Mystères Initiatiques par David Taillades

De la franc-maçonnerie opérative au rite Émulation
par David Taillades

La franc-maçonnerie revendique une tradition initiatique puisant ses sources chez les constructeurs du Moyen Âge et constituerait ainsi une voie spirituelle authentique parfaitement légitime. S’ il n’est pas possible d’ expliquer ses origines par la seule symbolique des rituels, en ignorant ou négligeant celle-ci, on laisse nécessairement dans l’ombre la clé essentielle de la compréhension intégrale de l’ édifice maçonnique. Ainsi, la confrontation de l’histoire au contenu symbolique des rituels fait indéniablement apparaître qu’elle n’est pas un pur produit de l’ Enlightenment anglais. Plus encore, tout confirme qu’il s’agit bien d’une tradition ésotérique .pratiquée autrefois par des opératifs qui a fait l’objet d’un détournement d’intention et d’une reconfiguration formelle pour servir un projet politique dissimulé de grande envergure.

Le miroir et le crâne. Parcours initiatique du Bwete Misoko (Gabon).
par Julien Bonhomme

 La scène se passe au cœur d’une nuit gabonaise. Au corps de garde, un homme est assis devant un miroir qu’il scrute, les yeux fixes. Il prend la parole et raconte des scènes étranges, apparitions fantastiques ou sombres histoires de famille. Il les raconte à d’autres hommes qui l’écoutent avec attention, massés autour de lui. Il s’agit là d’une initiation au Bwete Misoko, rituel masculin originaire des Mitsogo du Gabon central mais aujourd’hui répandu dans la majorité du pays. Le livre en retrace le parcours initiatique complexe : depuis les rites de passage centrés autour de l’absorption de la plante hallucinogène eboga à des fins visionnaires et thérapeutiques, jusqu’à la dernière étape rituelle au terme de laquelle l’initié pourra à son tour initier des novices et exercer le métier de devin-guérisseur. À partir d’une approche pragmatiste centrée sur la logique interactionnelle du rituel, l’auteur montre comment le Bwete Misoko permet de mettre en scène l’ordre des relations sociales en les rejouant dans le miroir initiatique. L’initiation instaure en effet un autre type de rapport à soi et à autrui par le biais d’une série de pièges qui opèrent une recomposition de la relation aux sorciers, aux femmes et aux ancêtres. En déplaçant ainsi le regard des structures symboliques vers les dynamiques d’interaction, ce livre invite à un renouvellement théorique de l’anthropologie du rituel : le rituel est moins une affaire de croyance et de symboles que de contextes et de relations ; et son efficacité propre repose moins sur la métaphore que sur l’ironie.


Le mystère de Job et les épreuves initiatiques
par Isabelle Dupuis

Livre remarquable présentant la puissance de l’enseignement ésotérique du Livre de Job, trop souvent ignorée.

Robert Marteau
par Roger Parisot

Chroniqueur de la geste paysanne, poète du regard et de la présence, poète journalier, poète traducteur, Robert Marteau est tout cela, à la fois, en même temps qu’il n’a qu’un seul et même chant que suscite en lui une seule et même vérité. C’est dans la mémoire (mère des muses) que sa parole prend source pour épouser le cours de la Tradition secrète et sacrée. Et c’est fondée musicalement ou, mieux, musiquement que sa poésie parle la langue de la Fable, ce que le présent essai se propose de dire en la montrant nourrie toujours de la sève forestière du terroir natal.

Catégorie