Pouvoirs Et Société Dans La France D’ancien Régime – 3Ed par Vincent Milliot, Philippe Minard

La France d’Ancien Régime
par Vincent Milliot, Philippe Minard

La France d’Ancien Régime constitue un univers à la fois fascinant et dépaysant pour l’observateur contemporain : la société tout entière est organisée de façon hiérarchique et pyramidale, autour des deux piliers que sont la monarchie et l’Église catholique qui, ensemble, gouvernent la vie de 20 à 28 millions de Français, appelés à louer Dieu et vénérer leur roi.
Nourri des recherches les plus récentes et appuyé sur une longue expérience pédagogique, ce livre propose des clés pour comprendre les structures et le fonctionnement de la société française des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles. De manière claire et vivante, il restitue les conditions de vie, les manières de croire et de penser des différentes catégories de Français, et analyse de façon dynamique la lente construction de l’État royal ainsi que les contradictions qui exploseront en 1789.
Une attention particulière a été portée aux outils et instruments de travail destinés à faciliter la réussite des étudiants de Licence auxquels ce livre s’adresse en priorité.

Méthode pour le commentaire et la dissertation historiques
par Vincent Milliot, Olivier Wieviorka

Cet ouvrage apporte à l’étudiant en histoire les méthodes pour aborder les diverses épreuves du cursus universitaire. Du brouillon à la réalisation d’un commentaire, il apprend à cerner un texte, ses idées et son plan. Le lecteur découvre comment interpréter justement et situer dans leur contexte des documents statistiques et des illustrations. De plus, il y trouvera les indications pour ordonner ses idées dans une dissertation ou lors d’un oral, et les méthodes pour utiliser ou constituer une bibliographie. La partie didactique s’accompagne d’exemples et d’exercices corrigés qui pourront servir de modèle.
La rigueur et la clarté de cet ouvrage en font un outil pédagogique indispensable.

Vincent Milliot est professeur en histoire moderne à l’université de Caen.
Olivier Wieviorka est professeur des Universités à l’ENS Cachan.


Cultures, sensibilités et société dans la France d’Ancien Régime
par Vincent Milliot

nouvelle présentation

Cet ouvrage propose de définir les principales déterminations culturelles de la France d’Ancien Régime. Il décrit la « religion ordinaire » et les croyances, les gestes qui accompagnent les grands moments de l’existence : la naissance, le mariage et la mort. Il dépeint les différentes formes de la sociabilité, les contraintes du labeur quotidien et la fragilité de la vie. Il prend en compte le choc des réformes religieuses et les effets de la diffusion de la Réforme catholique, le développement de l’imprimé, les transformations de la culture matérielle… Autant de mutations qui modifient les « sensibilités » de Français de la Renaissance aux Lumières.

Vincent Milliot est professeur d’histoire moderne à l’université de Caen.

Cultures et sensibilités. L’empreinte du sacré. Christianisation et acculturation religieuse. Naître, convoler, mourir. Sensibilités affectives : familles, enfances, vieillesses. Les formes de la sociabilité. Pauvretés. Le travail. Manières de vivre et d’habiter : culture matérielle et naissance de l’intimité. La culture de l’imprimé. Les paradoxes des Lumières.


