Les Sacrifiées par Laurent Gaudé

Les sacrifiées
par Laurent Gaudé

Raïssa est une jeune fille qui vit dans les collines de la campagne algérienne. Elle est maudite. Sa mère est morte en couches, ce qui la souille à jamais. Elle porte en elle cette faute originelle. A travers trois générations de femmes (Raïssa, Léïla et Saïda), à travers trois époques différentes de l’histoire de la France et de l’Algérie, la malédiction se perpétue. Elle se décline sans cesse sous un nouveau visage : la guerre, l’émigration, la montée du fanatisme. La lignée de Raïssa traverse ces tourmentes. Chacune de ces femmes lutte contre l’histoire, essayant d’échapper aux coups du sort qui renversent tout. Chacune, tour à tour, pousse le cri de révolte et de combat des sacrifiées. Laurent Gaudé a choisi de raconter le destin de trois générations de femmes qui traversent la seconde partie du XXe siècle. A leur chant tragique répondent en écho les chœurs des soldats, des émigrés et des villageois.

Les sacrifiés inconnus
par Simon Rousseau

Un important actionnaire pétrolier français est retrouvé dans un état pitoyable au sein de sa luxueuse résidence de Paris. Bien que toujours en vie, il est recouvert d’horribles cloques et son visage boursouffé le rend méconnaissable et l’empêche de respirer ou de voir convenablement. La police scientifque est unanime : l’homme a été exposé à un gaz toxique réputé pour ses ravages dévastateurs lors de la Première Guerre mondiale, le gaz Moutarde. De plus, son agresseur aurait porté lors du délit un lugubre masque à gaz ressemblant en tous points à ceux utilisés à l’époque des tranchées. Sur sa tunique, un étrange symbole : un crâne humain superposé sur une croix germanique. L’excentrique Oswald Taylor et l’ex-criminologue Pierre Lemire sont justement à Paris lors de cet étrange attentat. Intrigués par l’affaire, ils découvrent que deux autres crimes extrêmement similaires ont eu lieu durant les deux semaines précédentes et que l’instigateur de ces atrocités ne s’arrêtera pas là. Alors que les liens entre certains événements de la Première Guerre mondiale et les motivations du terroriste semblent des plus obscures, Oswald et le Professeur Lemire doivent se plonger psychologiquement dans la tête des soldats oubliés de la Grande Guerre afn de faire éclater au grand jour la conspiration qui se trame au sein des fabuleuses provinces du nord de la France…

3 minutes pour comprendre 50 pièces et rôles remarquable du théatre français
par Francis Huster

La collection « 3 minutes pour comprendre » a le désir de tenter un pari fou ! Rien ne ressemblera à ce qui avait été fait auparavant sur le théâtre ! Francis Huster ne respecte aucune règle car le théâtre doit rester ce cheval indomptable, qui refuse depuis des siècles de se soumettre ! Ne dit-on pas : « coups de théâtre » ? Sur un ton vivant et audacieux, ce livre met en lumière les pièces les plus illustres du théâtre français : Le Cid, Tartuffe, Le Barbier de Séville, Lorenzaccio, Cyrano de Bergerac, mais aussi Marius, Partage de midi… Et, dans ces pièces, les rôles de trente magnifiques héroïnes, expliqués, révélés, mis à nu, sous la plume scalpel de l’auteur qui les admire et les critique aussi. Chimène éprise de Rodrigue, ou Phèdre d’Hippolyte, Elvire affrontant Don Juan, ou Hélène enlevée par Pâris… et bien d’autres surprises. Femmes et hommes purs ou impurs, criminels ou sacrifiés, adorés ou détestés, reines, rois, esclaves, soubrettes ou valets, tous crient vengeance, meurent d’amour ou s’abandonnent sous nos yeux ! L’ouvrage truffé de somptueuses photos d’actrices et d’acteurs de légende bouscule toutes les idées reçues, les a priori, voire les mensonges colportés de siècle en siècle, pour rendre justice à tous ces héros au coeur de feu et les pièces qu’ils incarnent !

La France et l’Algérie en 1962
par Pierre-Louis Fort, Christiane Chaulet-Achour

1962-2012. Cinquante ans ont passé depuis les accords d’Evian, la proclamation de l’indépendance de l’Algérie et la fin de celle qu’en France on appelle désormais officiellement la « guerre d’Algérie ». Car si du côté algérien il fut très vite question de guerre (« Guerre de libération nationale »), dans l’Hexagone, on préféra longtemps évoquer les « événements d’Algérie ». Guerre dite « sans nom », au moins du côté français, elle n’a en revanche jamais été sans mots. Au contraire, de part et d’autre de la Méditerranée, des voix se sont élevées pendant mais aussi après ces combats d’une rare violence, pour témoigner, interroger et transmettre. Ces voix, les universitaires et les chercheurs dont les contributions sont réunies dans ce volume les analysent à travers des textes variés : journaux mais aussi – et surtout – oeuvres littéraires diversifiées tant dans leurs genres (poésie, théâtre, roman, littérature de jeunesse, bande dessinée, témoignage) que dans leurs dates de publication (de 1962 à aujourd’hui). Une spécificité de taille a cependant orienté la constitution des corpus d’étude : celle de ne retenir que des textes qui accordent à l’année 1962 une place de choix, de manière à proposer des lectures novatrices et fermement problématisées autour d’une date fondamentale de cette guerre en particulier et de l’Histoire du XXe siècle en général. Comment cette année résonne-t-elle dans les oeuvres ? Parallèlement à son déroulé, que disent-elles de 1962 ? Quel sens lui donne-t-on dans l’un et l’autre pays ? Pour quels imaginaires et pour quelle(s) mémoire(s) ?

Catégorie