Louis Massignon Et Le Comité Chrétien D’entente France-Islam (1947-1962) par BORRMANS Maurice, DE PERETTI André

Louis Massignon et le Comité Chrétien d’Entente France-Islam (1947-1962)
par BORRMANS Maurice, DE PERETTI André

De 1947 à 1962, l’Algérie a connu bien des crises et une guerre dont les victimes sont sans nombre. Louis Massignon et ses amis ont voulu alors témoigner de leur solidarité avec les Algériens, musulmans et chrétiens. Le Comité Chrétien d’Entente France Islam, animé par eux, est venu en aide aux personnes de tous bords, en même temps qu’il entendait sauver l’honneur de la France en refusant toute injustice envers quiconque et toute atteinte à la dignité de l’homme. Ce livre rassemble des documents à mettre au dossier de la douloureuse histoire qu’ont vécue les habitants de l’Algérie avant que celle-ci n’accède à l’indépendance. Ils appartiennent désormais à la mémoire commune des uns et des autres. Jean Scelles et Henri Beuve-Méry, Robert Schuman et le Cheikh El-Okbi, François Mauriac et Mohamed V, s’y voient intervenir bien souvent. Tout comme s’y multiplient les jeûnes, les pèlerinages et les appels à la trève, ainsi que les interventions auprès des plus hautes autorités de la République, y compris auprès du général de Gaulle. Voilà un ouvrage qui fait revivre une période cruciale de l’histoire récente, au seuil des nouvelles indépendances nord-africaines, celle du Maroc et de la Tunisie en 1956, celle de l’Algérie en 1962. Polytechnicien, docteur ès lettres et sciences humaines, André de Peretti a exercé de multiples responsabilités d’ingénieur, de professeur, de parlementaire, de psychosociologue, de formateur, de chercheur, d’écrivain et de poète. Il est l’auteur d’oratorios, de pièces de théâtre, de spectacles, d’oeuvres pédagogiques et d’ouvrages scientifiques. À ces titres, il a participé à de nombreux congrès internationaux. Il a aussi longtemps été le président de l’Association des Amis de L. Massignon. Son dernier livre a pour titre L’humour du Christ dans les évangiles (2004). Longtemps Professeur au Pontificio Istituto di Studi Arabi e d’Islamistica (Pisai) de Rome, rédacteur en chef de sa revue trilingue Islamochristiana et consulteur auprès du Conseil Pontifical pour le Dialogue Interreligieux, le Père M. Borrmans, des Missionnaires d’Afrique (Pères Blancs) a publié de nombreux ouvrages qui traitent du dialogue islamo-chrétien. Il a participé, à ce titre, à de multiples colloques à Tunis et à Alger, à Cordoue et à Istanbul, à Beyrouth et à Amman. Son dernier livre a pour titre Dialoguer avec les musulmans, Une cause perdue ou une cause à gagner? (2011).

Histoire, Monde et Cultures religieuses. N-28. D’une croyance à l’autre, le cas de l’islam
par SAAIDIA Oissila (dossier dirigé par)

Le Dossier D’une croyance à l’autre, le cas de l’islam, Dirigé par Oissila Saaïdia aves les contributions de Mohamed-Chérif Ferjani, Katia Boissevain, Macoumba Diop, Frédérique Louveau, Lionel Obadia, Mustapha Oukacha, Bernard Botiveau. Les bouleversements qui ont touché une partie du monde arabe incitent à dépasser des discours qui insistent sur une exception musulmane caractérisée par l’immobilisme des croyants et des adhésions religieuses. De cette exigence est issu le projet de constituer un dossier initialement intitulé « Sortir d’une religion : le cas de l’islam ». Mais une rencontre scientifique, organisée à Tunis en avril 2013 avec l’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain de Tunis, a conduit à une approche plus équilibrée dont témoigne le titre finalement retenu. La qualification de « sortie » de l’islam ne rendait pas compte d’expériences où les intéressés continuent à se vouloir solidaires de leur communauté croyante d’origine. La focalisation exclusive sur les cas de conversion hors de l’islam, généralement au profit du protestantisme évangélique, risque par ailleurs de faire passer au second plan la circulation des croyants au sein même de l’islam, notamment entre sunnisme et chiisme. Les croyants bougent, en islam comme dans les autres religions. Il est temps de dépasser le procès d’un islam virtuel qui serait irréconciliable avec la liberté religieuse et d’observer comment les choses se passent sur le terrain, au sein de sociétés, en majorité musulmanes. Varia Prosélytisme et/ou da’wa. Réflexions sur le cas de l’islam, par Mohamed – Sghir Janjar. Chroniques Programmes de l’Iserl (Lyon), du Gremmo (Lyon) et de l’Iremmo (Paris). L’islam en ses langues : exigences du sacré et nécessités du profane, Institut d’études de l’islam et des sociétés du monde musulman. Colloque international du Crédic , Autonomie et autochtonie des Églises, Yaoundé 26-30 août 2013. Lectures À propos des changements en cours dans les sociétés musulmanes : orientations bibliographiques. Ouvrages récents publiés par Shereen El Feki, Bernard Heyberger et Rémy Madinier (dir.), Christophe Pons (dir.), Chantal Verdeil (dir.), Anne-Laure Zwilling (dir.)

Germaine Tillion, Jacques Berque, Jean Servier et Pierre Bourdieu
par Fabien Sacriste

“Producteurs de savoir”, Germaine Tillion, Jacques Berque, Jean Servier et Pierre Bourdieu furent aussi des acteurs de la guerre d’indépendance algérienne. En proposant de suivre ces trajectoires, cette étude tente de mettre en valeur le dialogue qui s’instaure entre savoir et engagement pour ces quatre chercheurs, confrontés à une guerre qui remet en cause autant les valeurs que leurs représentations de la situation coloniale.

Techniques pour communiquer
par André de Peretti, Jean Boniface, Jean-André Legrand

Former, animer, c’est communiquer. Mais qu’est-ce que communiquer ? Canaliser, faciliter, réguler, assurer avec compétence des échanges qui demeurent denses et préservés des dissipations et bruits inutiles. Il y a le bricolage, on peut lui préférer des techniques et des excercices éprouvés et performants. C’est le parti pris par A. Peretti (de) dans cet ouvrage où il rassemble une surprenante variété d’instruments de communication. C’est une véritable ingénierie de la communication.

Manuel de survie à l’usage de l’enseignant (même débutant)
par François Muller

” J’ai pas les moyens ! J’ai pas été formé ! Que va dire mon inspecteur ? Et mon programme ? Que vont dire mes collègues ? Les élèves ne veulent pas travailler. Je n’ai plus le temps. Je suis prof, pas assistante sociale. Comment travailler en groupe ou donner des conseils de méthode personnalisés quand j’ai 30 élèves en face de moi ? L’Internet, c’est trop de danger pour les élèves. Quand j’évalue, j’évalue des savoirs… ” C’est en écoutant ses collègues enseignants, jeunes ou plus expérimentés, s’interroger sur la discipline, la relation pédagogique, l’évaluation, les élèves, la personne, que François Muller a eu l’idée d’écrire ce ” Manuel de survie “. Il s’appuie sur l’observation et l’analyse de nombreuses pratiques innovantes et couronnées de succès, ainsi que sur les travaux d’André de Peretti, consultant international en éducation et en formation. En partant de plus de 200 situations-problèmes, cet ouvrage s’adresse à tout enseignant, jeune ou moins jeune, de l’école primaire au lycée. 30 chapitres pour retrouver du sens à un métier toujours plus complexe et quelques techniques d’organisation pour dynamiser sa classe.

Catégorie