Les Valeurs De L’âge par Maximilienne LEVET

Les valeurs de l’âge
par Maximilienne LEVET

Cet essai a pour objectif d’énoncer et de définir un devoir qui concerne les personnes âgées : celui du vieillir. Le vieillissement est toujours vu et observé à partir des déficits engendrés par l’âge et jamais à partir des acquis de l’avance en âge, à l’exception de la sagesse, notion aussi floue que vague. Les personnes âgées sont détentrices de valeurs ignorées par la société et par elles-mêmes, qui ont pour nom : lenteur, faiblesse, disponibilité et refus du gaspillage. Ces valeurs constituent une chaîne en opposition totale avec celles prônées par notre société : vitesse, force, maîtrise du temps et consommation. Les personnes âgées ont le devoir de se servir de ces valeurs pour défendre et proclamer les droits des jeunes générations et de celles à venir. Une approche résolument optimiste.

Le management par les valeurs
par Line Bergery

Le management par les valeurs est l’art d’assurer les dynamiques humaines de l’entreprise en développant une puissance collective bien supérieure à l’addition des seules capacités individuelles. La question des valeurs est associée à la mise en perspective, en prospective et en projets, ainsi qu’à l’engagement de processus et stratégies.
Le management par les valeurs expose les gains que peuvent obtenir les organisations quand les valeurs qui fondent une éthique collective sont incorporées à la recherche de la valeur (profit). Il présente les différentes approches managériales de la valeur. Ensuite, la transition entre création de valeur et valeurs éthiques est examinée par le prisme du développement durable et de la responsabilité sociale des organisations.
Enfin, la mise en œuvre d’un management par les valeurs est proposée au travers de nouvelles modalités de gouvernance.

Conquérir le marché des baby-boomers
par Frédéric Serrière

L’arrivée massive des baby-boomers à la retraite a profondément modifié le marché des seniors. En effet, qui sont les seniors aujourd’hui ? Qu’y a-t-il de commun entre un actif de 50 ans qui vient de refaire sa vie, un couple de retraités de 70 ans et une personne de plus de 80 ans vivant en maison de soins ? L’âge et le stade de la vis sont-ils encore des critères pertinents ? Comment prendre en compte l’effet générationnel, si essentiel avec l’entrée des baby-boomers sur ce marché ? Frédéric Serrière propose ici un véritable guide pour les entreprises qui veulent cibler ou plus juste le marché des seniors et des baby-boomers. Outre un état des lieux des bouleversements démographiques et sociaux, elles y trouveront une analyse fine des nouvelles tendances de consommation fondée sur les études les plus récentes, ainsi qu’une réflexion sur les segmentations et les stratégies marketing à mettre en œuvre. De nombreux cas d’entreprises et des interviews de directeurs marketing viennent illustrer le propos dans tous les secteurs d’activité, de l’assurance aux télécoms, en passant par les soins et l’alimentation. Cette deuxième édition élargit l’approche à l’international. Destiné aux professionnels du marketing, cet ouvrage propose une méthode globale et pragmatique : réussiront sur ce marché les entreprises qui adapteront à leur cible leur produit, mais aussi leur force de vente, leurs ressources humaines et leur communication.

L’âge des cénacles
par Anthony Glinoer, Vincent Laisney

Le mot « cénacle » n’évoque plus aujourd’hui qu’un groupuscule d’initiés ourdissant quelque complot. Il n’en allait pas de même au XIXe siècle où ce terme désignait un petit cercle d’écrivains et d’artistes rassemblés autour d’une figure charismatique, occupés à poser, à huis clos, les jalons de l’Art de demain. Encensé par les uns et raillé par les autres, le cénacle offrait une alternative aux tentations de la mondanité, de l’académisme, du journalisme et du mercantilisme. Des soirées de Hugo aux Mardis de Mallarmé en passant par les Samedis de Leconte de Lisle et le cercle des Nabis, il devient la sociabilité de référence des écrivains et des artistes qui désirent fonder un mouvement. Après l’époque des salons littéraires et avant l’ère des groupes d’avant-garde, le XIXe siècle s’impose donc comme l’âge des cénacles. Elaboré à partir d’un vaste corpus de journaux intimes, de lettres, d’articles, de satires, de souvenirs, de romans et de poèmes, ce livre cerne les contours du cénacle à la fois comme phénomène historique, objet sociologique et figure de l’imaginaire. Au fil des pages, le lecteur croisera les grandes figures littéraires et artistiques du XIXe siècle (Hugo, Stendhal, Balzac, Courbet, Flaubert, Baudelaire, Manet, Zola, Verlaine, Mallarmé) et s’immergera dans les mouvements qui l’ont marqué (romantisme, réalisme, Parnasse, naturalisme, impressionnisme, symbolisme). En somme, à travers le prisme du cénacle, c’est tout le XIXe siècle que les auteurs éclairent d’un jour nouveau en montrant qu’il fut moins le siècle des génies solitaires que celui des aventures collectives.


Le Moyen Âge, XIe- XVe siècle
par Michel Kaplan, Patrick Boucheron

Ce second volume d’Histoire du Moyen Age aborde de façon équilibrée l’évolution politique, l’histoire économique et sociale et la vie religieuse ; il consacre cinq chapitres à la période ” centrale ” (XIe – XIIIe s.) et trois aux deux derniers siècles (XIVe – XVe s.).

Catégorie