L’après 2012 Selon L’apocalypse De Jean par Gilles Sinquin

Se préparer pour 2012
par Gilles Sinquin

Le temps s’accélère au fur et à mesure que nous approchons de 2012. Les Mayas avaient réussi à percer le mystère de l’accélération du temps, par un système d’une précision remarquable comportant neuf cycles d’évolution, les infra-mondes, dont le premier commence il y a 16,4 milliards d’années avec la création du monde et le dernier se termine en 2012 par l’intemporalité. Notre Terre est en train d’effectuer une ascension de sa fréquence vibratoire essentielle. Cette ascension s’exprime également au niveau temporel. Autrement dit, plus la vibration s’élève, plus le temps s’accélère ! Par l’accélération du temps, notre corps physique, notre ADN, nos perceptions sensorielles et nos quatre chakras supérieurs sont en mutation. Gilles Sinquin est un être choisi. Sa mission est d’aider le maximum de personnes à transiter vers la fréquence supérieure de la 4e Dimension. Lorsque nous atteindrons la 5e Dimension (aux environs de 2012), le passage sera très difficile à vivre pour tous ceux qui, non informés, n’auront pas commencé leur transformation intérieure. Découvrez dans ce livre comment utiliser cette fréquence supérieure pour ne plus reprogrammer de nouvelles mémoires cellulaires et transmuter les énergies denses de la troisième Dimension par une méthode très simple: la Transmutation Lumière. Vous deviendrez ainsi votre propre maître et vivrez en conscience votre Ascension personnelle car vous serez en harmonie avec l’accélération du temps.

L’Apocalypse de Jean
par Lehmann Richard

Commentaire biblique, verset par verset de l’Apocalypse de Jean. Dans cette étude, Richard Lehmann associe analyse exégétique et perspective théologique tout en cherchant à communiquer le sens existentiel au lecteur. La lecture de ce commentaire de l’Apocalypse est éclairante intellectuellement et nourrissante spirituellement.

Le syndrome de Babylone
par Alain Musset

L’humanité a pour vieille compagne l’angoisse de sa destruction. On trouve toujours un présage à interpréter ou un prophète pour annoncer que l’heure est proche.
La menace change, mais le châtiment reste le même. Les hommes ont déçu leur Créateur ou trahi la Nature. Ils doivent affronter la fi n du monde, ou du moins, la fin d’un monde. Les villes sont condamnées à la destruction : l’antique Babylone n’est-elle pas le réceptacle impur de tous les maux terrestres ?
La science-fiction s’est emparée de ce thème, puisant dans les cosmogonies les plus anciennes, dans la Bible et l’Apocalypse de Jean, réinterprétant aussi les découvertes astronomiques. L’imagination est sans limite, mais elle se façonne au miroir du monde réel, où l’homme se sent de plus en plus vulnérable.

Géographe de la ville, amateur éclairé de science fiction, Alain Musset, nous fait partager sa passion encyclopédique pour un genre qui dit bien plus qu’il n’y paraît.


Les cinq sens au Moyen Âge
par Éric Palazzo

La place des cinq sens dans la culture du Moyen Âge occidental est centrale pour certains aspects essentiels de la définition de la liturgie et de la théologie chrétiennes. Dans l’Antiquité et durant tout le Moyen Âge, l’Église et sa théologie ont accordé un rôle de premier plan aux cinq sens dont témoignent des domaines tels que la liturgie, l’histoire de l’art, la littérature, la philosophie, la musique et, de façon plus générale, l’histoire politique et sociale du Moyen Âge. Pour les auteurs chrétiens, s’appuyant sur la tradition biblique ainsi que sur la philosophie antique issue de Platon et d’Aristote, les cinq sens sont plus particulièrement mis en action dans le déroulement des rituels de la liturgie afin de permettre la réalisation des principaux effets sacramentels de la théologie de la liturgie. Les cinq sens sont également au coeur d’une vaste réflexion sur la notion d’harmonie dans le christianisme ainsi que sur la relation entre l’homme-microcosme et le macrocosme. Dans le cadre de la liturgie, les productions artistiques peuvent être ainsi considérées comme des « objets » destinés à servir de support pour l’activation sensorielle afin de créer et de rendre possible les effets sacramentels du rite. Ce volume propose une première approche résolument interdisciplinaire de l’étude des cinq sens dans la culture chrétienne médiévale. Elle réunit des spécialistes internationalement reconnus dans leur domaine respectif et pour la connaissance des cinq sens. Des domaines aussi variés que l’art, la liturgie, la théologie, la littérature, l’héraldique, la poésie, entre autres, seront traités pour une approche diversifiée des cinq sens. Le cadre chronologique et géographique est aussi large que possible avec des conférences sur l’Occident, le monde byzantin et le monde musulman.

Rwanda face à l’apocalypse de 1994
par Jean Kambanda

Les éditions EME « Sources d’Homme » en Belgique ont accepté de donner une voix à un témoin clé du drame de 1994, un témoin oublié dans sa prison au Mali après avoir été condamné à la perpétuité comme « planificateur » et orchestrateur du génocide, alors qu’issu de l’opposition démocratique, il s’apprêtait le 7 avril 1994 au matin à s’envoler pour le Sénégal et à y participer à un séminaire sur le crédit rural au départ de son expérience de responsable des Banques Populaires au Rwanda. Donner une voix à Jean Kambanda aujourd’hui revêt d’autant plus de signification que celui-ci enfermé dans une procédure douteuse de « plaidoyer de culpabilité » n’a pu bénéficier d’aucun procès équitable avec le concours d’une défense indépendante et de confiance, lui permettant ainsi de faire valoir sa vérité sur les événements et de répondre de façon concrète à des faits précis. On a assisté à l’éparpillement des procédures relatives aux différents membres du gouvernement à la mise en isolement absolu du premier ministre hors du siège du tribunal d’Arusha, durant plus de huit mois, en 1997 et 1998, au recours in extremis à un avocat imposé par le Procureur adjoint de l’époque et à l’obtention abusive d’un aveu sur des crimes que Jean Kambanda n’a pas commis ou n’était pas en mesure de commettre. Cela a finalement permis d’escamoter la tenue d’un grand procès public de l’exécutif intérimaire rwandais, un procès équilibré reposant sur des investigations systématiques tant à charge qu’à décharge.

Les éditions EME « Sources d’Homme » souhaitent par cette publication éclairer un aspect trop méconnu de l’apocalypse de 1994, grâce à un témoin privilégié qui reconnaît pleinement le génocide et la nécessité pour chacun d’assumer ses responsabilités personnelles au cours des événements.


Catégorie