Les Médicaments : L’avenir Pour L’homme? par Dominique Lestel

L’animal est l’avenir de l’homme
par Dominique Lestel

La question de notre rapport aux animaux est sans conteste un enjeu politique, philosophique et éthique majeur de notre époque. Peut-on encore fonder notre rapport au monde animal sur la conception cartésienne de « l’animal-machine » ? Comment expliquer que les défenseurs des animaux soient considérés comme des êtres trop sensibles et vaguement pathétiques, des ennemis de l’homme ? Dominique Lestel pense à l’inverse que le souci porté aux animaux est une preuve d’humanisme, voire d’humanité et le démontre dans cet essai enlevé et engagé. Il montre combien l’animal est pour l’homme un interlocuteur à part entière et parfois un partenaire, auprès duquel nous avons contracté une dette infinie. Revenant notamment sur la question de l’expérimentation animale (sans pour autant y être absolument opposé), il plaide pour le développement d’une bioéthique de la réciprocité, partant du principe que si nous prenons beaucoup à l’animal, nous devons aussi lui donner. Un livre de philosophie pratique, destiné bien sûr à donner des munitions à tous ceux qui persistent à défendre la cause animale, mais aussi à tous ceux qui souhaitent réconcilier animalisme et humanisme.

La vieillesse est l’Avenir de l’Homme
par Magui Chazalmartin

A l’heure où dans l’histoire de l’humanité on n’a jamais connu une telle espérance de vie ; où le " Troisième Age " n’est plus l’âge dit de la Vieillesse ; où l’on parle de repousser l’âge de la retraite, où l’on parle même d’immortalité prochaine… Cet essai, autour du vieillissement, est un réel bain de jouvence, car même si l’auteur aborde le sujet de front sans nier les difficultés et les problèmes nouveaux engendrés par le vieillissement de notre société, elle nous délivre un message d’espoir réel et nous donne quelques clés essentielles pour vieillir le mieux possible.

Guy des Cars 5 L’Homme au double visage
par Guy Des Cars

A Paris, dans sa clinique privée où sa clientèle de célébrités doit attendre plusieurs semaines avant d’obtenir un rendez-vous, Armand Larnin règne en grand chirurgien, estimé de ses équipes et jalousé d’une partie du corps médical. Aidé par Serge, son assistant qui est aussi son amant, il travaille avec une méticulosité fascinante, avant de retrouver sa femme chaque soir. Une belle bourgeoise qui ne semble pas se poser de questions sur son mari. Mais une nuit, le docteur Larnin se voit contraint d’opérer Jacques Verdone, l’ennemi public numéro 1, traqué par la police. Quand Armand Larnin apprend que Serge vit en réalité une liaison avec sa femme, il règle les choses avec beaucoup de précision…

Vers la fin de l’homme ?
par Christian Hervé, Jacques J. Rozenberg

Cet ouvrage rassemble les contributions de chercheurs de disciplines variées, d’horizons théoriques, géographiques et linguistiques différents, qui se sont réunis afin de réfléchir ensemble sur ce thème inquiétant mais aussi fédérateur que représente la possible fin de l’homme.

L’homme est-il terminable ? Question redoutable s’il en est, qui ne concerne pas seulement la position de l’homme dans le cosmos et la biosphère, mais aussi son rapport à lui-même et à sa supposée essence, perçue généralement comme intangible… L’existence proprement humaine se définit par ses caractéristiques sociales et éthiques, qui ne sont pas seulement d’ordre naturel et biologique mais également symbolique. C’est par rapport à l’ensemble de ces aspects que la question de la terminaison se pose véritablement. Alors que les espèces vivantes disparaissent, en général, en raison de facteurs écologiques ou de luttes interspécifiques, paradoxalement l’humanité constitue de nos jours la seule espèce capable, semble-t-il, de mettre fin à sa propre existence, comme conséquence possible de sa maîtrise de la nature.

Au lieu de la « fin de l’homme », nous voyons en l’homme et pour lui « la fin » ; il est devenu le but, ce qui travaille à son épanouissement, nous dit François Dagognet, l’auteur de la préface.


Catégorie