L’invention Gagnante par Jacques Lévy

L’invention du monde
par Jacques Lévy

Ce livre propose un cadre théorique ambitieux qui permet de décliner, par un regard qui privilégie l’espace, les différentes dimensions de la mondialisation : ses flux économiques, ses configurations anthropologiques, sa géopolitique et sa politique, certaines plus spécifiquement géographiques (villes, mobilité, télécommunication). Emergence d’un ou plusieurs espaces pertinents sur l’étendue de la planète Terre, la mondialisation est fondamentalement un événement géographique, le premier de cette ampleur à être explicité, pensé et discuté, en même temps qu’il se produit. La mondialisation change les sciences sociales. Elle oblige à revoir des cadres de pensée liés au cadre national dans lequel et pour lequel ils ont été construits. En géographie, c’est notamment le cas des notions de lieu, de territoire, de réseau, de Monde et d’humanité. La mondialisation invente un nouvel échelon qui force au réagencement de l’ensemble des autres niveaux. A l’encontre d’une idée courante, elle ne détruit pas les lieux préexistants. Elle n’est pas la victoire du général sur le particulier : elle instaure de nouveaux rapports, pas nécessairement conflictuels, entre le singulier et l’universel. Les acteurs mondialisants sont aussi mondialisés, et tout se joue en tension entre ces deux logiques. L’individu est le grand ” gagnant ” du processus, alors que les communautés, malgré de nouvelles ressources, se trouvent menacées. Les entreprises changent pour s’adapter à ce nouvel environnement, et les Etats doivent passer d’une géopolitique à leur échelle, à la politique au-delà. Finalement, la mondialisation dessine un nouvel espace d’enjeux pour les citoyens : horizons de développement, choix complexes parmi les différentes natures possibles, options de gouvernance dans un Monde politique à inventer. Le mot ” humanité ” prend un nouveau sens, qui s’émancipe de ses anciennes significations, abstraites ou utopiques. L’invention du Monde : c’est maintenant, et c’est ici.

Libérez votre créativité
par Lionel Bellenger

Dans un monde en constante mutation, où il faut aller de l’avant, résoudre des problèmes, ne pas se laisser dépasser, stimuler nos possibilités de création et d’imagination est un levier d’efficacité et de performance pour les entreprises. Dans un tour d’horizon complet du sujet, prenant en compte aussi bien la psychologie de la créativité que les meilleures techniques de la pensée divergente ou encore les apports de la sérendipité, Lionel Bellenger indique les conditions à mettre en oeuvre pour choisir la voie de l’innovation, de l’invention et de la création, notamment en répondant aux questions suivantes : Comment favoriser la créativité ? Comment aborder les problèmes sous un angle neuf ? Comment apprendre à se renouveler ? Comment solliciter le potentiel des équipes ? Cette 2e édition actualisée, est riche en outils et en exemples, notamment en matière d’histoires d’innovations, ce qui aide le lecteur à décomplexer son approche de la créativité. Cet ouvrage vous apprendra à stimuler votre créativité souvent ignorée ou bridée par des freins et des résistances qui vous empêchent de penser autrement.

L’invention de la table de mortalité
par Jacques Dupâquier

Imaginer que la mort puisse obéir à des lois impliquait un grand progrès conceptuel sur la représentation de la mort qui eut lieu au XVIIe siècle, par une voie empirique en Hollande et par une voie scientifique en Angleterre.

L’invention des sans-papiers
par Thierry Blin

Une dissemblance notoire apparaît entre l’immigré clandestin, victime de l’exploitation capitaliste, figure étendard des mobilisations gauchistes des années 1970 et le sans-papiers contemporain, que l’on a privé de droits et dont on n’a pas respecté l’humanité. Hier, l’exploitation, aujourd’hui l’exclusion, la relégation, la reconnaissance de l’autre dans son identité particulière, et ce plus particulièrement s’il est porteur de stigmates, de témoignages de mépris social. Les luttes actuelles n’affirment pas une autre vérité. Ce changement de paradigme politique, tout entier dominé par la question des droits de l’Homme, marque une étape de l’individualisme démocratique et de l’affirmation corrélative d’une démocratie des droits de l’Homme.

L’invention de la démocratie, 1789-1914
par Serge Berstein, Michel Winock

Troisième volume d’une Histoire de la France politique, cet ouvrage décrit le phénomène majeur inauguré par la Révolution française : la montée en puissance de la démocratie. Si la Révolution échoue à donner aux Français une constitution durable – une série de régimes politiques se succédant, entre coups d’Etat et révolutions -, elle n’en a pas moins affirmé le principe de souveraineté populaire au détriment de celui de la royauté de droit divin. La poussée démocratique devient alors le fil conducteur de l’entrée de la France dans la modernité, symbolisée par l’établissement du suffrage universel et l’enracinement du régime républicain.

Catégorie