Oxford Handbook Of Endocrinology And Diabetes (Oxford Medical Handbooks) By (2014-04-17) par Torey Hayden

L’enfant au chat
par Torey Hayden

“Conor tenait le chat en peluche étroitement serré contre sa poitrine. Il le souleva lentement pour le presser contre son menton puis il se mit à agiter frénétiquement une main. – Miaou ? murmura-t-il, le visage enfoui dans la fourrure du petit animal.” Conor, 9 ans, ne s’exprime que par miaulements. Ses comportements obsessionnels épuisent ses parents, au point qu’ils songent au divorce. Ils confient leur fils, considéré comme autiste, au Dr James Innes. Si peu à peu une relation de confiance s’établit entre lui et l’enfant, le psychiatre s’intéresse aussi à sa mère, Laura, qui lui avoue avoir développé tout un univers pour échapper à son enfance difficile. Qu’implique cette imagination extraordinaire que toute la famille semble partager ? Et surtout, que cherche à exprimer réellement Conor, dont l’esprit se révèle très éveillé ?

La promesse du désert
par Sarah Morgan

Quand le cheikh de Zubran lui demande, quelques mois à peine après leur rupture, d’organiser la réception de son mariage avec une autre femme, Avery, dévastée, comprend qu’il cherche ainsi à la punir. Après un an de folle passion, n’est-ce pas elle qui a pris l’initiative de leur rupture ? Renoncer à Malik lui a brisé le cœur, mais comment aurait-elle pu faire autrement ? Jamais elle n’aurait fait pour lui une épouse convenable, et il l’aurait tôt ou tard rejetée… Parce qu’elle refuse de montrer à Malik combien elle souffre, Avery se résout à accepter sa cruelle proposition. C’est décidé : elle fera de ce mariage l’événement le plus somptueux de l’année. Qui sait, une fois Malik marié, peut-être parviendra-t-elle à l’oublier et, enfin, à tourner la page ?

Aller simple pour l’enfer
par Jean Failler

Une enquête des plus insolites pour Mary Lester !

Elle quite la terre ferme et embarque sur un chalutier de grande pêche pour une campagne dans les mers les plus inhospitalières du monde.
Sur le Drakkar, fleuron de la flotille lorientaise, des incendies se déclarent régulièrement mettant en péril la vie des quinze hommes d’équipage. Qui est le pyromane suicidaire ? Pour le découvrir, pas d’autre moyen que d’embarquer et de partager la vie de l’équipage.
Et, sur l’Océan, entre les Féroé et l’Islande, on est plus près de l’Enfer que du Paradis.

Découvrez le tome 12 des aventures de Mary Lester, une enquêtrice originale et attachante !

EXTRAIT

Ce sont d’étranges choses que les rêves.
Pourquoi Mary Lester avait-elle vu Guitte en songe ? Guitte, la patronne de la Taverne des Korrigans, cette vieille dame à la personnalité si attachante qu’elle avait rencontrée lors d’une enquête à Concarneau.
Le plus drôle était qu’elle ne se souvenait pas de la nature de son rêve. Ce n’était pas un cauchemar, non, il lui avait semblé que Guitte voulait lui dire quelque chose. Peut-être lui reprocher de n’être pas, comme elle l’avait promis, retournée la saluer.
En quittant Concarneau, son enquête finie, Mary s’était juré de revenir la voir. Promesse reportée – d’autres urgences l’avaient sollicitée – puis tombée dans les oubliettes.

CE QU’EN PENSE LA CRITIQUE

C’est du grand art que ce polar ! – Jmdoe, Babelio

Habile, têtue, fine mouche, irrévérencieuse, animée d’un profond sens de la justice, d’un égal mépris des intrigues politiciennes, ce personnage attachant permet aussi une belle immersion, enquête après enquête, dans divers recoins de notre chère Bretagne. – Charbyde2, Babelio

À PROPOS DE L’AUTEUR

Cet ancien mareyeur breton devenu auteur de romans policiers a connu un parcours atypique !

Passionné de littérature, c’est à 20 ans qu’il donne naissance à ses premiers écrits, alors qu’il occupe un poste de poissonnier à Quimper. En 30 ans d’exercice des métiers de la Mer, il va nous livrer pièces de théâtre, romans historiques, nouvelles, puis une collection de romans d’aventures pour la jeunesse, et une série de romans policiers, Mary Lester.

À travers Les Enquêtes de Mary Lester, aujourd’hui au nombre de quarante-sept, Jean Failler montre son attachement à la Bretagne, et nous donne l’occasion de découvrir non seulement les divers paysages et villes du pays, mais aussi ses réalités économiques. La plupart du temps basées sur des faits réels, ces fictions se confrontent au contexte social et culturel actuel. Pas de folklore ni de violence dans ces livres destinés à tous publics, loin des clichés touristiques, mais des enquêtes dans un vrai style policier.


