Le Verre En France D’emile Gallé Nos Jours par Giuseppe Cappa

Le génie verrier de l’Europe
par Giuseppe Cappa

La découverte faite à Venise dans la deuxième moitié du XIVe siècle d’un type de verre incolore et transparent comme de l’eau de source – dit ” cristallin ” – allait donner l’élan décisif au développement d’un art spécifique à l’Europe, et depuis lié aux pratiques de sa civilisation et de son histoire. A mesure de sa diffusion à l’ouest et au nord des Alpes, chaque pays ou région y ajoutera sa propre contribution, se relayant à son développement en émulation réciproque, jusqu’à l’épanouissement grandiose couvrant quelque 140 années, de la deuxième moitié du XIXe jusqu’à l’orée du XXIe siècle, allant de l’Historicisme à la Modernité en passant par l’Art nouveau et l’Art déco. L’éventail déployé de près de mille verres ici réunis offre un aperçu de ces contributions singulières. Leur étonnante diversité répond au caractère foncier de l’Europe, péniblement forgé au cours d’une histoire mouvementée. La moisson de créativité sans égale qui en est issue se traduit dans le témoignage de son art verrier ; un patrimoine commun appartenant à l’ensemble de ses peuples, enfin engagés dans l’historique entreprise de l’Union de l’Europe.

Le Musée de l’école de Nancy dévoile ses réserves
par François Parmantier, Jérôme Perrin, Valérie Thomas

Pour la première fois depuis son ouverture, en 1964, le Musée de l’Ecole de Nancy présente au public une partie de ses réserves. Celles-ci sont constituées des principaux domaines de création du mouvement nancéien : mobilier, céramique, verrerie, textile, architecture, art graphique, peinture et sculpture. Avec des éléments provenant par exemple de l’hôtel particulier d’Edouard Hannon à Bruxelles, de la villa d’Eugène Corbin ou de la demeure d’Emile Gallé à Nancy, des pièces prestigieuses et souvent inédites nous sont proposées, perpétuant la mémoire de lieux emblématiques de l’Ecole de Nancy. Plus de 180 œuvres, témoins de l’enrichissement continuel des collections d’art décoratif depuis 1894, sont ici reproduites provenant des principaux artistes de l’Ecole de Nancy (Gallé, Majorelle, Vallin, Daum, Prouvé, Gruber) mais aussi de l’Art nouveau (Eugène Grasset, Tony Selmersheim, Henri de Toulouse-Lautrec). Les textes de Roselyne Bouvier, Blandine Otter, François Parmantier, Jérôme Perrin et Valérie Thomas, chacun spécialiste, évoquent les principales techniques que les artistes nancéiens ont su maîtriser et perfectionner pour donner aux objets d’art, une nouvelle dimension artistique et moderne.

Catégorie