Peluches Brodées par Octave Mirbeau

Octave Mirbeau: Oeuvres Majeures (L’édition intégrale – 268 titres)
par Octave Mirbeau

Ce livre numérique présente "Octave Mirbeau: Oeuvres Majeures (L’édition intégrale – 268 titres)" avec une table des matières dynamique et détaillée. Notre édition a été spécialement conçue pour votre tablette/liseuse et le texte a été relu et corrigé soigneusement. Octave Mirbeau (1848-1917) est un écrivain, critique d’art et journaliste français. Il connaît une célébrité européenne et de grands succès populaires, tout en étant également apprécié et reconnu par les avant-gardes littéraires et artistiques, ce qui n’est pas commun. Table des matières: Romans La maréchale Le Calvaire L’Abbé Jules Sébastien Roch Dans le ciel Le Jardin des supplices Le Journal d’une femme de chambre Les Vingt et un Jours d’un neurasthénique La 628-E8 (Les feuillets La Mort de Balzac) Dingo Un gentilhomme Pièces de théâtre Les Mauvais bergers Les affaires sont les affaires Farces et moralités Dialogues tristes Contes Lettres de ma chaumière Dans l’antichambre La Vache tachetée Chez l’Illustre écrivain La Pipe de cidre Les Mémoires de mon ami Contes cruels Articles Le Comédien L’Ordure La Grève des électeurs Prélude Sur Franz Servais Les Écrivains, 2 volumes L’Affaire Dreyfus Combats esthétiques Préfaces Préface à Marie-Claire, roman de Marguerite Audoux Préface à Le Livre de Goha le Simple d’Albert Ades et Albert Josipovici Correspondance Lettre à M. Octave Mirbeau, écrit par Léon Tolstoï

Le Journal d’une femme de chambre
par Octave Mirbeau

“Ce livre que je publie sous ce titre : Le Journal d’une Femme de Chambre a été véritablement écrit par Mlle Célestine R…, femme de chambre. Une première fois, je fus prié de revoir le manuscrit, de le corriger, d’en récrire quelques parties. je refusai d’abord, jugeant non sans raison que, tel quel, dans son débraillé, ce journal avait une originalité, une saveur particulière, et que je ne pouvais que le banaliser en “y mettant du mien”. Mais Mlle Célestine R… était fort jolie. Elle insista. Je finis par céder, car je suis homme, après tout…” O.M.

Œuvre romanesque: Le Calvaire. L’abbé Jules. Sébastien Roch. L’écuyère. La maréchale
par Octave Mirbeau

Pamphlétaire redouté, critique d’art d’une espèce de prescience et justicier des Lettres, Octave Mirbeau (1848-1917) a été le grand démystificateur, l’incarnation de l’intellectuel engagé, libertaire et dreyfusard, et, selon Apollinaire, ” le seul prophète de ce temps “. Dramaturge à succès, qui a triomphé, depuis près d’un siècle, sur toutes les scènes du monde avec les affaires sont les affaires, il est aussi et surtout un romancier puissant et original, qui a connu tout à la fois l’admiration des happy few (Tolstoï, Mallarmé, Rodenbach, Remy de Gourmont, Marcel Schwob) et les gros succès de librairie. Malheureusement, ses deux romans les plus célèbres, Le Journal d’une femme de chambre et Le Jardin des supplices traduits dans une vingtaine de langues, ont fait quelque peu ombrage à se autres œuvres, alors qu’il a contribué, plus que tout autre au tournant du siècle, avec Les 21 jours d’un neurasthénique ou La 628E-8, à l’évolution d’un genre qu’il jugeait condamné. Tant par les thèmes traités, plus que jamais actuels, que par le renouvellement de la forme romanesque, Mirbeau apparaît aujourd’hui comme le romancier moderne par excellence. Mais, pour prendre conscience de son importance historique, il fallait établir la première édition critique de son œuvre romanesque intégrale. Et, pour comprendre et apprécier son évolution, il fallait défricher et explorer le massif insoupçonné de sa production de jeunesse : cinq remarquables romans parus sous pseudonyme au début de sa carrière sont donnés ici, en annexe, pour la première fois.

Catégorie