Le Spirou De … – Le Maître Des Hosties Noires par Yann

Le Spirou de … – Le Maître des hosties noires
par Yann

La suite (et fin) de "La femme-léopard" !Spirou et Fantasio (et Spip) ont décidé d’accompagner Aniota au Congo pour rapporter le fétiche à la tribu des femmes-léopards. Sur leur route, ils croiseront une reporter très sexy de Life, un missionnaire liégeois qui parcourt le pays avec ses films éducatifs de Pili-Pili et Mata-Mata (les Laurel et Hardy africains), des savants atomistes pas encore tout à fait dénazifiés… et des tas d’animaux sauvages. Ils devront également affronter leur vieil ennemi, le colonel Von Knochen, un président indépendantiste d’opérette qui veut atomiser Bruxelles et le plus redoutable féticheur du continent et ses robots-gorilles. Un voyage mouvementé, une aventure trépidante et une plongée pleine de nostalgie dans ce qui constituait la "10e province" belge…

Le maître des hosties noires
par Yann

La suite (et fin) de “La femme-léopard” ! Spirou et Fantasio (et Spip) ont décidé d’accompagner Aniota au Congo pour rapporter le fétiche à la tribu des femmes-léopards. Sur leur route, ils croiseront une reporter très sexy de Life, un missionnaire liégeois qui parcourt le pays avec ses films éducatifs de Pili-Pili et Mata-Mata (les Laurel et Hardy africains), des savants atomistes pas encore tout à fait dénazifiés, et des tas d’animaux sauvages. Ils devront également affronter leur vieil ennemi, le colonel Von Knochen, un président indépendantiste d’opérette qui veut atomiser Bruxelles et le plus redoutable féticheur du continent et ses robots-gorilles. Un voyage mouvementé, une aventure trépidante et une plongée pleine de nostalgie dans ce qui constituait la “10e province” belge…

Il s’appelait Ptirou
par Yves Sente

C’est une surprenante et dramatique histoire que celle qui fut contée le soir de ce Noël 1959, dans une demeure de la banlieue de Charleroi. Réunis auprès de leur oncle Paul, trois enfants impatients réclament un récit, lequel sera inspiré d’un épisode vieux de presque trente ans… La Grande Dépression fait rage à cette époque malmenée : tensions sociales, grèves et conflits sont le lot quotidien des entreprises industrielles. Celle de Henri de Sainteloi, grand patron de la Compagnie Générale Transatlantique, ne fait pas exception à la règle. Poussé par ses actionnaires à renégocier les frais de locations des quais, Monsieur de Sainteloi doit se rendre à New York et en profite pour y emmener sa fille unique, Juliette, ravissante enfant atteinte d’une grave insuffisance cardiaque. À des kilomètres de Paris, sur les rives pluvieuses de la Seine, le cirque Marcolini est en deuil : Madly, sa trapéziste vedette, est victime d’un tragique accident qui force Ptirou, son fils, à quitter les saltimbanques pour tenter sa chance en Amérique, là où dit-on tout est possible à qui poursuit ses rêves. Sur le paquebot en partance pour le Nouveau Continent, voici l’histoire d’une improbable rencontre, d’une aventure bouleversante.Laurent Verron, le digne héritier de Roba, Peyo et Franquin, et Yves Sente le scénariste aux mille visages se sont immergés dans l’atmosphère de ces années grises afin d’en restituer brillamment l’essence. Le trait enlevé de Verron magnifie ce panorama plein de caractère d’une époque en proie à la lutte des classes, sur fond d’immigration et de vastes traversées. Cette épopée transatlantique, que colorent les romans de Dickens, fait se côtoyer la grande Histoire avec la petite à travers les destinées de ses deux jeunes héros. « Il s’appelait Ptirou », ou les origines du personnage de Spirou créé par Rob-Vel, réinvente l’aventure romanesque.

A tous les coups, c’est Spirou !
par Alec Séverin

Spirou et Fantasio sont bien décidés à trouver un emploi, qu’importe la qualification recherchée. Pour arriver à leurs fins, ils ne ménagent pas leurs efforts : d’ambassadeurs à pompistes, d’artistes à pompiers, tout est bon à prendre. Engagés en dépit de leur incompétence, ces deux-là n’hésitent pas à prouver qu’ils ont de la suite dans les idées ! Péripéties rocambolesques et humour décapant font le sel de ces mini-aventures, bâties comme une histoire complète, mais dont chaque partie peut se lire indépendamment des autres. Grâce à son style délicieusement vintage, vif et échevelé, Alec Severin signe plusieurs saynètes qui feront le régal des lecteurs de tout âge. Son trait dynamique et sa plume euphorique rendent hommage à Spirou ainsi qu’à son acolyte de toujours, sans oublier leur inséparable compagnon à la queue en panache. Après “Spirou Sous le manteau”, qui revisitait l’univers du célèbre groom sous la forme de journaux clandestins parus durant la Seconde Guerre mondiale, Al se lance cette fois-ci dans de brèves aventures humoristiques, pleines de verve. Un coup de maître !

Le Spirou de Flix – Spirou à Berlin
par Flix

En 1989, à Bruxelles, il faut croire qu’il ne se passe pas assez de choses pour remplir les Unes. En tout cas, Fantasio est incapable de trouver “LE” scoop dont son rédac-chef a désespérément besoin. Alors quand il apprend que le comte de Champignac est invité à un congrès de mycologie se déroulant à Berlin-Est, il le prend comme une merveilleuse opportunité de raconter le rapprochement des peuples. Mais le comte ne le voit pas de cet oeil et refuse tout net d’y participer. Après avoir ruminé quelque temps sa déception, Fantasio décide de retourner convaincre ce scientifique aussi génial que buté… qui semble avoir disparu en plein milieu de la nuit. Spirou et son compère comprennent rapidement qu’il a été embarqué malgré lui en RDA et vont se mettre sur sa piste. Mais traverser la frontière la plus protégée d’Europe ne va pas être facile. La Stasi, police politique de la dictature communiste, veille au grain. Et l’ombre d’un vieil ennemi plane sur Berlin coupée en deux.

Catégorie