La régate du Saint-Philibert
par Jean Failler

Sortie en mer périlleuse pour Mary Lester…

Un week-end prolongé amène Mary Lester à la Trinité-sur-Mer. Elle est invitée par des amis navigateurs à participer aux régates d’hiver où s’affrontent les meilleurs skippers de l’hexagone.
Sa première sortie en mer, sous un temps difficile, est marqué par la disparition de Mose Stein, un riche navigateur, mal aimé des autres compétiteurs. Puis un second cadavre est découvert, un décès qui paraîtrait accidentel si la victime n’avait reçu, la veille de sa mort, des menaces précises. Mary Lester est chargée d’enquêter sur cette seconde mort lorsqu’un troisième drame se produit. Il ne semble pas y avoir de liens entre ces trois morts, et pourtant…
Alors qu’elle commence à entrevoir la vérité, elle est dessaisie de l’enquête. Lorsque la politique s’en mêle, les flics honnêtes ont bien du mal à faire leur devoir..

Régates et magouilles politiques sont au menu de ce nouveau polar breton signé Jean Failler !

EXTRAIT

Mary Lester arrêta la Twingo devant une adorable petite maison basse tapie derrière un muret de pierres sèches couvert de plantes de rocaille.
S’il fallait en croire l’Anaconda, alias Patrick de Kerbedery actuel petit ami de Caroline Lacroix, c’était là qu’habitait « la veuve» qui devait héberger Mary Lester pendant ce week-end prolongé à La Trinité-sur-Mer. Samedi, dimanche et lundi sans l’odeur du bureau, sans la face chafouine du lieutenant Mercadier, sans formulaires à remplir, quelle aubaine ! Avec, en prime, une invitation à naviguer en baie de Quiberon sur un bateau de compétition mené par un des meilleurs skippers de Bretagne Sud, que demander de plus ?
La maison de « la veuve» puisque veuve il y avait, accrochée à flanc de coteau, dominait l’estuaire de la rivière de Crac’h et s’offrait ainsi un fabuleux panoramique sur la rivière et l’océan. Une vue imprenable, comme disent les agents immobiliers.
Mary poussa la petite barrière de bois peinte d’un bleu passé qui séparait le jardin de la route, s’approcha de la porte, bleue elle aussi, entourée d’hortensias encore en bourgeons, frappa et attendit.

CE QU’EN PENSE LA CRITIQUE

Habile, têtue, fine mouche, irrévérencieuse, animée d’un profond sens de la justice, d’un égal mépris des intrigues politiciennes, ce personnage attachant permet aussi une belle immersion, enquête après enquête, dans divers recoins de notre chère Bretagne. – Charbyde2, Babelio

À PROPOS DE L’AUTEUR

Cet ancien mareyeur breton devenu auteur de romans policiers a connu un parcours atypique !

Passionné de littérature, c’est à 20 ans qu’il donne naissance à ses premiers écrits, alors qu’il occupe un poste de poissonnier à Quimper. En 30 ans d’exercice des métiers de la Mer, il va nous livrer pièces de théâtre, romans historiques, nouvelles, puis une collection de romans d’aventures pour la jeunesse, et une série de romans policiers, Mary Lester.

À travers Les Enquêtes de Mary Lester, aujourd’hui au nombre de quarante-sept, Jean Failler montre son attachement à la Bretagne, et nous donne l’occasion de découvrir non seulement les divers paysages et villes du pays, mais aussi ses réalités économiques. La plupart du temps basées sur des faits réels, ces fictions se confrontent au contexte social et culturel actuel. Pas de folklore ni de violence dans ces livres destinés à tous publics, loin des clichés touristiques, mais des enquêtes dans un vrai style policier.


Dictionnaire des matériaux du peintre
par François Perego

Saviez-vous que l’on a utilisé de la momie broyée comme pigment ? Que les Indiens ont extrait un pigment jaune de l’urine de vaches nourries avec des feuilles de manguier ? Que l’on produit annuellement plus de quatre millions de tonnes de blanc de titane ? Quel recul possède-t-on sur les résines acryliques et quelles sont leurs caractéristiques ? On dit parfois de ne pas utiliser de siccatif dans les peintures à l’huile, sur quoi est fondée cette idée ? Peut-on encore travailler avec le précieux outremer naturel ? Connaissez-vous le bleu maya ? Quelle recette d’huile cuite allez-vous choisir ? Jamais l’artiste n’a disposé d’un tel choix de matériaux que de nos jours, or il n’a jamais été si distant de leur origine et de leur comportement. C’est probablement la rançon du ” prêt-à-l’emploi “, qui, s’il fait gagner un temps précieux, empêche de connaître pleinement la matière. Cet ouvrage permet de renforcer, voire de renouer ce lien entre l’artiste et ses matériaux. Ce dictionnaire, qui compte plus de 500 articles enrichis de près de 650 illustrations, comble une lacune importante dans la littérature sur la peinture et les arts graphiques. Il offre une somme considérable d’informations aux étudiants, aux chercheurs, aux restaurateurs et aux marchands d’œuvres d’art. Très complet et facile à consulter du fait de sa construction et de son index général de plus de 5000 mots, cet ouvrage deviendra sans conteste un outil incontournable.

Catégorie