Politiques Sociales – Cours Et Qcm – L’essentiel En 38 Fiches – Catégories A Et B – Concours 2016-2017 par Sabine Sépari, Florian Bonnet, Morgane Le Breton, Pascal Fabre

Management et contrôle de gestion DSCG 3
par Sabine Sépari, Florian Bonnet, Morgane Le Breton, Pascal Fabre

Tout le programme du DSCG 3, Management et contrôle de gestion, présenté de façon claire, rigoureuse et efficace : le management organisationnel, le management stratégique. Les + du cours : exemples d’illustration et focus thématiques ; tableaux et schémas de synthèse ; l’essentiel en fin de chapitre, avec : – la synthèse du cours, – un lexique des définitions, – les concepts, théories et auteurs. Les + de l’entraînement : quiz, applications et études de cas ; sujet d’annales 2016 corrigé ; corrigés détaillés.

Anthologie de poésie d’amour (Edition pédagogique)
par Collectif

SOIXANTE POÈMES ANNOTÉS :
La poésie amoureuse serait née avec Orphée qui, accompagné de sa
lyre, chanta son amour à la belle Eurydice. Puis, les façons de dire
l’amour évoluent et se diversifi ent, mais on retrouve à chaque époque
l’expression d’une sensibilité, d’un désir à combler. D’Ovide à Victor
Hugo, d’Emily Dickinson à Jacques Réda, cette anthologie propose plus
de soixante poèmes d’amour, de l’Antiquité à nos jours.

DOSSIER THÉMATIQUE : DIRE L’AMOUR PAR AURÉLIA DAL ZOTTO• L’écriture poétique, expression
première pour dire l’amour
• Dire l’amour, l’expression
d’un manque et d’une plénitude
• Une expérience charnelle et poétique

PROLONGEMENTS INTERDISCIPLINAIRES :
• Histoire des arts
• Musique
• SVT

LE + POUR L’ORAL :
en partenariat avec Audiolib des extraits de l’oeuvre lus par Daniel Mesguich et accessibles grâce à des flashcodes.

Vocabulaire, exercices écrits et oraux, groupements de textes et lecture d’images autour de l’oeuvre.


Les annonces en cancérologie
par Olivier Bouché, Bernard Ulrich

Un malade doit-il connaître la vérité, toute la vérité, rien que la vérité ? Tout médecin est un jour amené à se demander s’il doit annoncer à son patient le résultat d’un diagnostic, d’un pronostic.
Que dire ? À qui le dire ? Comment le dire ? Quand le dire ? Où le dire ?
Autant de questions, parmi tant d’autres en cancérologie, auxquelles il faut apporter une réponse satisfaisante et cohérente dans le cadre de la mesure 40 du premier Plan Cancer.
Le malade a le droit de savoir et de tout savoir, mais il a aussi le droit de ne pas savoir. Pénétré de ces droits contradictoires, le médecin porte seul la responsabilité de choisir s’il convient ou non de dire. Comment appréhender les besoins, le désir profond, avoué ou inavoué, l’intériorité du patient, sans trop en dire pour ne pas instiller le doute, la méfiance, l’angoisse et le désarroi.
En cancérologie, la question n’est plus : « faut-il dire la vérité au malade ? » mais « comment dire la vérité au malade ? ». La parole peut être une maltraitance si elle ne prend pas en compte l’histoire de chaque patient. Comment amortir la brutale révélation d’un cancer sans mentir, tout en veillant à préserver l’étincelle d’espoir nécessaire à la mise en œuvre du parcours thérapeutique ?
Cet ouvrage n’a d’autre ambition que d’instaurer une réflexion sur cette question difficile, tout en apportant des éléments de réponses concrètes dans le respect du malade et d’une médecine plus humaine.
Les auteurs proposent la mise en pratique de repères « mnémotechniques » P.R.O.S.E.I.C. qui sont le fruit de recommandations d’experts et d’une expérience clinique. De nombreux témoignages de malades mais aussi de soignants enrichissent cet ouvrage très pragmatique.


La face cachée de Ruth Malone
par Emma FLINT

Sous les apparences douteuses se cache une réalité, mais qui veut vraiment l’approcher ?
1965. Une vague de chaleur déferle sur le Queens, banlieue ouvrière de New York, et plonge ses habitants dans un état léthargique. Un matin ordinaire, Ruth Malone, mère célibataire aux allures de star hollywoodienne, constate la disparition de ses deux enfants.
Peu après, le corps de la petite Cindy est retrouvé abandonné sur un chantier, son doudou encore à la main. Lorsque, quelques jours plus tard, la dépouille de son fils, Frankie Jr, est découverte dans des conditions similaires, des voix accusatrices s’élèvent contre Ruth.
De la voisine qui a toujours eu des doutes aux médias avides de scandale, tout le monde semble avoir quelque chose à lui reproche.
Mais qui est Ruth dans personne ne la regarde ?
Cette ” mère ” qui collectionne les amants depuis des années et ne verse pas une larme devant les corps sans vie de ses enfants.
Alors que presse, opinion publique et tribunaux condamnent Ruth avant l’heure, un seul homme va tenter de percer le mystère de cette femme : nouvelle Médée monstruseuse ou victime innocente ?


La fabrique du Paris révolutionnaire
par David GARRIOCH

Dans ce livre très remarqué, qui brosse avec une verve narrative exceptionnelle le portrait d’une ville en plein bouleversement dans les décennies précédant 1789, l’historien australien David Garrioch montre que les transformations sociales, économiques, et culturelles de Paris expliquent bien des aspects de la Révolution.

Comment Paris, ville cosmopolite, polie et prospère, centre européen des savoirs et de la tolérance, a-t-elle pu donner naissance, à la fin du XVIIIe siècle, à une révolution radicale ? Certes, les inégalités y étaient très fortes et la vie souvent précaire, mais Paris n’avait rien d’une société en perpétuelle ébullition et les Parisiens étaient attachés à leur ville par des liens affectifs puissants, des devoirs communautaires et des obligations morales.
Dans ce livre sans équivalent, qui brosse avec une verve narrative exceptionnelle le portrait d’une ville en plein bouleversement, David Garrioch essaie de comprendre la singularité de la Révolution française en analysant les transformations de la vie matérielle, l’apparition d’idées et de pratiques sociales nouvelles, les évolutions démographiques et les profonds changements en matière religieuse, politique et institutionnelle. Le caractère sécularisé et égalitaire de Paris, sa grande taille et son dynamisme commercial, son étrange mélange de sujétion et d’indépendance ont donné naissance à un radicalisme politique inédit. Mais, à son tour, la Révolution a transformé la ville, ses structures politiques comme ses hiérarchies internes, ses idéologies sociales et de genre comme ses pratiques culturelles…


Catégorie