Noms De Personne En Islam par Annemarie Schimmel

Noms de personne en Islam
par Annemarie Schimmel

Permettre de comprendre la signification des noms musulmans et les usages qui accompagnent leur choix, tel est le dessein poursuivi par Annemarie Schimmel dans cet ouvrage qui invite le lecteur à un voyage à travers le monde de l’islam, du Maroc à l’Inde et des origines jusqu’à l’époque contemporaine. Une bonne place est réservée à l’explication de la structure traditionnelle des noms, mais l’auteur tient également compte des évolutions qui marquent notre temps. La grande variété des exemples – qu’il s’agisse des noms eux-mêmes ou des anecdotes qui aident à en saisir le sens – fait des Noms de personne en islam un guide indispensable pour mieux saisir l’histoire, la culture et le quotidien des musulmans.

Les non-dits du nom. Onomastique et documents en terres d’Islam
par Christian Müller, Muriel Roiland-Rouabah

Contrairement à d’autres itinéraires, celui de Jacqueline Sublet est d’une parfaite clarté. L’histoire le guide tout au long, mais pas n’importe laquelle. D’entrée de jeu, la recherche du document s’y impose, comme indispensable moyen d’accès à la connaissance de milieux divers : marchands, juristes, fonctionnaires au premier rang desquels Ibn al‐Suqāʿī, témoin majeur de l’intérêt porté par Jacqueline Sublet à l’époque mamelouke. Biographie et historiographie vont très vite, dans cet itinéraire, s’appuyer sur une certitude : l’histoire par le document ne peut pas ignorer la recherche du nom, ce nom qui détient le secret même des êtres et des choses. Sans s’interdire quelques excursions, entre autres aux jardins de Damas ou jusqu’aux frontières de l’empire musulman, Jacqueline Sublet revient toujours à ce nom qui la fascine, pour ce qu’il révèle et cache à la fois. André Miquel (extrait de la préface) Ces Mélanges rassemblent 24 articles de chercheurs d’horizons divers qui ont été en relation avec Jacqueline Sublet tout au long de sa carrière. Les contributions s’articulent autour du thème fédérateur de « Onomastique et documents en terres d’Islam ».

Le nom de trop
par Jacques Tarnéro

Pourquoi le nom d’Israël dérange-t-il ? De quoi Israël est-il l’éternel coupable ? Coupable de faire ou coupable d’être ? La haine d’Israël semble être devenue la religion d’une partie de l’humanité. Avec une obsessionnalité peu commune, voilà cet État régulièrement accusé de tous les crimes de la terre. Que désirent tous ces indignés ? De boycott en flottille humanitaire, ces grands cœurs ont fait du nom d’Israël leur dernière passion répulsive. Tandis que les révoltes arabes révèlent que les arabes sont d’abord les victimes d’autres arabes, c’est toujours l’État des juifs qui est dénoncé comme le Mal absolu. Comment, en Europe, la mise en équivalence de la croix gammée et de l’étoile juive peut-elle être exhibée ? De quelle cause est-elle l’étendard ? De quoi le nom d’Israël est-il le symbole pour que certains veuillent à ce point l’effacer ?

« Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde. » Il n’y a pas d’autre histoire au monde, pas d’autre nom, pas d’autre récit, que ce qui est produit sur et à propos d’Israël qui ne confirme la justesse de ces mots d’Albert Camus.

Ce livre tente de décrypter cette énigme récurrente.

Jacques Tarnéro est essayiste et documentariste. Il est l’auteur de deux longs métrages : Autopsie d’un mensonge, le négationnisme (2000) et Décryptage (2003).


L’Ahmadiyya : un islam interdit
par Asif Arif

L’ “Ahmadiyya “ou, péjorativement “Qadianis”, représente un mouvement fondé en 1889 en Inde par Mirza Ghulam Ahmad. Se proclamant le Messie attendu par différentes religions, il s’est fait le porteur d’une réforme prônant un islam de paix et un djihad par la plume, interdisant ainsi toute guerre au nom des religions. Cet ouvrage revient sur l’histoire et les persécutions d’une minorité dont les membres sont assassinés et dont l’Islam est par conséquent interdit, tout en analysant les faits à la lumière de l’évolution du contexte politique pakistanais.

Éducation islamique de la jeunesse
par Mohammad Amin Sheikho

Définition de la Salât (la prière)
Interprétation de la sourate al-Fâtiha
Interprétation de la sourate al-Fâtiha
Interprétation de la sourate an-Nâs
Interprétation de la sourate al-Falaq (l’aube naissante)
Interprétation de la sourate al-Ikhlâs (Le monothéisme pur)
Le magicien et l’aiguille
Interprétation de la sourate al-Massad
Interprétation de la sourate an-Nasr (Le secours)
Interprétation de la sourate al-Kâfiroun
Interprétation de la sourate al-Mâ`oun (L’ustensile)
Interprétation de la sourate al-Quraych
Interprétation de la sourate al-Fîl (L’éléphant)
La foi est le levain de la prière
Les ablutions mineures
Les horaires de la prière et la noble Ka`ba
Apprentissage de la prière
Apprentissage de la prière
La prière de la jeune fille
La prière motive les bonnes actions
Interdiction de nuire aux animaux ou de les tuer
La clémence envers les animaux
La douceur de la foi
Les signes de l’hypocrisie


Catégorie