du corps féminin stigmatisé par le corps masculin. Le corps représenté est traité au prisme des arts qui en proposent une lecture critique et sublimée, voire transgressive : la danse contemporaine comme rejet des codes identitaires nationaux, la photographie comme témoin des transformations du corps social colonisé et des patrimoines à réhabiliter, le cinéma comme mise en images du corps intériorisé, la littérature et la poésie comme expressions du corps transfiguré. Puisant ses exemples dans des sociétés du Maghreb (Mauritanie, Maroc, Algérie, Tunisie), cet ouvrage s’interroge particulièrement sur la rencontre et sur la cohabitation souvent inégalitaires entre les corps masculin et féminin. Monia Lachheb est enseignante chercheure en sociologie à l’Institut supérieur du sport et de l’éducation physique de Tunis, associée à l’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain. Ses travaux s’inscrivent dans le champ de la socio-anthropologie du corps et s’intéressent particulièrement aux formes de mise en jeu de la corporéité dans le champ du sport et de l’éducation physique. Les questions liées au genre, notamment dans l’espace sportif, relèvent aussi de ses intérêts. Les auteurs Ont contribué à cet ouvrage : Zohra Abbassi, Meriem Alaoui Btarny, Lilia Beltaïef, Jean-Marie Brohm, Isabelle Charpentier, Abdelghani Fennane, Claude Fintz, Corinne Fortier, Meriem Guellouz, Abdellaziz Hlaoua, Christina Jones, Monia Lachheb, Khalid Mouna, Zeineb Majdouli, Fatima Mazmouz, Imane Mouani, Meryem Sellami.

Transformations
par Ricarda Bienbeck, Maroua El Naggare, Ute Fendler, Mechthild Gilzmer

Les trois pays du Maghreb que sont le Maroc, l’Algérie et la Tunisie ont connu des modifications sociales et politiques importantes au cours des vingt dernières années. Ces changements ont trouvé dans la littérature et le cinéma un écho thématique et esthétique contribuant au débat interne à la société aussi bien qu’à l’émergence de nouvelles écritures poétiques et de nouvelles esthétiques filmiques.
Les contributions à cet ouvrage abordent des conflits jusqu’alors tabou, des souvenirs et mémoires refoulés, des rêves et des utopies négociés de manière que cet espace entre écriture/lecture devient un espace qui peut lier le présent avec le passé et un futur imaginé. Un espace qui lie aussi la mémoire et l’oubli, les constructions d’identité nationale, culturelle, religieuse et sexuelle en rassemblant différentes positions, mais aussi en rendant visible des moments ou aspects invisibles, refoulés, cachés, niés, ou en créant des moments imaginés qui présentent une réalité différente, potentielle, à venir. 


The Linguistic Integration of Adult Migrants / L’intégration linguistique des migrants adultes
par Jean-Claude Beacco, Hans-Jürgen Krumm, David Little, Philia Thalgott

This volume provides a comprehensive report on a symposium organised by the Council of Europe (Strasbourg) in 2016 in the context of its human rights agenda. Its purpose was to explore some of the ways in which scientific evidence can inform the development and implementation of policy and practice designed to support the linguistic integration of adult migrants.

La présente publication rend compte d’un symposium organisé en 2016 par le Conseil de l’Europe, à Strasbourg, dans le cadre de ses programmes sur les droits de l’homme. L’objectif de ce symposium était d’explorer comment les apports de la recherche scientifique peuvent orienter l’élaboration et la mise en œuvre de politiques et de pratiques destinées à favoriser l’intégration linguistique des migrants adultes.


Naître et grandir chez les Albanais
par Albert Doja

Cet ouvrage propose une analyse, du point de vue de l’anthropologie sociale, des représentations collectives et des pratiques symboliques relatives à l’enfance dans la culture albanaise. Éclairant les processus de construction identitaire et de socialisation, cette recherche débouche sur l’hypothèse que les diversités sociales, culturelles et identitaires reposent largement sur les processus éducatifs symboliques et non institutionnalisés. Par un souci marqué de s’ouvrir aux considérations comparatives des autres cultures, européennes et au-delà, l’ouvrage se veut être en même temps l’illustration d’un fait de portée anthropologique générale. Le besoin et l’exigence de représenter par une démarche symbolique et d’organiser de façon rituelle le processus naturel de la naissance comme le processus culturel de la socialisation sont inhérents à toutes les sociétés humaines. Autour de ces événements dont dépend la continuité de la communauté, autour de ces moments importants où l’organisation sociale rencontre l’existence individuelle, les sociétés ont élaboré des représentations collectives et des formes symboliques multiples et variées. Leur connaissance permet notamment de revoir l’ensemble des perspectives anthropologiques, en passant par le refus d’envisager indépendamment infrastructure et superstructure, héritage et hérédité, tradition et innovation, société et individu.

Les Damnés de la Terre
par Frantz Fanon

“Car le colonialisme n’a pas fait que dépersonnaliser le colonisé. Cette dépersonna-lisation est ressentie également sur le plan collectif au niveau des structures so-ciales. Le peuple colonisé se trouve alors réduit à un ensemble d’individus qui ne tirent leur fondement que de la présence du colonisateur.” –Frantz Fanon Frantz Fanon (1925-1961), psychiatre antillais, intellectuel, militant de l’indépendance algérienne au sein du FLN, est notamment l’auteur de Peau noire, masques blancs (1952), Sociologie d’une révolution. L’An V de la révolution algérienne (1959), Pour la révolution africaine (1964). Celucien L. Joseph, PhD (University of Texas at Dallas) est Professeur de la langue et littérature anglaise à Indian River State College.

Catégorie