Pres Rue Maudite 10V par Anna Caiozzo, Nathalie Ernoult

Femmes médiatrices et ambivalentes
par Anna Caiozzo, Nathalie Ernoult

Lilith, Ishtar, Athéna, Déméter, Mélusine, Marie, Vis, Aglauros, Shran, et bien d’autres, toutes sont femmes, tout comme sont aussi femmes ces créatures effrayantes, Lilith, Umm Sibyan , et autres démones, ogresses, sirènes ou amazones contre lesquelles les hommes et les femmes se protègent en consultant d’autres femmes, devineresses, prophétesses et autres vetules. Car toutes ces femmes, d’ici et d’ailleurs, issues du passé ou du présent, réelles ou imaginaires, offrent par-delà leurs différences apparentes un même visage, celui de l’ambiguïté et des questionnements relatifs à l’ontologie même de la féminité dans les imaginaires masculins. Les portraits de femmes présentés dans cet ouvrage tentent de cerner, en abordant différents types d’êtres féminins, le mystère de la féminité dans ce qu’il possède de plus complexe : le rapport au sacré stigmatisé par l’ambivalence et illustré par la médiation.
Réelles ou mythiques, ces femmes présentent toutes, à l’instar de la déesse, de la fée ou de la sirène, des facettes de la femme fatale dont la seule évocation résume tout un imaginaire masculin relatif à la femme, mère et amante, pourvoyeuse de plaisir et de richesses, mais aussi potentiellement dangereuse. Et, en particulier, sont redoutées celles d’entre elles qui ont échoué dans leur fonction d’épouse et de mère, entités nuisibles aux autres femmes et à leur progéniture, voire aux hommes eux-mêmes. Si le mystère de la vie lie indéfectiblement les femmes avec l’au-delà, elles en tirent aussi des capacités occultes qui en font aussi des médiatrices pourvoyeuses de biens matériels. Mais leur médiation se limite parfois à une tâche autrement plus noble : aider l’homme à accomplir son destin.

Anna Caiozzo est maître de conférences HDR en histoire du Moyen Âge à l’université de Paris 7 Denis Diderot.
Nathalie Ernoult est chercheuse UMR-ANHIMA et attachée de conservation au Centre Pompidou.

Avec les contributions de Sylvie Barnay, Jean-Louis Benoit, Jean-Patrice Boudet, Corin Braga, Louise Bruit, Anna Caiozzo, Sébastien Dalmon, Béatrice Delaurenti, Gaëlle Deschodt, Anne Ducloux, Nicole Edelman, Nathalie Ernoult, Philippe Faure, Jean-Pierre Giraud, Jean-Jacques Glassner, Ana Iriarte, Bogumil Jewsiewicki, Claire Kappler, Didier Lett, Brigitte Lion, Hyacinth S. Madondo, Thomas Mouzard, Alexandre Popovic, Anne Regourd, Aya Sakkal, Violaine Sebillotte, Chiwaki Shinoda, Blanca Solares, Mihaela Timus, Philippe Walter, Myriam White-Le Goff.


Nouvelle relation de la Gaspésie
par Chrestien Le Clercq

La Nouvelle Relation de la Gaspesie de Chrestien Leclercq présente un témoignage personnel et un plaidoyer en faveur des récollets. Elle constitue en même temps une source indispensable pour connaître le mode de vie des Micmacs gaspésiens au moment de leurs premiers contacts intensifs avec les Européens. Mais sa richesse tient surtout à la dimension mythique et comparative que Leclercq donne à son entreprise ethnographique. Il recrée ainsi une Gaspésie remarquablement vivante, avec sa culture matérielle, ses croyances et ses pratiques.

Les mozarabes
par Cyrille Aillet

L’histoire des " mozarabes " a suscité des débats acharnés, mais qui convergent vers l’image d’une communauté fossile, maintenue sous perfusion après le IXe siècle. Pourtant, la geste des martyrs de Cordoue ne constitue pas le chant du cygne, mais au contraire l’origine même du mozarabisme en péninsule Ibérique. La formation d’une culture arabo-chrétienne dans la seconde moitié du IXe siècle témoigne de l’avancée du processus d’islamisation, mais aussi de la profondeur de l’arabisation dans la société. Cet ouvrage s’interroge sur l’échec de ce mouvement d’acculturation, qui se mesure au rôle social et culturel marginal que joue le christianisme arabisé en al-Andalus à partir du XIe siècle. Parmi les facteurs d’explication avancés, des migrations continues qui disséminent dans les terres de marges du nord de la Péninsule des noyaux de populations chrétiennes arabisées, contribuant à faire de cette " situation mozarabe " un phénomène transfrontalier, prolongé à Tolède jusqu’au XIVe siècle.

Les Franciscains Et Le Canada. —
par Odoric-Marie Jouve

This work has been selected by scholars as being culturally important, and is part of the knowledge base of civilization as we know it. This work was reproduced from the original artifact, and remains as true to the original work as possible. Therefore, you will see the original copyright references, library stamps (as most of these works have been housed in our most important libraries around the world), and other notations in the work.

This work is in the public domain in the United States of America, and possibly other nations. Within the United States, you may freely copy and distribute this work, as no entity (individual or corporate) has a copyright on the body of the work.

As a reproduction of a historical artifact, this work may contain missing or blurred pages, poor pictures, errant marks, etc. Scholars believe, and we concur, that this work is important enough to be preserved, reproduced, and made generally available to the public. We appreciate your support of the preservation process, and thank you for being an important part of keeping this knowledge alive and relevant.


Catégorie