Méthode Rose, La Première Année De Piano par Daniel Ichbiah

Le solfège
par Daniel Ichbiah

Passage obligé de tout musicien en herbe, le solfège n’est pas qu’une formalité rébarbative : c’est ce que prouve cet ouvrage. Loin des théories et des exercices fastidieux, cette méthode réinvente le solfège avec un joyeux mélange d’humour et de rigueur. De la simple lecture d’une partition à son interprétation virtuose en passant par l’étude des rythmes, ce petit guide vous initie pas à pas à la musique sans vous en dégoûter. Oubliez vos mauvais souvenirs, et prenez plaisir à apprendre!

Ah vous dirais-je maman !
par Pierre André Martin

A l’occasion d’une hospitalisation, Pierre convoque en rêve à son chevet les disparus qu’il a aimés et les ancêtres dont il imagine l’existence. Il évoque le paradis d’une enfance illuminée pendant toute la guerre par l’affection des pensionnaires de l‘école que dirige sa mère. Elles deviennent toutes, par les simulacres de mariages qui émaillent leurs jeux, autant d’épouses attentionnées. Elles font de lui « un polygame en culotte courte » car il prend son rôle de petit mari très au sérieux. Les troupes allemandes occupent le rez-de-chaussée de l’école et il les observe du premier étage en compagnie de ses épouses. C’est de là que part le peloton d’exécution qui va fusiller Guy Môquet, dans une carrière où les pensionnaires avaient l’habitude d’aller en promenade le jeudi et le dimanche. Ce drame et la déportation de compatriotes d’origine juive, dont celle de la famille de son copain David, attisent les mouvements de résistance dans toute la région. Il s’apitoie malgré lui sur les malheurs de l’officier allemand échappé de l’enfer de Stalingrad, dont la famille entière a disparue dans le grand bombardement de Coblence. Cet officier musicien l’aide à répéter à distance, au piano, les fameuses variations de Mozart qui constituent le titre du livre. Sa Maman meurt un mois et demi avant le retour de captivité de son Papa, objet d’une longue attente, de 1940 à 1945. Un reste de fièvre le fait délirer, avant de quitter l’hôpital, guéri de sa maladie mais pas encore délivré de son passé.

Michael Aaron Methode de Piano
par Michael Aaron

L’Interet et le progres de l’eleve sont les buts poursuivis dans ce troisieme grade. On y trouve les principes elementaires de technique sous forme de pieces melodiques.

Le piano jazz sans professeur
par Bob Kail

Le piano jazz, c’est une façon amusante de jouer. Cet ouvrage vous fera découvrir cette grande tradition musicale. L’auteur, pianiste de jazz professionnel, vous initie à cet art et vous apprend également à jouer du blues, du ragtime et du boogie-woogie, au plus grand plaisir de votre entourage. Des conseils pratiques, des explications claires, des exercices faciles qui feront de chaque apprenti un pianiste de la trempe des maîtres jazzmen !

Le piano de ma mère
par Yann Queffélec

« Je m’appelle Yann Queffélec et je suis né le 4 septembre 1949, à Paris XVe. Sous X. Père et mère inconnus. Inexact ? En effet. Toujours cette fichue tendance à broder, à romancer… Je m’appelle Yann Queffélec. J’ai appris à mentir très jeune, encouragé par mon père, homme droit qui plaçait le mensonge au rang de vice, le plus noir de tous. Il avait les yeux bleus, d’un bleu vertigineux, comme l’horizon marin. Il me regardait et je n’avais rien dit qu’il me murmurait : menteur !… Étonnez-vous qu’après je sois devenu romancier.
Ces mémoires vont donc retracer la relation houleuse, et souvent tourmentée, que j’ai toujours eue avec mon père, l’homme que j’ai le plus aimé, admiré, craint, et qui voulait me faire plier sous sa loi. Ils vont aussi raconter le déclin familial des Queffélec, des gens contradictoires, aussi modestes que prétentieux, aussi discrets qu’arrogants, timides, mais ne doutant pas d’appartenir à une catégorie supérieure. »
Le premier tome de ce récit autobiographique couvre les deux premières décennies de l’auteur, s’achevant sur la mort de sa mère, en 1969.

Catégorie