Images et sociétés dans l’Europe moderne
par Maurice Daumas

L’image n’est pas réductible aux splendeurs exposées dans les châteaux, les églises et les musées. Dès la Renaissance, où se développe le concept de beauté idéale, l’image envahit le quotidien : elle est un enjeu politique, un instrument de propagande, un support de la dévotion, un objet de distinction et, de plus en plus, un objet de délectation. Car la vue est bien le sens le plus célébré à l’époque moderne.Ce manuel, introduction à l’approche socio-historique de l’image, étudie la place croissante qu’occupe l’image dans l’espace quotidien des sociétés européennes du 15e au 18e siècle. Il entame sa réflexion sur les nouveautés techniques, représentatives et artistiques introduites par la Renaissance et s’achève sur l’apparition du système moderne de l’image au 18e siècle – et jusqu’à la Révolution -, avec salons, critique d’art et musées. Entre ces deux chapitres, des études thématiques abordent chronologiquement les aspects sociaux et idéologiques de la production et de l’utilisation des images : les artistes – hommes et femmes -, les clients et mécènes, l’image religieuse, le langage allégorique et le naturalisme, la fonction morale et cognitive de l’image, son rôle dans la distinction sociale et ses rapports avec le pouvoir politique.Maurice Daumas est agrégé d’histoire, maître de conférences d’Histoire moderne à l’Université des Antilles et de la Guyane. Il a publié, entre autres, L’Affaire d’Esclans : les conflits familiaux au XVIIIe siècle (Seuil, 1987) et La Tendresse amoureuse : XVII-XVIIIe siècles (Hachette, 1997).
Les mutations de la Renaissance. Artistes et commanditaires. L’image sacrée. Symbolique et naturalisme. Miroir de l’homme, miroir du monde. L’image, objet de distinction sociale. Image et pouvoir politique. Au siècle des Lumières : le système moderne.

Histoire de la pensée politique économique et politique dans la France d’Ancien Régime
par Jean-Yves Grenier

Ce livre a pour objectif de retracer l’histoire de la pensée politique et de la pensée économique entre la Renaissance et la Révolution. Le cadre géographique est la France mais les auteurs importants et les grandes influences venus de l’étranger sont soulignés.
L’objectif est double, il s’agit d’abord de situer les principaux courants dans une chronologie longue, en insistant sur les liens avec l’évolution historique générale, que ce soit la formation de l’Etat, les grands courants religieux ou la transformation des idées scientifiques. Il ne s’agit donc pas de faire une histoire abstraite et désincarnée des idées mais au contraire de montrer comment les représentations politiques et économiques naissent de l’histoire générale et, en retour, influencent cette dernière.
Il s’agit ensuite de montrer comment les idées politiques et économiques s’articulent les unes aux autres tant il est vrai que, jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, les deux domaines ne sont pas pensés de façon indépendante l’un de l’autre. Le dialogue est permanent comme le prouve le fait que la plupart des auteurs se sont illustrés dans les deux registres, de Bodin à Diderot ou Rousseau en passant par l’abbé de Saint-Pierre ou Montesquieu.

POINTS FORTS
– Aucun équivalent sur le marché car aucun ne traite à la fois de politique et d’économie. Quant aux histoires des idées existantes, elles sont pour la plupart assez étroitement limitées aux grands courants.
– Elargit la notion d’idée politique et économique à celle de représentation, sans donc se limiter aux seuls discours intellectuels.
– Permet de comprendre la naissance de certains thèmes essentiels aujourd’hui, comme ceux de libéralisme politique et économique, de raison d’Etat, d’utilitarisme.

SOMMAIRE
Chapitre I : Les idées politiques de la Renaissance et l’humanisme chrétien
Chapitre II : Les guerres de Religion et l’émergence de la raison d’Etat
Chapitre III : Théories et pratiques de la monarchie absolue, fin XVIe siècle-fin XVIIe siècle
Chapitre IV : Economie et politique dans la France classique
Chapitre V : La crise de la conscience européenne (1680-1715)
Chapitre VI : Le premier XVIIIe siècle (1715-1748)
Chapitre VII : Lumières et libéralisme (1748-1775).
Chapitre VIII : Les Lumières, la politique et l’économie (1748-1775)
Chapitre IX : Discours politiques, critique sociale et Révolution (1775-1790)

L’AUTEUR
Jean-Yves Grenier est directeur d’études à l’EHESS et professeur à l’Ecole Polytechnique. Il est également co-directeur de la revue Annales.

PUBLIC CIBLE
– Etudiants d’histoire de la Licence au Master, mais aussi pour la préparation des concours.
– Etudiants en économie et en science politique désireux d’avoir une vision historique en profondeur de leur discipline.
– Grand public cultivé.
– De manière générale, l’histoire des idées intéresse de plus en plus de lecteurs mais on manque de livre d’initiation, bien informé mais pas trop difficile.


Catégorie