Rapport Sur L’activité Du Conservatoire National Des Arts Et Métiers : Pendant L’année 1941-1942, Par M. Louis… par Denis Guthleben

Histoire du CNRS de 1939 à nos jours
par Denis Guthleben

En 70 ans d’une histoire riche mêlant grands projets, découvertes et aventures humaines, le CNRS est devenu un acteur incontournable de la recherche internationale.
Depuis la naissance de l’organisme en 1939, c’est tout un pan de l’histoire de la science française qui est abordé ici. Mieux : c’est tout un pan de l’histoire de la France contemporaine. Car les chercheurs, les ingénieurs, les techniciens du CNRS n’ont jamais vécu dans une tour d’ivoire, hier pas plus qu’aujourd’hui : ils ont participé à la mobilisation, subi les affres de l’Occupation, rebâti à la Libération ; ils se sont investis dans la recherche fondamentale sans refuser d’en valoriser les fruits ; bon an mal an, ils ont ouvert leurs portes à de nouveaux partenaires, scientifiques, universitaires, économiques, sociaux.
À chaque fois, les structures ont suivi ces évolutions : fallait-il rompre avec les pratiques autoritaires de Vichy ? C’est tout l’enjeu de la mise en place du premier Comité national de la recherche scientifique, imaginé dès 1944 comme une assemblée démocratique de scientifiques. Gérer les grands instruments de la Big Science dans les années 1960 ? Les instituts nationaux ont vu le jour pour cela. Songer à rapprocher les disciplines pour répondre aux nouvelles demandes de la société ? Voilà que naissent les programmes interdisciplinaires, signaux avant-coureurs d’une évolution que l’organisme tente toujours de stimuler.
Le CNRS apparaît ainsi tel qu’il est, et tel qu’il a toujours été : un laboratoire du mouvement perpétuel où, entre succès et espoirs, mais aussi échecs et déceptions, recherche et politique de la recherche n’ont jamais cessé d’être remises sur la paillasse.

Graine de mandarin
par Jacques Friedel

Charles, Georges, Edmond, Jacques et les autres: les Friedel forment une dynastie de savants de premier plan. De la théorie atomique à la supraconductivité, de l’histoire naturelle à la chimie, de la cristallographie à la physique des solides, les découvertes de cette « lignée de gentilshommes » balisent la science de ces deux derniers siècles. Jacques Friedel raconte la saga de cette « grande famille » qui est la sienne.
Physicien des solides, ancien président de l’Académie des sciences, Jacques Friedel a été professeur à l’université d’Orsay.

Enseigner l’Holocauste au 21e siècle
par Jean-Michel Lecomte

Enseigner l’Holocauste au 21e siècle est un livre publié dans le cadre du projet du Conseil de l’Europe intitulé " Apprendre et enseigner l’histoire de l’Europe du 20e siècle ". Compte tenu de la résurgence de l’antisémitisme dans certaines parties de l’Europe, de l’accessibilité de sites négationnistes sur l’Internet et de la position isolationniste adoptée aujourd’hui par certains dirigeants politiques européens, l’enseignement de l’Holocauste occupe une place importante dans le projet. Certains pays ont défini des normes élevées pour l’enseignement de l’Holocauste, mais d’autres manquent de matériels pédagogiques. Souvent, les enseignants eux-mêmes n’ont pas une connaissance approfondie de la question et, à moins de mener des recherches personnelles, ne savent comment aborder un sujet qui dépasse largement les limites de l’histoire en tant que discipline scolaire. Ce guide, fondé sur les travaux d’auteurs aussi incontestés que Raul Hilberg, Sir Martin Gilbert, Saul Friedlander et Christopher Browning, et sur des témoignages directs, notamment ceux de Primo Levi, de Hermann Langbein et de personnes interviewées par Claude Lanzmann, propose aux enseignants une somme de connaissances leur permettant de construire une progression pédagogique. De plus, l’auteur met en lumière des faits et des chiffres concernant des victimes souvent " oubliées " : Rom/Tsiganes, homosexuels, témoins de Jéhovah. Les fiches qui constituent ce guide donnent aussi des informations sur la nature et la mise en œuvre du génocide dans différents pays. Au-delà, des caractères locaux particuliers, ce qui ressort des descriptions succinctes des lieux où le génocide a été perpétré et des méthodes utilisées, c’est le caractère systématique de l’entreprise nazie.

À travers deux siècles : souvenirs et rencontres, 1883-1967
par Camille Marbo

Cet ouvrage est une réédition numérique d’un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d’origine.

Les préfets de Maine-et-Loire
par Céline Lambert

Établir les notices biographiques de l’ensemble du personnel préfectoral d’un déparlement de 1800 à 2000, tel est le premier objectif de ce travail. Une telle enquête n’a jamais été réalisée. En effet, les répertoires existant à l’échelle nationale ignorent les sous-préfets du XXe siècle et les préfets récents, et ne permettent donc pas de saisir les caractéristiques des fonctionnaires qui se succèdent dans un département. Mais ce dictionnaire est aussi un dictionnaire historique, puisque chaque notice comporte une évocation de l’action du préfet en Maine-et-Loire. Ainsi retrace-t-on l’histoire de ce département. Plus généralement, à travers cet exemple, apparaissent très précisément la permanence comme l’évolution des tâches préfectorales sur deux siècles. À ce dictionnaire sont joints les textes d’une journée d’étude organisée par l’université d’Angers en 2000. À travers les communications de huit universitaires et d’un préfet, sont approfondis quelques grands moments de l’histoire de la fonction préfectorale.


Catégorie