Laudate Pueri Dominum, Repertoire De Musique Religieuse Ancienne Et Moderne, A L’usage Des Institutions Et Des… par Laurent Guillo

Pierre I Ballard et Robert III Ballard
par Laurent Guillo

Entre la disparition de l’édition provinciale dans les années 1610 et l’apparition de la gravure en musique vers 1660, l’atelier typographique des Ballard a joui d’un quasi-monopole sur l’édition musicale en France. Cette étude recense et décrit les 650 éditions publiées par cet atelier durant les directions de Pierre I puis de Robert III Ballard, couvrant une période qui va des derniers feux de la Renaissance (Orlande de Lassus, Claude Le Jeune, Eustache Du Caurroy) à l’aube de la splendeur versaillaise (Henry Du Mont, Jean-Baptiste Lully, Guillaume-Gabriel Nivers). La bibliographie est complétée par des synthèses sur l’atelier, la famille, le répertoire, les techniques et les sources bibliographiques. De volumineux index d’incipit permettent de rechercher les différentes formes d’une même œuvre ainsi que les concordances avec d’autres sources manuscrites.

Monteverdi
par Leo Schrade

Quand, pour le carnaval de l’année 1607, on donna l’Orfeo, toute la cour de Mantoue fut éblouie. On salua Monteverdi comme le prophète de la musique moderne, il en était le créateur. Les principes musicaux qu’il mettait en œuvre allaient devenir les nôtres, et il serait très vite reconnu comme le père fondateur de la grande tradition classique. Crémone, Mantoue, Venise, la Hongrie et les Flandres… c’est à un véritable voyage artistique dans l’Europe du XVIIe siècle que nous invite Léo Schrade en nous ouvrant à l’art de Monteverdi, dans cet ouvrage très vite devenu un classique. Il analyse en détail son œuvre, tout en racontant brillamment sa vie et en faisant revivre l’univers exceptionnel dont il fut exemplaire.

Paroissien Noté En Plain-Chant a l’Usage Du Clergé Et Des Fidèles Du Diocèse d’Amiens…
par Catholic Church

This work has been selected by scholars as being culturally important, and is part of the knowledge base of civilization as we know it. This work was reproduced from the original artifact, and remains as true to the original work as possible. Therefore, you will see the original copyright references, library stamps (as most of these works have been housed in our most important libraries around the world), and other notations in the work.

This work is in the public domain in the United States of America, and possibly other nations. Within the United States, you may freely copy and distribute this work, as no entity (individual or corporate) has a copyright on the body of the work.

As a reproduction of a historical artifact, this work may contain missing or blurred pages, poor pictures, errant marks, etc. Scholars believe, and we concur, that this work is important enough to be preserved, reproduced, and made generally available to the public. We appreciate your support of the preservation process, and thank you for being an important part of keeping this knowledge alive and relevant.


J.-S. Bach : Passions, messes, motets
par Gilles Cantagrel

Après son monumental ouvrage sur les cantates, Gilles Cantagrel poursuit son exploration de l’univers religieux de la musique de Bach avec ce qui constitue des sommets de la musique occidentale : les Passions selon saint Matthieu et selon saint Jean, la Messe en si, ainsi que les motets et divers lieder religieux. Il y déploie la même méthode, en présentant le texte intégral original et sa traduction, et en commentant, sur le plan musicologique, historique et spirituel, le détail des œuvres. Cette démarche à la fois érudite et sensible accompagne le lecteur pas à pas. Les perspectives ouvertes par ces commentaires ouvrent l’écoute à la richesse sans fin de ces chefs-d’œuvre.

De institutione regia
par Jonas (Bishop of Orléans)

A l’époque carolingienne, l’évêque Jonas d’Orléans entreprend d’écrire au roi d’Aquitaine Pépin Ier un petit traité sur le métier de roi dont la portée va bien au-delà d’un manuel d’éducation des princes. Jonas se fait ici le représentant de l’épiscopat pour rappeler à un roi, au bord de la sédition, ses devoirs envers son père et le peuple chrétien. A la suite de l’Admonition au roi Pépin qui ouvre le traité, l’Opuscule de la charge royale commence par distinguer cette charge de celle des évêques. La collaboration harmonieuse du roi et des évêques permet de mettre en œuvre, dans la société, les exigences concrètes du message chrétien. Mais Jonas envisage plus que la fonction politique. Après avoir traité du gouvernement royal, il donne une charte des devoirs du roi a l’égard des autres hommes. Cela fait de ce manuel un vade-mecum de la vie des chrétiens, le roi n’étant que le premier d’entre eux.

Catégorie