Marcher Sur La Tête par Marie-Noëlle Besançon, Bernard Jolivet

Arrêtons de marcher sur la tête !
par Marie-Noëlle Besançon, Bernard Jolivet

Quelle est la place des personnes souffrant de troubles psychiques dans notre société ? De quels soins et de quelles aides peuvent-elles bénéficier ? La psychiatrie, chargée d’y répondre, est en crise, dit-on ; et depuis plusieurs années on s’efforce par des plans et des mesures successifs d’y remédier sans grand succès. Au point que l’on pourrait penser que la société marche sur la tête ” et refuse de voir et d’entendre. Il est urgent de changer radicalement de perspectives. Ce livre, écrit par deux praticiens ayant une longue expérience de la psychiatrie publique, privée et associative, remet en cause les systèmes anciens pour oser des constructions nouvelles. La reconnaissance de la pleine citoyenneté des personnes souffrant de troubles psychiques est à la base de leur démarche. Il s’agit en effet de penser une organisation qui allie soins et vie sociale au coeur même de la Cité. Inspiré par l’expérience pionnière de l’association Les invités au Festin à Besançon, enrichi aussi par celles – multiples – en France et en Europe, ce livre formule des propositions afin qu’advienne une psychiatrie citoyenne. La seule qui puisse redonner du sens aux pratiques des soignants, à la vie des soignés et à celle de leurs familles.

Voulez-vous marcher sur la tête ?
par Mélanie Dupont, Paul Messerschmitt

Au-delà de procès retentissants comme celui de l’affaire d’Outreau, que penser et que faire de l’extraordinaire évolution actuelle des comportements des jeunes et des moins jeunes, qui bouleversent toutes nos institutions : la famille, l’école, la justice. Les auteurs, tous deux thérapeutes professionnels de la jeunesse en danger, confrontent librement leur expérience, l’un sénior pédiatre et psychiatre, l’autre psychologue, à partir d’observations et de situations réelles de leur pratique courante.

La marche sur les cendres
par Denis Boulbès

Parcourant à pied le tour de la Mancha sur les traces de Don Quichotte, dans cette Espagne qui évoque si bien la mort, Stéphane Handien, veuf de Claire depuis quelques mois, prisonnier de ses souvenirs et de sa douleur, marche à côté de son amour défunt. La vie est comme un tronc d’arbre qui se ramifie en branches et, sur la route de son existence, Stéphane, confronté à cette géométrie des choix, consumera son chagrin et, sur les cendres de son bonheur passé, recouvrera le goût de vivre.

Catégorie